La cage : le nouveau documentaire d’Alain Vézina fait parler!

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

la-corriveau-alain-vézinaLe nouveau projet du cinéaste et auteur Alain Vézina fait parler! À l’aube de l’Halloween, ce dernier travaille à la réalisation d’un documentaire sur la légende fascinante de la Corriveau. Plusieurs médias se sont récemment intéressés à ce personnage au destin funeste, dont le récit historique sera porté à l’écran par l’enseignant du CSTJ, à l’automne 2016.

Pour entendre l’entrevue que M. Vézina a accordée à Michel C. Auger à ce sujet, sur les ondes radio de la première chaîne de Radio-Canada, cliquez ici.

Et pour lire le papier que le Devoir signe sur ce projet cinématographique, cliquez ici.

Dans une même lignée de succès, la chaîne de télédiffusion française Histoire, membre du Groupe TF1, a récemment acquis les droits d’un autre des documentaires de M. Vézina : Sombré dans l’oubli : L’histoire de l’Empress of Ireland. Le réalisateur y jette un regard définitif sur le naufrage de l’Empress of Ireland qui a fait plus d’un millier de victimes. Désormais en haute définition avec des séquences supplémentaires pour célébrer le 100e anniversaire de cette catastrophe maritime, le film présente les images sous-marines les plus saisissantes de l’épave jamais tournées, offrant une visite guidée virtuelle aux spectateurs pour leur faire contempler certains vestiges jamais filmés auparavant.

Fier de compter ce cinéaste talentueux dans les rangs de son corps professoral, le CSTJ tient à souligner son travail de recherche rigoureux, lequel constitue un héritage culturel important. Félicitations!


Exposition d’estampes

Tous les premiers mercredis du mois, le Musée est noctambule!

Le Musée est ouvert gratuitement de 17 h à 20 h
Entrée Libre – Bar – Ambiance musicale.

Le mercredi 4 novembre 2015
À l’occasion de cette soirée, le Musée vous invite chaleureusement à découvrir une petite exposition d’estampes produites par les élèves du Cégep de Saint-Jérôme au cours d’un atelier d’impression de monotype japonais offert, en mai 2015, par l’Atelier de l’Île. Depuis 41 an, cet organisme est un ardent défenseur de la pratique de la gravure, en intégrant de nouvelles technologies tout en préservant l’intégrité de la discipline. En ce sens et étant donné que la gravure ne fait pas partie du programme du Cégep, l’Atelier de l’Île visait, par cette expérience, à proposer aux jeunes étudiants en arts visuels une expérience nouvelle.

Dans la soirée, les étudiants, certains professeurs du Cégep de Saint-Jérôme ainsi que l’artiste Louise Bloom inaugureront la presse du XIXe siècle offerte au musée par Richard Lacroix et La Guilde Graphique. Cette presse a été récemment montée et choyée par Paul Ballard, technicien de l’Atelier de l’Île. 
 
Venez nombreux pour assister aux résultats de cette belle collaboration entre le département des arts visuels du CÉGEP de Saint-Jérôme, l’Atelier de l’Île et le Musée d’art contemporain des Laurentides.


Un stage ATE en France pour un étudiant en Gestion d’un établissement de restauration

151030_tger_stageFrance_001On dit que les voyages forment la jeunesse… C’est précisément dans cette optique que Nicolas Branchaud-Thomas, finissant en Techniques de gestion d’un établissement de restauration, s’est envolé vers la France, dès la fin de la session d’hiver 2015, pour y réaliser un stage culinaire. Durant les deux mois du congé estival, ce dernier s’est installé dans les cuisines du restaurant de l’hôtel Eychenne, situé dans la région des Midi-Pyrénées.

Et c’est aux commandes de nul autre que le chef Jean-Marc Granger que Nicolas répondait. Celui-là même qui a propulsé la renommée du restaurant, en décrochant durant huit ans la seule étoile Michelin du territoire de l’Ariège, à l’époque. Un chef très dédié à la formation de la relève, qui a pris Nicolas sous son aile.

restaurant-eychenne1C’est donc conseillé par un mentor d’exception -réputé pour travailler des produits naturels, frais et locaux- que Nicolas a vécu son immersion dans l’univers de la gastronomie du terroir français. Et en termes d’apprentissages, son séjour fut savoureux!

Il a notamment fait la découverte de la fleur de courgette (qu’il servait farcie au crabe) ; a apprêté la sauce tomate (façon marbrée) et appris à travailler les spécialités de l’endroit, dont le canard, le foie gras et le cassoulet. Il peut par ailleurs maintenant préparer un plat de sole meunière avec confiance, un classique de ce coin de pays.

Bref, avec la volonté de servir des assiettes dignes des standards élevés du chef et l’objectif de ravir la clientèle touristique -dont les attentes sont à la hauteur de la réputation de l’établissement-, Nicolas a usé de son talent, sa passion et son dévouement pour briller derrière les fourneaux.

L’Alternance travail-études (ATE) : une option payante!
Nicolas en était à son deuxième stage avec le programme ATE du Cégep de Saint-Jérôme. Celui-ci avait déjà complété une session de travail l’été précédent, au sein de l’équipe du traiteur Cuisine spontanée, à Saint-Sauveur. Il participait alors à l’administration et à la standardisation de recettes, un rôle qui faisait appel à ses compétences de gestion, acquises durant sa première année d’études.

Puis, c’est son enseignant, Jean-Régis Graziano, qui l’a incité à se tourner vers l’international. Enthousiaste à l’idée, Nicolas a entamé des démarches pour concrétiser le projet, avec l’aide de la responsable de l’ATE et du placement étudiant du Collège. C’est sur le site letudiant.fr, où sont affichées des offres de travail dans une multitude de domaines, à l’attention d’étudiants de partout, que l’opportunité s’est présentée.

Somme toute, grâce à ces deux expériences concrètes en milieux de travail, Nicolas a confirmé son choix de carrière, élargi son réseau de contacts, ajouté une valeur à son diplôme, et ce, en ayant été rémunéré pour le travail accompli.

Il est revenu de chez nos cousins avec un carnet de plus de 30 recettes, mais surtout avec une vision du métier et des techniques affinées!

Pour en savoir plus sur les stages d’été de l’Alternance travail-études (ATE), une option offerte pour plusieurs programmes techniques, cliquez ici.

Pour ceux et celles ayant la fibre d’un gestionnaire et un intérêt pour l’art culinaire
Le programme Techniques de gestion d’un établissement de restauration permet de développer les qualifications indispensables à la gestion et au succès d’entreprises de services alimentaires. Un programme d’études complet qui allie compétences supérieures en gestion et mise en marché, de même que des compétences requises en cuisine, service et sommellerie.


League of Legends : Une compétition en réseau au CSTJ

151029_lanLeageLegend_001Connectés durant quelque 5 heures, le 15 octobre dernier, une quarantaine d’étudiants se sont livrés à une bataille virtuelle, dans le cadre d’un « LAN » de League of Legends. Autrement dit, réunis dans des laboratoires informatiques de l’aile D, ceux-ci ont joué en réseau à l’un des jeux vidéo les plus populaires au monde, connu sous l’acronyme LoL. Une compétition immersive, faisant appel à l’adresse des participants!

151029_lanLeageLegend_002Au total, sept équipes de cinq à six membres s’affrontaient dans l’espoir de détruire la base ennemie et ainsi mériter la victoire. Grâce à leurs stratégies de défense et d’attaque, c’est finalement l’équipe constituée de Abdemahim Azaouzi, Antoine Chouinard, Ryan Oswick, Charles Collin, William Ouimet et Jérémie Ducharme, sous le pseudonyme Ryze of the Arab, qui a remporté le défi.

Initiée par Ivan Desjardins, avec l’aide de Yannick Charron et Steve Murray – tous enseignants au Département d’informatique – l’activité a été mise en place pour une première fois cette année grâce à la collaboration de l’équipe du Service aux étudiants (SAE) et du Service des ressources des technologies de l’information (SRTI).

League of Legends : le jeu le plus joué au monde
Véritable phénomène, le jeu League of Legends est le plus joué à l’échelle de la planète en nombre d’heures. Il s’agit également du jeu le plus regardé par des spectateurs qui suivent des performances de joueurs professionnels en direct. En 2014, il devient même le « sport électronique » le plus suivi de l’histoire, en attirant plus de 32 millions d’observateurs en ligne et plus de 11,5 millions de vues simultanées lors de la finale de la saison 4.


Un groupe de Sciences humaines assiste à l’enregistrement de « Deux hommes en or »

photo-deux-hommes-orLe 22 octobre dernier, des étudiants et enseignantes du programme Sciences humaines se sont rendus à Montréal afin d’assister à l’enregistrement de l’émission Deux hommes en or, diffusée sur les ondes de Télé-Québec.

Les animateurs de l’émission Jean-Philippe Wauthier et Patrick Lagacé y recevaient l’animateur Normand Brathwaite, la chanteuse Florence K – qui publie son livre Buena Vida – Gérard Deltell, nouveau député conservateur dans Louis-Saint-Laurent, et Pénélope Deniger, portraitiste à la Sureté du Québec.

Pour apercevoir le groupe du CSTJ dans le public et visionner l’émission, c’est par ici.


LE CSTJ DANS LE TOP 50 DES MEILLEURS COLLÈGES DU PAYS EN RECHERCHE

Canadas-Top-50-Research-Colleges9e au Québec et 22e au Canada

Sorti aujourd’hui, le palmarès 2015 des 50 meilleurs établissements collégiaux du Canada, sur le plan de la recherche, place le Cégep de Saint-Jérôme (CSTJ) au 22e rang. Initiée par le magazine spécialisé Research Infosource Inc., cette compilation a été réalisée dans le cadre du cahier Canada’s innovation leaders.

Pour une troisième année consécutive, la nomination du CSTJ dans ce palmarès met en lumière son excellence en matière de recherche et développement. D’ailleurs, parmi les 17 cégeps du Québec ayant fait leur entrée dans le top 50, le Collège se classe 9e.

Notons que c’est grâce aux activités d’innovation du Centre de développement des composites du Québec (CDCQ) et de l’Institut du véhicule innovant (IVI) auxquels il est affilié, que le CSTJ s’est hissé à cette position enviable. Les expériences de ces deux Centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) dynamisent les activités de toute la communauté collégiale et trouvent écho bien au-delà des frontières de la province.

L’exercice de classement auquel s’est attaqué Research Infosource Inc. s’appuie sur des données obtenues grâce à une enquête effectuée auprès des collèges publics du pays. La hauteur des investissements dédiés par chaque établissement à ses projets de recherche a notamment été prise en compte. À cet effet, le CSTJ a reçu la confiance du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR), du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations (MEIE) et, au fédéral, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Grâce à ces appuis, le montant injecté pour soutenir la recherche scientifique et appliquée du CDCQ et de l’IVI a totalisé 2 811 000 $ pour l’année fiscale 2014.

Si l’on octroie autant d’importantes subventions au CSTJ, c’est que les instances gouvernementales reconnaissent le bien-fondé des projets présentés, de même que l’expertise avec laquelle ceux-ci sont menés. En 2014, les fonds ont notamment servi à appuyer des projets de recyclage et de mise en forme des composites (avec des renforts de fibres naturelles et avec des fibres de carbone recyclées), du côté du CDCQ, ainsi que de développement de technologies dédiées à l’électrification de plusieurs types de véhicules (autobus scolaire et urbain, motocyclette, véhicule hors route autonome, etc) chez l’IVI.

« Au Cégep de Saint-Jérôme, la recherche occupe un rôle central. Les résultats auxquels parviennent les chercheurs du Collège profitent aux enseignants, aux étudiants, aux entreprises et à toute la population de la région. Leurs découvertes ont des retombées importantes sur le développement pédagogique, mais ont également un impact concret sur l’économie. », a précisé Mme Francine Paquette, directrice du Cégep de Saint-Jérôme.

Le Cégep de Saint-Jérôme est fier d’accueillir entre ses murs des agents de changements dont les projets sont synonymes de progrès!

 

Haut de la page

Le CSTJ à la guerre des clans!

Guerre des clans Le 4 octobre dernier, un groupe de 3e année du programme Techniques d’intervention en loisir (TIL) participait à l’enregistrement du jeu télévisé La guerre des clans.

Avec l’objectif de financer leur bal des finissants, Chanel Aubin, Marion Charpentier, Roxanne Locas, Ariane Tremblay et Shawn Riccio ont joué le jeu avec le dynamisme reconnu des étudiants en TIL!

Dans un duel de questions, l’équipe du CSTJ devait trouver les réponses les plus populaires à des sondages réalisés auprès de 200 répondants québécois.

Pour savoir si les ambassadeurs de la cohorte finissante de TIL ont gagné ou non, ne manquez pas la diffusion de l’émission, le vendredi 23 octobre, 17 h 30, sur les ondes de V.


Nathalie Arbour interviewée pour une série sur le TDAH à Télé-Québec

tdah-mon-amourLe trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) bouleverse la vie de centaines de milliers de Québécois. Il ravage l’estime de soi, les habiletés sociales et le développement affectif, compliquant parfois à l’extrême le quotidien des gens atteints.

Dès le 26 octobre à 21 h, la série documentaire TDAH, mon amour, animée et produite par Claire Lamarche, sera diffusée sur les ondes de Télé-Québec. Cette série de trois épisodes se veut une incursion intimiste dans la vie de personnes aux prises avec le TDAH, d’abord chez les enfants, puis chez les adolescents et enfin chez les adultes.

Mme Nathalie Arbour, conseillère en services adaptés et répondante SAIDE, a fait partie du projet en accordant une entrevue téléphonique sur la prise en charge en milieu scolaire des étudiants requérants des services spécialisés. En plus de présenter le modèle d’action du Cégep de Saint-Jérôme, elle aborde le rôle des professionnels qui interviennent dans le cheminement pédagogique des étudiants atteints de ce trouble neurodéveloppemental et présente les outils et mesures disponibles pour favoriser leur réussite en classe.

Le volet web de TDAH, mon amour est déjà en ligne. Il contient un large éventail d’information facile à consulter sur le TDAH : listes pratiques, capsules d’experts, TDAH en bref, etc.

Les émissions seront quant à elles diffusées les lundis, à 21 h.
Émission du
26 octobre : Enfant
Cet épisode nous plonge dans le quotidien de trois familles qui vivent le tourbillon du TDAH dans toute son intensité. Thomas-Alexandre, 5 ans, Amanda, 9 ans, et Maria, 12 ans, vivent des situations bien différentes, mais ont un point en commun : leur TDAH a à ce point perturbé leur apprentissage scolaire que la médication a été nécessaire. Spécialistes reconnus dans le domaine, parents et intervenants se chargent de faire la lumière sur leur expérience du TDAH.

Émission du 2 novembre : Adolescent
Parce que le cerveau manque de maturité chez les enfants atteints du TDAH, chez eux, l’adolescence est une période qui peut s’étirer jusqu’à la mi-vingtaine. Cet épisode nous permet de comprendre les enjeux particulièrement importants générés par le TDAH dans une période de vie aussi tourmentée que l’adolescence, où les risques de délinquance, d’échec scolaire, de grossesse, d’abus de substances et de décrochage sont de 3 à 10 fois plus élevés chez les jeunes qui ont un TDAH.

Émission du 9 novembre : Adulte
Cet épisode nous présente des adultes qui, même si certains l’ont découvert tardivement, vivent avec le TDAH depuis leur tendre enfance. Plusieurs d’entre eux ont réussi à se bâtir une vie riche et solide. Ils ont adapté leur mode de vie et vivent leur différence avec aplomb. Ils arrivent même à exploiter cette différence et en faire un atout. Mais pour d’autres, la bataille n’est pas gagnée, et le TDAH pose toujours des défis importants qui menacent leur équilibre.


Les étudiants du CSTJ sont prêts à jouer leur rôle de citoyens engagés et informés!

day2En prévision des élections fédérales canadiennes du lundi 19 octobre prochain, les étudiants du Collège ont été invités à mettre en pratique le processus électoral. En effet, du 5 au 9 octobre, ces derniers ont fait l’exercice du vote, dans le cadre du programme Vote étudiant de l’organisme de bienfaisance non partisan CIVIX qui est dédié à l’éducation civique. Des bureaux de vote ont été aménagés à l’agora ainsi qu’au English Help Center du Collège afin que les étudiants puissent prendre conscience de leur rôle de citoyen, mieux comprendre les enjeux politiques et être plus enclins à prendre part à ce processus démocratique lundi prochain.

Le Cégep de Saint-Jérôme est fier d’être le plus grand établissement scolaire à avoir participé au programme Vote étudiant.  De plus, il est l’établissement où il y a eu le plus grand nombre de participation parmi les 7000 écoles ayant organisé le Vote étudiant. Quelle surprise ce fut de comptabiliser le vote de 2071 étudiants à la fin de la semaine! Les résultats seront comptés à l’échelle nationale et par circonscription, et annoncés publiquement le soir de l’élection.

csjtPrésentation des plateformes électorales des candidats locaux

De plus,  le mercredi 7 octobre dernier, les candidats locaux de la circonscription Rivière-du-Nord sont venus présenter leurs plateformes électorales aux étudiants. L’événement a eu beaucoup de succès et particulièrement auprès des étudiants en Sciences sociales. Cet échange visait principalement à informer les étudiants des enjeux présents et à favoriser un dialogue avec les différents partis. Plusieurs étudiants ont pris la parole pour poser des questions sur l’économie, la place de l’éducation dans leur plateforme et également sur le parti qui défend le plus les valeurs québécoises. Soulignons la présence de la candidate Mme Janice Bélair Rolland du Parti Libéral, de M. Pierre Dionne Labelle du Nouveau Parti Démocratique, de M. Joey Leckman du Parti Vert ainsi que du représentant du Bloc québécois M. Simon Marcil en remplacement du candidat M. Rhéal Fortin. Seul le candidat M. Romain Vignol du Parti conservateur s’est excusé de ne pouvoir être présent lors de cet événement.

Day3-2Ces activités ont été organisées par le Département d’anglais et plus particulièrement par la monitrice d’anglais, Mme Semra Sevi. Elle a inscrit le CSTJ au programme pour conscientiser les étudiants à l’importance de mettre en pratique leur droit de vote. Sachant qu’en 2011, le taux de participation aux élections générales était de 38,8% parmi les jeunes, Semra souhaitait mieux informer les étudiants du CSTJ au sujet du gouvernement et du processus électoral. En questionnant les étudiants au début de l’année scolaire, plusieurs d’entre eux n’avaient pas l’intention d’aller voter le 19 octobre prochain et elle souhaitait faire une différence.

cstj1« Le Vote Étudiant est important parce qu’il sensibilise les étudiants et leur donne une occasion de voter pour prendre de bonnes habitudes à titre de citoyens informés et engagés dès qu’ils en ont l’âge. Les étudiants avec qui nous avons échangé pendant la semaine nous ont informé que grâce à la semaine de conscientisation, ce sera la première fois qu’ils iront voter, même s’ils sont bien actifs au sein de leur communauté » souligne Mme Sevi. Elle croit sincèrement que les étudiants sont maintenant mieux préparés à voter lundi prochain et à se prévaloir de leur droit de vote. Elle peut maintenant dire mission accomplie !

 

 

 


La Course des Vikings, de plus en plus populaire!

course des vikings A2015

Le mercredi 7 octobre dernier se déroulait la très excitante Course des Vikings, organisée par le Département d’éducation physique. Cette 5e édition a rassemblé un nombre record de 365 participants. Parmi ceux-ci, une centaine de Vikings survoltés du Centre collégial de Mont-Tremblant, de la Polyvalente Saint-Jérôme et de l’école secondaire Marchand sont venus gonfler les rangs des participants du Collège.

 

Au signal des 35 départs donnés dans la journée, l’imposante armée de Vikings, constituée d’étudiants et de membres du personnel, s’est lancée dans le circuit périlleux de 3,5 km, aménagé dans la zone boisée derrière le Centre communautaire Notre-Dame. Le parcours était parsemé de douze obstacles permettant de tester la force, l’agilité et la ténacité des coureurs. La présence de nouveaux obstacles rendait le circuit imprévisible et stimulant.

course des vikins2 A2015Les guerriers ont dû : traverser des toiles d’araignées en cordes, marcher sur des câbles, franchir des palissades, tirer des pneus, hisser des bûches en hauteur à l’aide d’une corde, percuter une cible pour faire sonner une cloche, effectuer des tirs de précision au lance-pierre, transporter un ballon lesté tout en franchissant des obstacles, ramper sous des cordes, transporter un sac de sable et faire avancer un cube de bois à coups de masse, le tout en tentant de réaliser le meilleur temps possible.

 

La course des Vikings attire de plus en plus d’adeptes!
Olivier Morin Gauthier, Christophe Allen et leur Département d’éducation physique sont ravis de constater la popularité croissante de cet événement. «Faire bouger la communauté tout en ayant du plaisir est à la base de notre rôle d’éducateur physique.» estiment les deux organisateurs de la course.

Il est important de souligner la précieuse collaboration des enseignants et des étudiants de la Technique d’intervention en loisir, de l’AEC en Coordination d’événements, des équipes du Service de l’animation culturelle et du Service de l’animation sportive et du club photo du Collège.

course des vikings3 A2015Le Département d’éducation physique tient également à remercier La Fondation du Cégep de Saint-Jérôme, Merrell, chez Cora, St-Hubert, La Source du sport Mont-Tremblant, Cru Bio Vrac, Sugar Lady, la station de ski Mont-Tremblant, Myoko, Action sport physio, Gym Oxyclub, Maxi, Atmosphère Saint-Jérôme, la Boulangerie Garou, Mont Saint-Sauveur, Cycles Cadieux, Expresso Sports, Crossfit Academik, GymX Saint-Jérôme, le Centre d’activités physiques Rivière du Nord et la Ville de Saint-Jérôme pour leur soutien.

Félicitations à tous ceux qui ont eu le courage de se lancer dans l’aventure! Rendez-vous l’automne prochain!
Pour toutes les photos, rendez-vous sur notre page Facebook.

 Les podiums Collège
 Étudiants – hommes  Étudiants – femmes  Employés – hommes  Employés – femmes
  1. Tristan Lalumière-Roberge (15min34)
  2. Liam Browne (16min07)
  3. Jérémy Bergeron (16min08)
  1. Vivianne Courte-Rathwell (19min29)
  2. Charlotte Lalonde (19min35)
  3. Amélie Guay (20min11)
  1. Steve Audet (16min18)
  2. Christian Kelly (17min28)
  3. Lauran Ayotte (18min32)
  1. Sandra Naranjo (19min50)
  2. Sophie Dubé (21min37)
  3. Caroline Aubé (21min51)
 Les podiums Écoles secondaires
 Étudiants – hommes  Étudiants – femmes
  1. Simon Gaudreau (16min58)
  2. Loupca Fournelle (17min52)
  3. Alexandre Cyr (18min16)
  1. Lilian Fontana Rodrigo (20min23)
  2. Noémie Fortin (22min06)
  3. Juliette Duran (24min12)

L’IVI SALUE LE PLAN D’ACTION EN ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS

image-plan5Des mesures qui feront du chemin!

L’Institut du véhicule innovant (IVI) accueille favorablement le Plan d’action en électrification des transports 2015-2020, rendu public aujourd’hui, par le ministre des Transports, M. Robert Poëti. Déployées sur un horizon de cinq ans et assorties d’engagements financiers de 420,75 M$, les mesures annoncées procureront un effet catalyseur sur l’industrie, en favorisant le développement et la démonstration de nouveaux produits conçus et construits au Québec. Fort d’une volonté politique désormais tangible, assumée et organisée, l’IVI pourra encore mieux remplir sa mission, en apportant son expertise aux entreprises d’ici, et ce, en vue de mettre un frein à l’empreinte carbone des déplacements.

Présent à Montréal pour le dévoilement des stratégies qui seront mises en place, le directeur général de l’IVI, M. François Adam, a tenu à saluer le caractère stimulant des moyens prévus pour, d’une part, intensifier la recherche et l’innovation des PME et, d’autre part, soutenir la commercialisation et l’exportation des produits : « Ce plan, très attendu, offrira un appui à de nombreuses entreprises désireuses de s’engager dans cette voie d’avenir. L’électrification a le pouvoir de transformer radicalement tous les types de transport et le Québec dispose de tous les atouts pour y arriver. »

Un Plan d’action enrichissant à bien des égards
Avec le lancement de ce Plan d’action, le gouvernement reconnaît l’électrification des transports comme un créneau d’excellence québécois à exploiter pour se tenir à l’avant-garde d’un développement économique durable. Les dirigeants de la province lancent le signal qu’il est important de se donner un plan à long terme pour lutter contre les changements climatiques et réduire notre consommation d’hydrocarbures.

« L’annonce d’aujourd’hui positionne la filière du véhicule électrique au rang des orientations d’avenir de premier plan pour la société québécoise. En œuvrant sur des projets synonymes de progrès, et par conséquent, en participant à une économie centrée sur des valeurs de développement durable, l’IVI est fier de contribuer à la création de richesse au Québec », a renchéri M. Adam.

Au cœur de l’écosystème du véhicule innovant, l’Institut s’active donc à soutenir les organisations dans la recherche appliquée, le développement, l’évaluation et l’implantation de technologies novatrices dans le secteur des transports.

Parce que l’évolution passe aussi par la formation…
Par ailleurs, au chapitre de la formation, l’IVI travaille en partenariat avec le Cégep de Saint-Jérôme sur un projet d’Attestation d’études collégiales (AEC) en véhicules électriques, élaboré conjointement avec le Cégep de Rivière-du-Loup. Un programme spécifiquement nommé dans le plan d’action du gouvernement, pour lequel l’IVI fournira les contenus de pointe et participera à la formation des enseignants.

Ce programme d’études visera la diplomation de techniciens aptes à opérer aux étapes de conception et de soutien à la production de véhicules propulsés à l’énergie renouvelable.

« Il importe que le savoir affiné que nous détenons à l’échelle du Québec et de l’Amérique du Nord fasse l’objet d’un transfert de connaissances. Avec l’AEC en véhicules électriques, nous souhaitons perpétuer notre expertise et maintenir la compétitivité des entreprises de ce créneau. Notre rôle en ce sens sera de rendre disponible une main-d’œuvre qualifiée. » a affirmé Mme Nadine Le Gal, directrice de la Formation continue, Services aux entreprises et International (FCSEI) du Cégep de Saint-Jérôme.

La FCSEI prévoir offrir cette AEC dès le printemps 2016, avec la collaboration d’Emploi-Québec Laurentides et de plusieurs entreprises du secteur.


Une enseignante en psychologie participe à l’émission médium large

150930_896gm_mlarge_transgenres_sn635

Danielle Bastien, enseignante au Département de psychologie

Une enseignante au Département de psychologie, Mme Danielle Bastien, a récemment été invitée à participer à l’émission radiophonique Médium large, afin de commenter un sujet de société actuel, celui du vécu des proches d’une personne transgenre. 

Animée par Catherine Perrin, sur les ondes de ICI Radio-Canada Première, vous pouvez écouter la discussion en cliquant ici.