Une nouvelle étape de franchie vers l’élaboration du projet institutionnel de la recherche du CSTJ

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Woman Laptop Working Planning Thinking Concept

Après la révision de la Politique institutionnelle d’intégrité en recherche en mai 2015, le Cégep de Saint-Jérôme s’est doté, le 14 mars dernier, d’une nouvelle politique dans le domaine de la recherche. Il s’agit de la Politique institutionnelle sur l’éthique de la recherche avec des êtres humains.

La révision et l’adoption récente de ces deux politiques s’inscrit dans une visée plus large rattachée au Plan stratégique et de réussite 2014-2019 et, plus spécifiquement, à l’axe visant la recherche et l’innovation qui précise, notamment, l’intention de notre établissement d’enseignement de « développer la recherche pédagogique, technologique et disciplinaire afin de contribuer à l’éclosion d’avancées novatrices dans diverses disciplines » (p 19).

Un levier fort permettant de traduire la volonté du CSTJ de se positionner comme un établissement d’enseignement engagé dans le développement de la recherche, représente la mise sur pied d’un projet institutionnel de recherche.

Qu’entendons-nous par « projet institutionnel de recherche»?

Un projet dont l’objectif est de définir la mission et les objectifs du CSTJ en matière de recherche et de nous doter des politiques institutionnelles requises pour accomplir cette mission et atteindre ces objectifs dans les meilleures conditions possibles.

La démarche que l’Association de la recherche au collégial suggère d’adopter pour bâtir un tel projet comporte trois étapes :

Étape 1 Élaborer une politique institutionnelle de la recherche

Cette politique, bien qu’elle ne soit pas explicitement exigée par les organismes subventionnaires, permet de poser les fondements des autres politiques, en définissant la mission de la recherche au sein de l’établissement et le soutien que ce dernier s’engage à lui accorder.

Étape 2 Élaborer une politique d’intégrité en recherche

Cette politique est exigée par les trois Conseils subventionnaires fédéraux et s’applique à tous les projets de recherche effectués au sein de l’établissement.

Étape 3 Élaborer une politique d’éthique de la recherche avec des êtres humains

Si l’établissement permet à ses membres d’entreprendre des activités de recherche impliquant des sujets humains, alors cette politique est exigée par la plupart des organismes subventionnaires.

La position actuelle du CSTJ

D’entrée de jeu, nous sommes fiers d’annoncer à l’ensemble de la communauté collégiale que deux étapes sur trois menant à la mise sur pied du projet institutionnel de recherche ont été franchies.

Dans l’objectif d’augmenter les chances des chercheurs du CSTJ d’obtenir du financement à la recherche, nous avons priorisé dans les deux dernières années la mise en œuvre des deux dernières étapes mentionnées ci-haut qui se traduisent par la rédaction des deux politiques exigées par les organismes subventionnaires fédéraux.

En effet, pour qu’un chercheur puisse poser sa candidature à l’un des programmes de subvention ouverts aux collèges dans un organisme subventionnaire fédéral, il faut avant tout que l’établissement soit considéré comme admissible à administrer des fonds de subvention. Toutefois, trois de ces organismes (CRSNG, CRSH et IRSC) ont défini des directives et des attentes communes à l’égard des questions d’éthique et d’intégrité, si bien que si les politiques de l’établissement en ce domaine sont acceptées par l’un de ces organismes, elles le seront automatiquement par les autres.

De plus, les documents de référence établis par les trois Conseils servent aussi de référence aux autres organismes subventionnaires, qu’ils soient fédéraux ou provinciaux. Bien que les exigences des fonds de recherche québécois soient moins strictes que celles énoncées par les conseils fédéraux, ces organismes encouragent tout de même les établissements à se doter de politiques en matière d’intégrité et d’éthique de la recherche.

Plusieurs défis à court terme sont à relever dans le domaine de la recherche par notre établissement d’enseignement :

1.Mettre sur pied le Comité d’éthique à la recherche et les conditions nécessaires à son bon fonctionnement. Le comité d’éthique de la recherche (CÉR) est l’instance chargée d’assurer l’évaluation éthique des projets de recherche impliquant des sujets humains. Il a pour responsabilité d’assurer une évaluation indépendante et multidisciplinaire de l’éthique des projets qui lui sont soumis avant d’en autoriser la mise en œuvre ou la poursuite. Il a également une fonction consultative et contribue de ce fait à la formation en éthique. En général, cette instance prend la forme d’un comité institutionnel.

2.Diffuser les deux politiques à l’ensemble de la communauté collégiale.

3.Rédiger la Politique institutionnelle de la recherche du CSTJ. L’exercice de rédaction d’une politique institutionnelle de la recherche permettra de définir le rôle et l’importance accordés à la recherche au sein de l’établissement. Une telle politique démontrera, aux yeux de toutes les instances impliquées (dont les organismes subventionnaires), l’engagement de l’établissement envers la recherche. Elle permettra également d’encadrer les activités de recherche, de leur assurer une meilleure qualité et de stimuler ces activités au sein de l’établissement. Ce document doit représenter au mieux la philosophie de l’établissement en matière de recherche.

Une mobilisation importante de l’ensemble de la communauté collégiale

Il est important de mentionner que pour se doter d’un projet institutionnel de la recherche, la mobilisation de l’ensemble de la communauté collégiale est essentielle. C’est la raison pour laquelle une importante campagne de consultation aura lieu. Cette dernière permettra au Collège de se pencher, entre autres, sur les questions suivantes :

Quelle est la mission de l’établissement en recherche ?

– Qui a la responsabilité de mettre en œuvre cette mission en recherche ?

– Quel est le soutien accordé à la recherche par l’établissement ? (en termes d’infrastructures, de financement, de temps accordé aux enseignants pour qu’ils se consacrent à des activités de recherche, etc.)

La démarche de mobilisation de tous les individus concernés par la recherche au sein de l’établissement sera donc essentielle pour assurer l’appropriation et le succès du projet institutionnel de recherche.

Le moment venu, des informations vous permettant de prendre part activement à la démarche de consultations vous seront communiquées.

Pour en savoir plus, on communique avec Roxana Staiculescu, conseillère pédagogique, responsable du dossier de la recherche au recherche@cstj.qc.ca