Les œuvres d’Éric Ladouceur exposées à la galerie Graff

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)
3edec133-80f2-41a8-94a6-73bbe111583a

Éléonore (2017), une des œuvres d’Éric Ladouceur. (Photo : gracieuseté)

Jusqu’au 20 mai, on peut admirer les sculptures d’Éric Ladouceur, enseignant en arts au Cégep de Saint-Jérôme, à la galerie Graff, située à Montréal. L’exposition, intitulée De la liberté qui point (Quelques parts de No Forget et quelques reliquats), présente une série de sculptures qui se veulent une tendre réflexion sur nos plaisirs et nos peurs.

À travers une esthétique inspirée de la publicité et des superhéros, l’artiste questionne les stéréotypes liés aux caractères identitaires de l’iconographie masculine.  Au travers ses œuvres, il présente la jouissance comme arme contre le mensonge, comme outil de résistance, de connaissance et de partage. Il s’intéresse également à différentes représentations du pouvoir inhérentes au mythe de l’éternelle jeunesse et au contrôle des masses.

Dans cette optique, l’aspect grotesque, moqueur, parfois pornographique de son œuvre se lit comme une volonté de déstigmatisation des appétits humains.

Pour en savoir plus, on consulte le site Internet de l’artiste.

En bref…

Quoi : Exposition De la liberté qui point (Quelques parts de No Forget et quelques reliquats)
Où : Galerie Graff (372, rue Sainte-Catherine Ouest – Espace 216, Montréal)
Quand : Jusqu’au 20 mai
Info : www.graff.ca