Lancement officiel de la campagne majeure de financement Voir grand pour soigner!

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

C’est aujourd’hui que la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme lance officiellement sa campagne majeure de financement visant à soutenir le Collège dans l’acquisition d’équipements de pointe pour son programme de soins infirmiers. 

Consistant en l’ajout de nouveaux équipements pour le Centre de simulation haute fidélité, ce projet permettra d’enrichir la formation des étudiantes des campus de Saint-Jérôme et de Mont-Laurier, mais aussi de soutenir le perfectionnement des différents intervenants du milieu dont :  les infirmières, les médecins ainsi que les premiers répondants.  Le coût du projet est évalué à 1,6 M$.

Le centre de simulation haute fidélité :  une révolution technologique

Équipé de fonctionnalités variées, le simulateur haute fidélité (mannequin intelligent) réagit verbalement et possède les caractéristiques physiologiques d’un être humain. Cet outil sophistiqué constitue une révolution technologique qui donne l’occasion aux étudiantes de s’exercer dans un environnement sécuritaire et concret qui se compare au milieu clinique réel.

Détenant une expertise hautement reconnue dans le réseau, le Département de soins infirmiers du Collège a fait l’acquisition, en 2014, d’un parc d’équipements lui permettant d’amorcer ce virage pédagogique et technologique important. Toutefois, de nouveaux équipements étaient attendus afin de rehausser la formation.

Les deux coordonnatrices du Centre de simulation en soins infirmiers, Sylvie Marsan et Annie Denoncourt sont enchantées des ajouts qui viendront compléter leurs installations : « Les nouveaux équipements combleront d’autres besoins liés aux soins apportés en périnatalité, en pédiatrie ainsi que sur le plan des soins spécialisés pour les soins critiques.  Ainsi, nos étudiantes pourront s’exercer et raffiner leurs compétences en étant confrontées à toutes les situations auxquelles elles devront faire face au terme de leur parcours académique.

C’est avec enthousiasme que le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, a accepté d’agir comme coprésident d’honneur de la campagne Voir grand pour soigner : « En regard de la santé, notre collectivité a trois devoirs. Un devoir de prévoyance considérant la croissance et le vieillissement de la population, un devoir d’efficacité en ce qui concerne la formation des intervenants et les moyens d’agir mis à leur disposition, et enfin, un devoir de générosité qui est plutôt un élan du cœur, en vue d’améliorer le sort des personnes vulnérables et des générations futures. Je crois que cela constitue d’excellentes raisons pour donner »

« Aider les étudiants à s’épanouir, à voir grand, à avoir des rêves, et leur donner tous les outils pour les réaliser. Tel est l’ADN de notre CÉGEP. Une part importante de la force active du Québec est de son cru, et ce sera encore plus manifeste dans les années à venir », a pour sa part déclaré le député de Saint-Jérôme, Marc Bourcier.

Pour sa part, le Dr Michel Massé –  qui pratique la médecine depuis 1978 dans les Hautes-Laurentides et agit à titre de coprésident d’honneur –  voit d’un très bon œil la concrétisation de ce projet pour le milieu :    

« Ce projet mobilisateur permettra au Collège de se doter d’équipements ultramodernes et de favoriser la rétention de nos étudiantes du domaine de la santé dans la région.  Je suis persuadé que le Centre de simulation joue un rôle essentiel dans la formation polyvalente et rigoureuse des professionnels de la santé et j’invite particulièrement mes collègues médecins et l’ensemble des intervenants du réseau de la santé à y contribuer » a- t-il déclaré.   

C’est avec grande joie que la directrice générale, Nadine Le Gal, a reçu cet appui important de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme

« Notre Collège est l’un des pionniers de la formation infirmière au Québec. Depuis 1968, il a enrichi le réseau de la santé et des services sociaux de plus de 3000 infirmières diplômées à Saint-Jérôme et de plus de 150 à Mont-Laurier, depuis 2001. Ce projet structurant aura des retombées positives pour toute notre communauté.  Nous sommes fiers de contribuer au développement de la vaste région des Laurentides car, c’est notre raison d’être », a-t-elle affirmé à cette occasion.

À noter que le Centre collégial de Mont-Laurier est le premier du réseau à abriter un tel centre, ce qui ajoute à la fierté de Mme Le Gal pour qui, il est primordial d’offrir les mêmes conditions d’apprentissage aux étudiants, qu’ils fréquentent le campus de Saint-Jérôme ou celui de Mont-Laurier.

La présidente du conseil d’administration de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme, Carole Marchand, a déclaré : « Nous sommes très fiers de faire une différence au sein de la région.  Une meilleure formation permettra d’améliorer la qualité des soins de santé à la population.  Grâce à l’appui de généreux donateurs, la réalisation de ce projet d’envergure et porteur d’avenir pour notre santé est tout près ! »

Ce projet a également suscité l’intérêt de la Fondation Marc Chouinard, fondée en l’honneur de ce jeune espoir québécois du golf international qui a évolué au sein de la région des Laurentides et dont la vie a complètement basculé, en 1986, à la suite à un accident automobile.  Rappelons que celui-ci a subi un sévère traumatisme crânien qui a mené à son décès, 5 années plus tard. Ayant pour mission de promouvoir la recherche, les soins et le soutien aux victimes de tels traumatismes, cette fondation souhaite collaborer avec le Collège pour élaborer des simulations qui serviront à outiller davantage les finissantes lors de la prise en charge de la clientèle polytraumatisée.

 « Il était tout naturel pour nous de nous associer avec le Collège, car nous savons que bien souvent, la préparation des intervenants et la qualité des soins prodigués aux patients peuvent faire toute la différence », a déclaré Suzy Chouinard, porte-parole de la Fondation Marc Chouinard.

Déjà plusieurs donateurs, organismes et entreprises ont confirmé leur engagement envers ce projet, ce qui a permis à la Fondation de dévoiler une somme préliminaire de 940 725 K$, soit près de 60 % de l’objectif visé. La Fondation du Cégep de Saint-Jérôme invite la communauté à « Voir grand pour soigner », en appuyant cette campagne de financement. 

Pour en savoir plus : cstj.qc.ca/fondation