24 ÉTUDIANTS EN SCIENCES DE LA NATURE TERMINENT LEUR SESSION D’AUTOMNE AU COSTA RICA!

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)
début

Au total, 24 étudiants en Sciences de la nature ont terminé les cours de biologie et d’éducation physique auxquels ils étaient inscrits à la session d’automne 2016. (Photo : gracieuseté)

C’est au Costa Rica, du 5 au 19 janvier 2017, que 24 étudiants en Sciences de la nature ont terminé les cours de biologie et d’éducation physique auxquels ils étaient inscrits à la session d’automne 2016. Encadrés par deux enseignants, Caroline Aubé (biologie), Jocelyn Leckman (éducation physique) et accompagnés par Julie Carrière (technicienne en biologie), de même que par deux guides costariciens, leur séjour au « pays des gens heureux » s’est avéré aussi enrichissant qu’exaltant !

Lors de la première partie du périple, le groupe était hébergé par des familles de Cuajiniquil, un petit village pittoresque de pêcheurs situé au nord-ouest du pays, au cœur de la forêt tropicale sèche. Puis, pour la seconde moitié du voyage, ils ont séjourné dans une auberge à Bijagua, une localité qui s’étend dans une vallée étroite entre les volcans Tenorio et Miravalles. Les deux dernières journées à Tamarindo leur ont permis de s’initier au surf et observer la ponte de tortues marines.

Se retrouvant hors des sentiers touristiques traditionnels, ils ont eu droit à une expérience authentique incluant des excursions en bateau, des parties de soccer avec les habitants et des visites de fermes biologiques.

Plongé au cœur de l’Amérique centrale, le groupe a visité quatre écosystèmes : la forêt tropicale sèche, la forêt tropicale humide, la mangrove et l’écosystème marin. Dans un cadre pédagogique, les participants ont fait de nombreuses randonnées d’observation, effectué différentes recherches sur le terrain et assisté à des cours sur la plage. Ils devaient relever les principales adaptations des organismes à leur environnement. Ils ont également étudié différents problèmes environnementaux et expliqué la biodiversité par l’évolution. Enfin, pour des fins d’évaluation, les étudiants ont eu à répondre à une douzaine de jeux-questionnaires durant leur séjour et à remettre un travail synthèse à leur retour.

La flore et la faune sauvages faisaient partie intégrante de l’aventure. Ils ont visité des endroits magnifiques, dont la réserve naturelle Cano Negro pour s’adonner à l’observation des oiseaux. Il leur a également été possible de faire une randonnée sur des ponts suspendus dans la canopée de la forêt tropicale humide et de marcher le long de la Rio Celeste, l’une des rivières les plus spectaculaires du pays.

Ils ont aussi eu la chance de côtoyer et d’apercevoir plus de 140 espèces animales : les trois types de singes qu’ils pouvaient potentiellement voir, des paresseux, des grenouilles, des toucans, des pélicans, des colibris, des fourmis, des iguanes, des geckos, des scorpions, des araignées, des termites, des phasmes, des coquerelles, des chauves-souris, des papillons, des crabes, des méduses, etc.

Et ce n’est pas l’activité physique qui manquait ! Ils ont fait plusieurs longues randonnées, de jour comme de nuit, dont une ayant particulièrement mis à l’épreuve leur force cardiovasculaire, mais qui leur a offert la plus belle des récompenses au fil d’arrivée : des eaux thermales sulfureuses, sur le flanc d’un volcan. À cela s’ajoute des séances de plongée en apnée, plusieurs périodes de baignades dans des petits coins de paradis, une balade à cheval, une activité de surf !

En plus de cette programmation étoffée, la délégation étudiante a profité de quelque temps de repos pour tirer le maximum de la pura vida !