L’USINE DE MESSIER-BUGATTI-DOWTY OUVRE SES PORTES AUX ÉTUDIANTS EN TRANSFORMATION DES MATÉRIAUX COMPOSITES

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)
Messier-Dowty-composites_cégep_saint-jérôme

M. Crystian Darveau, directeur général Messier-Bugatti-Dowty, aux côtés d’étudiants du programme Techniques de transformation des matériaux composites du Cégep de Saint-Jérôme

 Grâce au tirage qu’il a remporté lors du lancement de la plateforme Aéroportail au Centre des sciences de Montréal, Olivier Tessier, un étudiant en Techniques de transformation des matériaux composites, s’est vu remettre un laissez-passer donnant droit à une visite de groupe chez Messier-Bugatti-Dowty. Une délégation de 10 étudiants s’est donc rendue à l’usine de Mirabel, le 27 octobre dernier, pour une visite privilégiée de cette importante unité de fabrication de trains d’atterrissage, affiliée au groupe Safran.

Le groupe d’étudiants a été accueilli par M. Crystian Darveau, directeur général, ainsi que Alain Paul Aubin, technicien méthodes. Ces deux piliers de l’entreprise avaient planifié un après-midi fort enrichissant sur les activités de la société ainsi que sur le domaine de l’aéronautique.

À travers une visite guidée des installations, les étudiants ont pu prendre contact avec la réalité de production du leader mondial des fonctions d’atterrissage et de freinage pour aéronefs qui produit des pièces pour Boeing et Airbus. En parcourant l’usine de 300 000 pieds carrés, ces derniers ont également pris connaissance de la culture d’excellence qui guide le travail des quelque 300 employés qui opèrent au site de fabrication. Témoins des opérations infiniment précises qui répondent à tous les critères et certifications de qualité applicables au domaine, les étudiants se sont dits inspirés par tant de rigueur, de même que par l’ampleur du processus.

Messier_composites_cstjÀ cet effet, une conférence animée par leurs hôtes a mis en lumière le cycle de fabrication d’une pièce, depuis la conception et la fabrication, jusqu’à la maintenance et la réparation des caissons. En prenant le temps de répondre à toutes les questions des étudiants, MM. Darveau et Aubin se sont montrés intéressés par la formation de la relève. Un geste très généreux de la part de dirigeants qui ont la responsabilité d’assurer le support de 24 000 avions effectuant plus de 40 000 atterrissages chaque jour!

Cette visite s’est avérée inspirante pour les finissants qui aspirent eux aussi à façonner l’avenir de l’industrie aéronautique, mais aussi des secteurs de l’énergie, de la construction civile et industrielle, du transport et des loisirs. Il faut savoir que les composites – en constante croissance au Québec, mais aussi dans le reste de l’Amérique du Nord et en Europe – sont utilisés pour leurs propriétés de légèreté et de résistance dans une variété de champs d’application. 

Merci à Aéroportrail, la plateforme numérique qui a pour objectif de mettre en relation l’industrie aérospatiale, les centres de formation et la relève.