Le Cégep de Saint-Jérôme, premier collège canadien sélectionné au concours de Mobilité électrique Canada

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)
160610_concours_ElectrificationTransport_AEC_001

Rangée du haut : Pierre-Yves Dagenais, Daniel Desaulniers, Samuel Aubé, David Brideau – Rangée du bas : Philippe Geissbuhler, Alain Guillemette, Sébastien Demers

Le 7 juin dernier, à l’Université McGill, six étudiants inscrits à l’AEC en Technologie des véhicules électriques ont opposé leurs stratégies techniques et commerciales à celles de quatre équipes universitaires, dans le cadre d’un concours organisé par Mobilité électrique Canada (MEC). En réponse à la problématique soumise à tous les étudiants en ingénierie et en administration des affaires du pays, la délégation du Cégep de Saint-Jérôme (CSTJ) a élaboré un plan d’action astucieux, visant à favoriser l’adoption des véhicules électriques.

Seule formation collégiale sélectionnée pour les présentations devant jury, et ce depuis les débuts de la compétition en 2012, le groupe du CSTJ rivalisait aux côtés de Dalhousie University, University of British Columbia, Polytechnique Montréal et l’Université McGill.

« À partir du moment où on leur a annoncé que leur candidature avait été retenue, les participants ont eu dix jours pour relever le défi 2016, c’est-à-dire celui de proposer des solutions à court terme pour un déploiement stratégique de l’infrastructure de recharge à l’échelle nationale. », a précisé Sébastien Demers, leur enseignant et conseiller spécial pour ce concours.

Dès lors, Philippe Geissbuhler, David Brideau, Pierre-Yves Dagenais, Samuel Aubé, Daniel Desaulniers et Alain Guillemette se sont mis à la tâche, usant de leurs connaissances pointues en la matière pour préparer un exposé de dix minutes.

Présentations devant jury à l’Université McGill
Le 7 juin dernier, chacune des équipes en lice a défilé devant le comité responsable de l’évaluation, pour les convaincre de la faisabilité et de l’efficacité de leur modèle d’affaires. En vue de déterminer les vainqueurs, le panel de juges – formé d’experts de l’industrie et sur lequel siégeait Alexandre Taillefer, fondateur de Téo Taxi – a pris note des détails des quatre projets, en plus de poser quelques questions utiles à leur analyse.

Le résultat des délibérations du jury sera dévoilé le 19 juin, au Palais des congrès de Montréal, à l’occasion de la journée grand public d’EVS29, le plus important symposium mondial sur les véhicules électriques.

Une borne de recharge publique d’AddÉnergie sera installée sur le campus de l’équipe gagnante.

AEC en Technologie des véhicules électriques
Offerte par la Formation continue, Services aux entreprises et International (FCSEI), l’Attestation d’études collégiales (AEC) en Technologie des véhicules électriques a accueilli ses premiers étudiants en février 2016.

D’une durée de huit mois, cette nouvelle formation créditée permet aux chercheurs d’emploi, issus des domaines de l’électrotechnique et de la fabrication mécanique, de mettre à jour leurs connaissances et de développer de nouvelles compétences, en fonction des particularités des véhicules électriques.

Afin d’assurer l’excellence de l’enseignement, les experts de l’Institut du véhicule innovant (IVI), un centre de transfert de technologie affilié au Cégep de Saint-Jérôme, ont collaboré étroitement à l’élaboration des contenus figurant au programme. Ainsi, les diplômés détiendront les habiletés pour assister les ingénieurs aux étapes de conception et de fabrication des véhicules et de leurs composants, de même que le savoir-faire nécessaire pour en assumer l’entretien correctif et préventif.

Unique en Amérique du Nord, cette formation constitue l’une des premières initiatives à voir le jour, dans le cadre du Plan d’action en électrification des transports 2015-2020 du gouvernement du Québec.