Mention d’honneur de l’AQPC pour Annie Denoncourt

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Annie Denoncourt, enseignante en Soins infirmiers au CSTJ. (Photo : Service des communications – CSTJ)

Annie Denoncourt, enseignante en Soins infirmiers au Cégep de Saint-Jérôme, a reçu la mention d’honneur de l’Association québécoise de la pédagogie collégiale (AQPC), remise lors de son colloque annuel, tenu du 6 au 8 juin. Une cerise sur le sundae, pour la jeune femme qui a reçu le prix de la ministre de l’enseignement supérieur, volet matériel didactique, au printemps dernier, ainsi que  le prix Phénix de la meilleure enseignante, plus tôt cette année.

L’enseignante est reconnue dans le cégep, mais aussi dans le réseau, pour ses valeurs, sa passion de l’enseignement et de la pratique infirmière ainsi que sa volonté à faire avancer les choses. Pas étonnant qu’elle soit constamment engagée au sein de 1001 projets.

Car en plus d’enseigner, elle coordonne le centre de simulation haute fidélité – qu’elle a contribué à implanter en août 2014 (!) – ainsi que les stages des étudiants en Soins infirmiers, elle siège sur différents comités consultatifs pour la région des Laurentides, elle a collaboré à la révision du programme de la technique qu’elle enseigne et elle a participé à un projet de recherche interordres, en collaboration avec l’Université du Québec en Outaouais et le Cégep de Saint-Laurent – visant à créer le site devenirinfirmière.org où l’on retrouve des outils pour favoriser le développement de l’identité professionnelle des futures infirmières. Bref, c’est une femme occupée, qui trouve quand même le temps d’être disponible pour ses étudiantes et ses collègues!

« J’adore mon travail et je m’organise pour l’adorer! Je m’engage au sein de diverses initiatives et je me lance des défis. C’est ce qui me garde animée », confie avec passion Mme Denoncourt, le regard pétillant et la tête pleine de projets.

Une tape sur l’épaule

Au centre, la lauréate Annie Denoncourt, du Cégep de Saint-Jérôme, reçoit sa Mention d’honneur des mains d’Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur (à gauche), et de Richard Moisan, président de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) (à droite). (Photo : Massimo Triassi)

La mention d’honneur que lui a décernée l’AQPC n’est pas une fin en soi, mais plutôt une petite tape sur l’épaule pour la motiver à aller encore plus loin. D’ailleurs, l’enseignante conclut chacun de ses courriels avec cette citation de Xavier Dolan : « Je pense que tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais ». Ça en dit long sur la personne!

« La mention d’honneur à l’AQPC, c’est un peu la suite de mon prix Phénix. C’est gros! C’est une belle marque de reconnaissance », conclut Mme Denoncourt, visiblement gênée par tant d’attention.

 

 Qu’est-ce que la mention d’honneur de l’AQPC?

La mention d’honneur de l’AQPC permet aux collèges de mettre en valeur l’engagement pédagogique d’un membre de leur personnel enseignant ayant, par la qualité de son travail, contribué à l’évolution de l’enseignement. Cet hommage est rendu publiquement durant le colloque annuel de l’organisation.