Un coup de pouce (vert!) du Centre horticole de Laval!

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Centre_horticole_LavalLe 25 février dernier, 14 étudiants du Centre horticole de Laval, accompagné de deux enseignants, sont venus mettre à profit leur expertise et donner un coup de pouce « vert » au projet d’agriculture urbaine du Collège. Ils ont nettoyé les bacs de l’agora, taillé les plantes et fait de l’espace pour de nouveaux venus!

À ce chapitre, les plus observateurs verront bientôt poindre des tomates, de la salade, et d’autres végétaux comestibles à déguster.

L’escouade a également accompagné des membres de la communauté dans leur rempotage de plantes de bureau. 

Centre_horticole_de_Laval

cstj_plan_strategique_logo-300x209DES ASPIRATIONS BIEN VIVANTES!

  • Communauté
  • Durabilité

Avis de nomination – Catherine Richard-McMahon au poste de gestionnaire administratif au CDCQ

Catherine_Richard_McMahonSous recommandation unanime du comité de sélection, le comité exécutif du Collège a procédé à la nomination de Catherine Richard-McMahon à titre de gestionnaire administratif au Centre de développement des composites du Québec (CDCQ).

À l’emploi du Collège depuis plus de 10 ans au Service de l’organisation scolaire, Mme Richard-McMahon complète ce printemps un baccalauréat en administration des affaires, profil management et gestion de personnes à l’Université du Québec en Outaouais. Elle a auparavant occupé un poste de superviseure et commis-comptable dans un marché d’alimentation, ce qui lui a permis de développer des aptitudes en gestion de personnel et gestion administrative qui pourront être mises à profit dans le cadre de ses nouvelles responsabilités.

Reconnue par ses pairs pour ses grandes compétences, sa rigueur, sa perspicacité et son efficacité, Mme Richard-McMahon a participé activement à plusieurs comités qui lui ont permis de démontrer son engagement et sa facilité à mobiliser plusieurs intervenants autour d’un projet commun.  Son approche pragmatique, axée sur les solutions et la recherche du consensus constitue un atout indéniable pour la réalisation des mandats qui lui seront confiés.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Mme Richard-McMahon assurera le bon fonctionnement des dossiers administratifs et des opérations du CDCQ, en plus d’assurer le lien avec les autres services et départements d’enseignement du Collège. 

Son entrée en fonction est prévue le 6 avril prochain.

Toutes nos félicitations!


Semaine du français : 300 lecteurs à la rencontre du « roi du thriller »!

patrick_senecal_2020L’auditorium du Cégep de Saint-Jérôme était plein à craquer, le 26 février. Quelque 300 étudiants ont répondu à l’invitation lancée à l’occasion de la Semaine du français pour venir rencontrer le « roi du thriller québécois », Patrick Senécal.

Le célèbre auteur a pris part à une causerie durant laquelle il a répondu aux questions du public. Plusieurs étudiants l’ont interrogé sur son processus d’écriture et sur ses sources d’inspiration. Au terme de la rencontre,  M. Senécal a procédé au dévoilement des gagnants du concours de dictée, qui mettait en valeur un extrait de son livre Ceux de là-bas.

Les gagnants sont…

À Saint-Jérôme,  Cynthia Miron a remporté une bourse de 250 $ du Club Richelieu de Saint-Jérôme tandis que Mikael Morin, Chloé Lefebvre, Emmanuel Cormier et Ally Mc Cray ont chacun reçu une bourse de 100 $ de la part de Desjardins. Une bourse de 50 $ a également été décernée à Maria Munox, étudiante en francisation, par Desjardins.

Au Centre collégial de Mont-Tremblant, Meg-Ann Sabados a raflé la bourse de 250 $ du club Richelieu de Mont-Tremblant tandis qu’au Centre collégial de Mont-Laurier, May Anne B. Lamoureux et Éliane Blaisel se sont partagé une bourse de 250 $ du Club Richelieu de Mont-Laurier.

Ce qu’il a dit :

« L’œuvre littéraire, c’est comme une barque et le plan est un phare qui m’indique là où je m’en vais.  Un conseil : pour éviter la page blanche, fais un plan, ce n’est pas une conspiration, c’est du vrai! Quand vient le temps de le faire, je marche.  Ça me permet de tomber dans ma bulle et de réfléchir librement. »– Patrick Senécal

Faits saillants : 

  • Lors de l’événement, différents prix de présence ont été tirés : 3 paniers écoresponsables (gracieuseté de Desjardins), des livres (gracieuseté de Coopsco) et un sac du Cégep de Saint-Jérôme.
  • Les organisateurs tiennent à remercier M. Senécal, leurs partenaires, soit les Clubs Richelieu de Saint-Jérôme, Mont-Tremblant et Mont-Laurier, la Caisse Desjardins de la Rivière du Nord, la Coopsco des Laurentides et le Cégep de Saint-Jérôme, ainsi que les enseignants du Département de français.

DE ASPIRATIONS BIEN VIVANTES!

  • Succès
  • Communauté

Une bourse de 4000 $ pour Laurianne Desmarais-Gilbert

Laurianne_desmarais_gilbertLaurianne Desmarais-Gilbert, fraîchement diplômée du programme Sciences de la nature au Cégep de Saint-Jérôme, a décroché une bourse de Soutien à la réussite académique et sportive d’une valeur de 4000 $ dans le cadre du programme de bourses Saputo de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec.

En 2019, la bosseuse a remporté le titre de Championne canadienne en simple et en duel. Elle a également terminé au 19e rang lors de la Coupe du monde tenue à Mont-Tremblant, en janvier dernier.

Laurianne est reconnue sur la piste pour sa technique et son sang froid.  Elle travaille cependant à accroître sa vitesse dans les parcours dans le but de se qualifier pour les Jeux olympiques de 2022.

La jeune femme aspire également à devenir médecin auprès d’athlètes de haut niveau une fois ses skis remisés.

Le CSTJ tient à féliciter Laurianne pour cette belle réussite et lui souhaite la meilleure des chances pour ses compétitions à venir. 

cstj_plan_strategique_logo-300x209DES ASPIRATIONS BIEN VIVANTES!

  • Succès
  • Communauté

Les finissantes en journalisme participent au tournage de « Deux hommes en or »

DEUX_HOMMES_EN_OR1 Le 19 février dernier, les finissantes de l’option Journalisme et communications (du programme Arts, lettres et communication), accompagnées par Philippe Lemieux et Julie Vaillancourt, deux de leurs enseignants, ont témoigné du tournage de l’émission « Deux hommes en or », diffusée le vendredi soir sur les ondes de Télé-Québec.

Abordant le monde et les événements marquants des scènes médiatique, politique, sportive et culturelle, Patrick Lagacé et Pierre-Yves Lord posent un regard humoristique sur les événements de la semaine, invitent à la réflexion et soulèvent les passions. Pour une huitième année, Deux hommes en or est le rendez-vous qui permet de mieux comprendre notre société et qui jette sur le monde un regard pertinent, audacieux et humoristique. Les segments « Le trip à trois! », « À deux, c’est mieux! », « Bing! Bang! » et « Chéri(e), viens voir ça! » sont de retour et nous promettent des rencontres d’exception dont nous nous souviendrons!

Cette fois-ci, les étudiants ont pu voir l’actrice Anne Dorval, le rappeur Souldia, l’ethnologue Isabelle Picard et la nutritionniste Stéphanie Côté en entrevue avec les animateurs. Au-delà de simplement témoigner du tournage de l’émission, les étudiants ont profité d’un moment privilégié en fin de soirée pour poser des questions à Patrick Lagacé qui a été à la fois généreux de son temps et franc dans ses réponses. Ce dernier a même pris un moment pour immortaliser la visite des élèves avec une photographie.

L’épisode du 19 février peut être visionné sur le site de l’émission.

DEUX_HOMMES_EN_OR2DEUX_HOMMES_EN_OR3DEUX_HOMMES_EN_OR4DEUX_HOMMES_EN_OR5

cstj_plan_strategique_logo-300x209DES ASPIRATIONS BIEN VIVANTES!

  • Communauté

Palmarès des cégeps : Un exercice qui ne reflète pas la complexité de la situation!

Lettre ouverte – Le Journal de Montréal et le Journal de Québec publiaient cette fin de semaine un cahier spécial dressant le palmarès des cégeps. Ce dernier se basait sur le taux de diplomation des cinq dernières années des programmes comptant le plus grand nombre d’inscriptions.

Si l’exercice peut sembler attrayant au premier abord et pique la curiosité, il ne permet cependant pas de dresser un portrait fidèle de la situation. La réalité des cégeps est complexe, c’est pourquoi il est primordial d’en considérer tous les aspects avant de tirer des conclusions.

À titre d’exemple, la réalité de nos étudiantes et étudiants, qu’ils ou elles soient en situation de handicap, issus de l’immigration, aux prises avec des obligations parentales, effectuent un retour aux études ou un changement de programme en cours de parcours scolaire, n’est pas prise en considération par ce palmarès.

Rappelons-nous que la mission première des cégeps est d’offrir et de rendre accessible aux quatre coins du Québec une formation d’enseignement supérieur de qualité aux jeunes et aux adultes, quels que soient leur profil, leur langue, leurs conditions sociales ou économiques.

Nous sommes particulièrement fiers de faire partie d’un réseau unique en son genre, qui a fait ses preuves en contribuant activement au développement social, culturel et économique du Québec. À titre d’exemple, depuis sa création, le Cégep de Saint-Jérôme a à lui seul diplômé – de Saint-Jérôme à Mont-Laurier, en passant par Mont-Tremblant – quelque 35 000 étudiantes et étudiants qui enrichissent notre belle région de leurs savoirs et de leurs compétences.

S’il est important de former une main-d’œuvre qualifiée, il l’est tout autant de préparer la prochaine génération aux défis qui l’attendent en outillant ses membres à devenir des citoyens informés, allumés et ouverts sur le monde qui les entoure. Le Cégep est là pour que ses étudiantes et étudiants explorent toutes les facettes de leur potentiel, vivent des expériences significatives, clarifient leurs choix de vie et de carrière et acquièrent des aptitudes et des connaissances qui leur serviront toute leur vie.

Tous les jours, notre communauté (enseignants, professionnels, personnel de soutien, cadres) accompagne notre population étudiante dans l’atteinte de ses objectifs scolaires et personnels.  Elle contribue à épauler nos jeunes pour les mener vers l’obtention d’un diplôme, leur permettre d’atteindre leurs buts et, parfois, les aider à les redéfinir ou à les préciser.

Parce que nous croyons à l’universalité et à l’accessibilité de l’éducation, nos actions valorisent l’équité et visent l’égalité des chances. En cette semaine de la persévérance scolaire et à l’approche du 1er mars – date limite pour déposer une demande d’admission au cégep –, je nous invite à poursuivre le travail engagé pour et avec notre relève et à éviter de sombrer dans la facilité de classer nos établissements – et par le fait même, nos étudiants – à partir d’un seul taux sorti de son contexte. Au-delà des classements, au-delà des chiffres, il y a l’humain – une variable infiniment complexe, mais combien riche – qui ne peut être occultée de l’équation. 

 

Nadine Le Gal
Directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme


Le CSTJ 3e au concours de récupération de piles!

Piles_JoeyLe Cégep de Saint-Jérôme se trouve présentement au 3e rang du concours de récupération de piles des organismes ENvironnement JEUnesse et Appel à recycler, dans la catégorie « Cégep de 3500 étudiants et plus » !

Ce concours, qui se termine le 15 avril, vise à sensibiliser la communauté à l’importance du recyclage des piles pour la protection de l’environnement.

Il n’est donc pas trop tard pour déposer vos piles usagées dans l’un des bacs de récupération installés au Cégep de Saint-Jérôme aux portes 2 et 9, ainsi qu’à l’entrée de la bibliothèque!

Faits saillants :

  • Depuis la création de ce concours, plus de 95 tonnes de piles et de batteries ont été recyclées à l’échelle du Québec. 

cstj_plan_strategique_logo-300x209DES ASPIRATIONS BIEN VIVANTES!

  • Succès
  • Durabilité

 


L’intelligence artificielle s’invite au 3e Café des sciences

À l’occasion du troisième Café des sciences, Martine Bertrand (chercheure principale en intelligence artificielle chez Samasource), Camille Rochefort-Boulanger (étudiante au doctorat en bio-informatique à l’Université de Montréal) et Jean-François Arguin (professeur de physique à l’Université de Montréal) sont venus s’entretenir d’intelligence artificielle, le 7 février.  

Faits saillants :

  • La Café des sciences est un événement regroupant un panel d’experts œuvrant en biologie, en chimie, en physique ou encore, en mathématiques afin qu’ils s’entretiennent d’un même thème.
  • L’événement, qui en est rendu à sa 3e mouture, s’est tenu le 7 février 2020.
  • Une centaine d’étudiants et d’employés ont bravé la tempête pour y assister.
  • Mme Bertrand a présenté les bases de l’intelligence artificielle et les multiples utilisations qu’on peut en faire, plus particulièrement en reconnaissance d’images. Elle a montré comment l’intelligence artificielle permet de créer une infinité d’images de personnes inexistantes, ou encore, des «deepfake», ces vidéos truquées.
  • Mme Rochefort-Boulanger a présenté ses recherches qui portent sur le développement de l’application de méthodes d’apprentissage profond à des données génétiques, afin de prédire les risques de maladies génétiques complexes.
  • M. Arguin, collaborateur à l’expérience ATLAS du CERN au Grand collisionneur de hadrons (LHC), a présenté de quelle façon l’intelligence artificielle est utilisée dans les recherches en physique des particules.
  • L’activité s’est terminée par une période de questions animée par Marie-Ève Charest, enseignante en mathématique, qui a donné lieu à de riches échanges.
  • Mentionnons que cette activité a pu être réalisée grâce au support financier de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme. 

 

cstj_plan_strategique_logo-300x209DES ASPIRATIONS BIEN VIVANTES!

  • Succès
  • Audace

Avis de nomination – Pascal St-Onge au poste de coordonnateur au maintien des actifs

Pascal_St-ongeLe comité exécutif, sur recommandation du comité de sélection, a procédé à la nomination de monsieur Pascal St-Onge au poste de coordonnateur au maintien des actifs.

M. St-Onge est détenteur d’un certificat en gestion de projets de l’Université Laval et réalise présentement une maîtrise en administration des affaires à l’Université du Québec en Outaouais.

Fort d’une expérience de 15 ans en gestion de parcs immobiliers scolaires, il a notamment été régisseur général au Collège Jean-de-Brébeuf ainsi qu’au Collège Lionel-Groulx. Il a également assuré par intérim les fonctions du directeur adjoint du service des ressources matérielles pour ces deux organisations.

Possédant de grandes aptitudes communicationnelles et un esprit analytique aiguisé, M. St-Onge est reconnu pour son leadership et son efficacité. Sa connaissance des défis relatifs du milieu de l’éducation jumelée à sa capacité à coordonner des projets et à mobiliser ses équipes de travail constituent des atouts solides qui lui permettront de relever les défis et les tâches qui lui seront confiés.

Son entrée en fonction est prévue pour le 9 mars.

Toutes nos félicitations!

cstj_plan_strategique_logo-300x209DES ASPIRATIONS BIEN VIVANTES!

  • Succès
  • Communauté

Avis de nomination – Ando Ballaman au poste de gestionnaire administratif à la Direction générale

AndoSur recommandation unanime du comité de sélection, le comité exécutif du Collège a procédé à la nomination d’Ando Ballaman à titre de gestionnaire administratif à la Direction générale.

M. Ballaman possède une formation professionnelle obtenue en Suisse, une attestation d’études collégiales d’agent d’administration et réalise actuellement un certificat en gestion de projets à l’Université Laval.  Il compte près de 20 ans d’expérience, dont près de 15 au sein de la fonction publique tant en Suisse qu’au Québec.   Depuis 2016, M. Ballaman assumait les fonctions d’adjoint à la direction générale et aux affaires corporatives.  

Son parcours diversifié tant dans le secteur privé que public l’a amené à avoir une bonne compréhension des organisations.  De plus, son intérêt pour leur gouvernance l’a mené à développer plusieurs aptitudes, notamment celle de réaliser des tâches dans un contexte de vision globale et stratégique. 

Heureux d’évoluer dans le milieu de l’éducation depuis quelques années, M. Ballaman est reconnu pour son dynamisme, sa rigueur, son pragmatisme, sa capacité d’écoute et d’analyse ainsi que pour son habileté à établir des relations harmonieuses et productives avec différents intervenants.  Il démontre une adhésion manifeste aux valeurs du Collège ainsi qu’à sa culture.  

M. Ballaman agira comme agent de liaison entre la direction générale et l’ensemble des services et départements.  Gardien des processus institutionnels, il veillera notamment à la mise en œuvre de la planification stratégique et s’assurera de la bonne marche des opérations administratives de sa direction.  

Son entrée en poste est prévue pour le 12 février 2020. Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans l’exercice de ses nouvelles fonctions.  

Toutes nos félicitations.

cstj_plan_strategique_logo-300x209DES ASPIRATIONS BIEN VIVANTES!

  • Succès

Une programmation bien vivante pour prévenir le suicide!

Suicide_prevention_2020

Dans le cadre de la 30e Semaine de prévention du suicide (du 2 au 8 février), le Cégep de Saint-Jérôme –  par le biais du Carrefour aux étudiants (CAE) – a tenu plusieurs activités de sensibilisation auprès de sa communauté. Bilan d’une programmation bien vivante!

Pour une troisième année consécutive, la thématique retenue mettait l’accent sur la prise de parole. Un geste qui peut sembler banal, mais qui pourtant sauve des vies! En effet, pour réduire les taux de suicide, il importe d’ouvrir le dialogue sur le sujet afin de faire connaître les ressources d’aide et de faire briser les tabous qui entourent cette question.

Faits saillants :

  • Pour informer la communauté, des stands d’information ont été installés à la pointe de l’agora ainsi que dans le hall de l’auditorium.
  • Les étudiants ont été invités à créer une mosaïque en inscrivant le nom d’une personne qui leur est chère. 
  • Des tatouages temporaires faisant un clin d’œil au mouvement point-virgule  – ce signe de ponctuation est reconnu mondialement comme un symbole d’espoir auprès des personnes ayant souffert de dépression – ont été distribués. 
  • Des activités ont aussi été organisées aux résidences ainsi qu’aux campus de Mont-Tremblant et Mont-Laurier. 

Si tu as besoin d’aide ou si  un de tes proches t’inquiète, n’hésite pas à communiquer avec la ligne 1 866 APPELLE, disponible partout au Québec, 7 jours sur 7, 24 h sur 24.

cstj_plan_strategique_logo-300x209DES ASPIRATIONS BIEN VIVANTES!

  • Communauté

Faire la plante, tout un art!

Arkani_Lavoie_LachapelleL’artiste arkadi lavoie lachapelle, qui se décrit comme étant une « plante professionnelle », était de passage au Cégep de Saint-Jérôme, le 5 février, afin de rencontrer les finissants d’Arts visuels, dans le cadre de leur cours Approche multidisciplinaire du dessin. 

Elle leur a présenté sa démarche de création qui se veut à la fois engagée, joueuse, écoféministe et poétique. Lors de sa visite, elle a offert une courte prestation afin de démontrer comment son oeuvre jumelle plusieurs disciplines des arts visuels (performance, dessin, animation, vidéo, etc.), tout en abordant les questions éthiques et relatives aux relations humaines. 

Faits saillants:

  • À l’invitation du Département d’arts visuels, l’artiste arkadi lavoie lachapelle sera en résidence au CSTJ, du 17 au 21 février.
  • Son projet Faire la plante consiste à « emprunter » différents végétaux se trouvant dans les classes et bureaux du Collège pour constituer une forêt végétale. À cela s’ajoute de courtes prestations (5 minutes) où l’artiste « fait la plante » à l’endroit où se trouve habituellement la végétation. 
  • Ce projet a déjà été présenté au Cégep du Vieux-Montréal et au Collège d’Alma.
  • Pour en savoir plus, on visite le site d’arkadi lavoie lachapelle.

cstj_plan_strategique_logo-300x209DES ASPIRATIONS BIEN VIVANTES!

  • Succès
  • Communauté