LE CSTJ REMPORTE LE PRIX ENVIRONNEMENT AU GALA FORCES AVENIR

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

cstj_forcesAvenir2013C’est hier soir qu’étaient dévoilés les lauréats du Gala Forces AVENIR. Le projet de solidarité internationale au Cameroun, porté par des étudiants du CSTJ, était au nombre des 21 projets et des 2 personnalités sélectionnés à la suite d’un appel de mise en candidature lancé dans tous les établissements collégiaux publics du Québec. Le projet, visant à freiner la déforestation massive du village de Fonakeukeu, est sorti grand vainqueur dans la catégorie AVENIR environnement, un honneur assorti d’une bourse de 2 000 $.

Animé par M. Stéphan Bureau, le gala comptait bon nombre de partenaires et d’invités de marque qui ont uni leurs voix afin de reconnaître dans un même élan de fierté ces jeunes engagés. Au total, 400 personnes étaient présentes au Théâtre Capitole de Québec, pour applaudir les finalistes de la troisième édition du programme au collégial.

« Chaque année, nous vivons au gala un moment privilégié. Un moment où nous prenons le temps d’honorer et de célébrer l’engagement exceptionnel de nos étudiantes et de nos étudiants qui témoignent de manière éloquente de tout le dynamisme et la créativité dont les jeunes du collégial sont capables » a déclaré Jean Beauchesne, président-directeur général de la Fédération des cégeps.

Grâce à la collaboration de la Fondation canadienne du développement durable pour l’Afrique (FCDDA) et des responsables du projet au CSTJ, Mélanie Morand et Marie-Claude Du Cap, les jeunes du CSTJ ont non seulement envisagés de changer le monde, mais ont aussi posé les gestes pour.

Protéger la déforestation par l’implantation de fours à combustion lente : un projet ambitieux signé CSTJ!
Le bois étant une ressource des plus incontournables pour le petit village de Fonakeukeu (construction, chauffage, cuisson et vente au marché), 19 étudiants du Cégep de Saint-Jérôme ont contribué depuis les quatre dernières années à un projet de reboisement au Cameroun. « Pour nous, le moment était venu de travailler non seulement à la régénération de la flore camerounaise, mais aussi à sa préservation, en réduisant la consommation de combustibles végétaux », explique Alexandre Raymond-Desjardins, porte-parole des membres du projet 2013 qui ont développé un nouveau mode de cuisson favorisant la consommation responsable du bois, la principale source énergétique des habitants. Si, au départ, le groupe avait pour objectif d’implanter deux fours à combustion lente dans deux familles, les partenaires, la communauté et le chef du village se sont montrés tellement intéressés qu’il a finalement été possible d’en construire dix! Chaque four permet ainsi d’économiser entre 50 % et 70 % du bois nécessaire à la cuisson sur feu traditionnelle.

Engagés à innover pour briser le cycle de déforestation au Cameroun, les étudiants ont fait preuve d’une grande humanité en s’impliquant corps et âme pour la cause.

Le Cégep félicite tous les membres impliqués dans ce projet et qui, par leur créativité et leurs actions, font la différence.

Un bravo spécial aux étudiants :

cstj_nouvelle_cameroun2Alexandra Gaudet-Côté
Alexandra Lé
Alexandre Raymond-Desjardins
Camille Martin
Caroline Rivest
Caroline St-Jacques
Christopher Légaré
David Gravel
Émilie Turgeon
Ève Granger-Saillant
Frédéric Fournelle
Jessica Rousseau
Marion Forget
Marie-Ève Boutin
Renaud Dufort-Labbé
Sanya Boislard
Véronique Forget
Vincent Villeneuve
Virjinie Millette