L’IVI prend part à un « hackathon » international en Chine

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Deux ingénieurs de l’Institut du véhicule innovant (IVI), rattaché au Cégep de Saint-Jérôme, ont représenté le Canada lors du premier Move It hackathon portant sur les véhicules autonomes qui s’est tenu à Guiyang, en Chine.

Pendant cinq jours, les experts jérômiens ont travaillé avec une trentaine d’ingénieurs provenant de 11 pays, dans le but de modifier les systèmes électroniques d’une Honda Civic 2016 et d’un petit camion Kayun Pickman, afin qu’ils se déplacent de façon autonome.

« Nous avons réussi à amener les véhicules à un niveau d’autonomie de 3* (sur 5), ce qui équivaut à une autonomisation conditionnelle où une personne doit rester alerte pour reprendre les commandes, au besoin. Le petit camion était capable de se déplacer et de freiner devant les obstacles à l’intérieur comme à l’extérieur, alors que la voiture était rendue Drive-by-Wire et contrôlable avec une manette de jeux vidéo », précise Pier-Marc Comtois-Rivet, ing. jr., M. Sc. A., chargé de projets à l’IVI.

« Ces technologies de rupture auront un impact profond sur la mobilité, mais nous devons rester prudents, car il reste encore beaucoup de travail à faire avant que les véhicules se déplacent sans aucune intervention humaine », mentionne François Adam, ing., directeur général de l’IVI.

L’expérience acquise lors de cet événement servira au développement de véhicules autonomes plus spécialisés, qui caractérisent le tissu industriel québécois. Par exemple, l’IVI développe présentement avec la compagnie Elmec un véhicule électrique agricole autonome.