Les Vikings à la conquête du réseau de la FÉÉPEQ

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)
Olivier Morin et Christophe Allen, organisateurs de la Course des vikings du CSTJ. (Photo : gracieuseté)

Olivier Morin et Christophe Allen, organisateurs de la Course des vikings du CSTJ. (Photo : gracieuseté)

Tels des Vikings, Olivier Morin et Christopher Allen, enseignants au Cégep de Saint-Jérôme (CSTJ), sont partis à la conquête du réseau de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec, lors du dernier congrès annuel de cette organisation. Les deux hommes y ont donné un atelier expliquant le succès de la Course des Vikings – qu’ils portent à bout de bras depuis maintenant 6 ans – et ont incité leurs collègues à suivre leur exemple.

Olivier et Christophe ont présenté leur projet à une foule composée d’enseignants de tous les niveaux (primaire à collégial).

« L’idée, c’était de donner de l’information sur la manière d’orchestrer une telle course pour aider les écoles qui voudrait créer un événement similaire », fait valoir M. Morin.

« On voulait partager notre expérience pour que les gens ressortent de là avec des idées et puissent apprendre de nos erreurs », ajoute son comparse.

Car contrairement à ce qu’on pourrait croire, organiser une course de cette envergure ne se limite pas à déterminer un point de départ et un point d’arrivée : il y a toute une logistique derrière ça! La liste des tâches à accomplir est longue (déterminer le parcours, imaginer et construire les obstacles, trouver des commanditaires et des bénévoles, publiciser l’événement, etc. ) et les ressources pour y parvenir, limitées.

« Lors de cette rencontre, on avait autant des gens qui ont déjà tenté l’expérience [d’organiser une course] et qui venaient chercher des idées, que des enseignants qui étaient ouverts à l’idée d’essayer. Il y a aussi du monde qui est venu nous voir à la fin pour nous demander comment on chargeait pour organiser une course », relate M. Allen.

Bref, il ne serait pas étonnant de voir naître des initiatives similaires un peu partout dans les écoles du Québec au cours des prochaines années. Grâce à l’engagement et au dévouement des organisateurs de la Course des Vikings, le CSTJ rayonne au sein du réseau scolaire.