DEUX ÉTUDIANTS DU CSTJ REÇOIVENT LA MÉDAILLE DU LIEUTENANT-GOUVERNEUR

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Nadine Le Gal, directrice générale du CSTJ, en compagnie de Bastien et Victoria, les deux récipiendaires de la médaille du Lieutenant-gouverneur.

Bastien Comeau et Victoria Sanscartier, deux étudiants en Sciences de la nature au CSTJ, se sont vus décerner la médaille du Lieutenant-gouverneur en raison de l’excellence de leur dossier académique et de leur engagement. 

Bien qu’il détienne la meilleure cote R du programme, c’est l’attitude de Bastien Comeau qui a retenu l’attention de ses enseignants, comme en fait foi la lettre de mise en candidature.

« Ces excellents résultats scolaires sont l’aboutissement d’un travail acharné. […] Il est très motivé, sérieux et intéressé par la matière qui lui est enseignée. Il étudie même les notions complémentaires qui ne sont pas dans les évaluations du cours. Derrière son air sérieux, c’est une personne très drôle qui gagne à être connue.

« Grâce à sa grande maîtrise des concepts enseignés, Bastien n’hésite pas à aider ses collègues. Son implication ne s’arrête pas à la classe. En effet, par le passé, il a été tuteur au Centre d’aide en français et au carrefour des Sciences de la nature. Il sera tuteur au Carrefour à nouveau pour sa dernière session au collégial, responsabilité demandant un minimum de quatre heures de bénévolat par semaine. Avant même d’être tuteur, il était régulièrement présent au Carrefour et déjà il aidait les autres. Il a participé aux tournois d’échecs, aux quiz des Sciences de la nature versus Sciences humaines ainsi qu’aux courses des Vikings », peut-on lire dans le document.

Victoria Sanscartier, quant à elle, s’est démarquée par sa persévérance et sa résilience. Rappelons que la basketteuse, qui évolue au sein des Cheminots, a subi une importante commotion cérébrale.

« Malgré tout, elle a su rattraper la matière de ses différents cours. À titre d’exemple, elle a réussi à terminer la session avec une note de 92 % en calcul intégral, note 20 % au-dessus de la moyenne. De plus, Victoria a été utilisée dans les médias à titre d’exemple pour le protocole de traitement des commotions cérébrales au Collège. Malgré cette expérience déstabilisante et mettant en péril sa réussite scolaire, elle a su se démarquer en maintenant une cote R parmi les meilleures du programme.

« Victoria est curieuse, elle est très mature, a confiance en elle et a une belle personnalité joviale. Une charge de travail élevée ne lui fait pas peur. Elle comprend vite, aime confronter sa compréhension et participe bien en classe », a fait valoir Annie Dejardins, au nom des enseignants en Sciences de la nature, dans sa lettre de recommandation. 

Le CSTJ tient à les féliciter pour leur exploit et leur souhaite la meilleure des chances pour la suite!