Inauguration officielle du nouveau pavillon K du CSTJ

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

C’est en présence de Mme Hélène David, ministre responsable de l’Enseignement supérieur, de M. Marc Bourcier, député de Saint-Jérôme et de M. Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme, que le président du conseil d’administration du Cégep de Saint-Jérôme, Paul Calce, et la directrice générale du Collège, Nadine Le Gal, ont inauguré le nouveau pavillon K du Cégep de Saint-Jérôme. Cet agrandissement d’une superficie de 4500 m2 a été réalisé grâce à des subventions totalisant 17,6 M$ de la part du gouvernement du Québec.

Le nouveau bâtiment conçu par la firme Régis Côté et associés – et dont les travaux de construction ont été réalisés par un consortium formé des firmes Bouthillette et Parizeau (génie mécanique et électrique) ainsi que Pasquin St-Jean et associés (génie civil et structure) – accueillera les installations des programmes Travail social, Éducation spécialisée, Gestion et intervention en loisir, Analyses biomédicales et Soins infirmiers. 

L’édification de ce pôle des techniques humaines et de la santé permettra de procéder au réaménagement des autres ailes du Collège, afin d’offrir un milieu favorable aux apprentissages à tous les étudiants du Cégep de Saint-Jérôme, quel que soit leur programme d’études.

« Après avoir pu visiter le chantier avec le premier ministre, c’est un immense plaisir de participer à l’inauguration de ce pavillon. J’ai été témoin de la mobilisation de toute la communauté à la réalisation de ce projet, et notre gouvernement continuera à tout mettre en œuvre pour permettre au personnel dédié et aux étudiantes et étudiants du Collège de réaliser les plus grandes choses », a déclaré Hélène David, ministre responsable de l’Enseignement supérieur.

Grâce aux nouvelles installations de pointe que l’on retrouve au pavillon K, le Cégep de Saint-Jérôme continue d’être une figure de proue en matière d’enseignement supérieur pour la région des Laurentides, contribuant à son rayonnement.

« C’est un grand Collège, et ce, dans tous les sens du mot! Et le pavillon K vient renforcer ce statut de super institution », a souligné Marc Bourcier, député de Saint-Jérôme.

De plus, avec son nouveau pavillon K, le Cégep de Saint-Jérôme confirme son appartenance au Quartier des Arts et du Savoir de Saint-Jérôme, un secteur dynamique où se mêlent innovation, avant-garde et créativité.

« L’inauguration de ce nouveau pavillon témoigne de la vitalité de la région et particulièrement de la ville de Saint-Jérôme. En offrant aux jeunes jérômiens et à ceux des villes avoisinantes la possibilité d’avoir accès à des infrastructures de qualité à proximité de leur résidence, cet investissement vient sans aucun doute consolider la position du centre-ville comme pôle d’attraction régional et comme milieu d’attachement local en matière de culture, de savoir et de milieu de vie », a fait valoir le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher.

Une popularité qui ne se dément pas

Depuis 2009, le Cégep de Saint-Jérôme a connu une augmentation de plus de 30 % de sa population estudiantine.  Les nouveaux espaces créés par l’édification du pavillon K lui permettront donc d’offrir à sa communauté un environnement physique à la hauteur de ce qu’il est devenu au fil des ans : un grand collège!

« Nous avons le privilège, mais aussi la responsabilité d’offrir un enseignement supérieur ainsi que des services de qualité aux étudiants et aux entreprises. Avec cette responsabilité vient aussi le devoir de proposer à tous un environnement à la fois humain, accueillant et digne de fierté : c’est précisément ce que propose le nouveau pavillon K », a mentionné Paul Calce, président du conseil d’administration du Cégep de Saint-Jérôme.

« Le Cégep de Saint-Jérôme compte désormais plus de 7000 étudiants au secteur régulier, à la formation continue et aux entreprises, répartis dans ses trois campus. C’est signe qu’il s’est taillé, au fil des ans, une place de choix parmi les maisons d’enseignement supérieur de la province et que la communauté lui accorde sa confiance », a dit Nadine Le Gal, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme.

Une architecture « verte » inspirée de son milieu

Le pavillon K a été conçu de manière à ce qu’il s’intègre harmonieusement à son environnement. C’est pourquoi la volumétrie de son bâtiment s’inspire de celle de trois bâtiments environnants, soit le Palais de justice de Saint-Jérôme, un édifice du CISSS et le pavillon jérômien de l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

Le revêtement métallique des murs extérieurs, quant à lui, rappelle la toiture de la cathédrale, située à quelques pas du Collège.

À l’intérieur, des insertions de bois rappellent que le Cégep de Saint-Jérôme, avec ses trois campus, est véritablement le Collège des Laurentides.

« Deux axes majeurs de circulation ont été créés dans le pavillon K : le premier relie nos nouvelles installations à l’ancien bâtiment, afin de représenter la continuité. L’autre, plus conceptuel, se veut un prolongement de la rue qui nous amène vers le pavillon Germain Bélanger, puis vers la nouvelle salle de spectacles. Cet axe virtuel confirme son appartenance au Quartier des Arts et du Savoir », d’expliquer Stéphane Marcoux, directeur des Ressources matérielles au Cégep de Saint-Jérôme et maître d’œuvre de ce chantier majeur.

Mentionnons que le nouveau bâtiment a été pensé selon les principes de développement durable. Il est muni de dispositifs de gestion et d’optimisation de la consommation d’énergie – notamment un toit blanc, un mur solaire, des systèmes d’éclairage et de ventilation équipés de détecteurs de mouvements, un système de gestion de puissance électrique qui limite les pointes de consommation, un système de gestion centralisée et un système d’éclairage au DEL –, permettant de réduire l’empreinte écologique du Collège. Il offre donc un milieu d’études respectueux de son environnement et des générations futures.