Virée entrepreneuriale à Shawinigan pour les étudiants en TAD

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Les étudiants en TAD ont rencontré différents entrepreneurs en démarrage d’entreprises. (Photo : gracieuseté)

Le 12 octobre, fin d’avant-midi : des étudiants en Comptabilité et gestion au Cégep de Saint-Jérôme, accompagnés de deux enseignants, prennent la route de Shawinigan. Destination : le Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins, une coopérative qui aide ceux qui souhaitent se lancer en affaires. Incursion dans l’univers du démarrage d’entreprises.

Il est 13 h quand la délégation jérômienne arrive dans cette pépinière à idées. Sur place, François St-Martin, coordonnateur aux communications, les attend pour leur offrir une visite guidée des lieux. Tout au long du parcours, il leur présente les différentes facettes de cet écosystème unique et leur explique comment la Ville et des partenaires collaborent au démarrage et à la croissance des jeunes entreprises.

« Ce modèle permet deux choses : gagner du temps grâce à tous les services d’accompagnement offerts dans un même bâtiment et offrir un environnement de travail qui encourage la collaboration avec d’autres entreprises en démarrage », souligne-t-il.

Une activité appréciée

Cette virée entrepreneuriale a été très appréciée des étudiants qui ont pu voir en action les concepts et notions abordées en classe.

« J’ai été agréablement surpris par le principe d’entraide (écosystème) et l’énergie des entrepreneurs qui débordent de créativité. Ça donne le goût de se partir en affaires . J’ai réalisé que les possibilités sont très nombreuses dans le domaine de l’entrepreneuriat. Bref, la route en valait la peine », témoigne Samuel Lafleur, un étudiant.

« J’ai apprécié la simplicité, l’accessibilité et l’ouverture réconfortante qui règne au sein du centre entrepreneurial. Tout ce dont un entrepreneur a besoin est disponible. De plus, la division entre les entreprises de technologie et celles de produits/services est intéressante, car elle favorise la coopération et l’entraide, ce qui peut mener à des partenariats », a, pour sa part, fait valoir Ricardo Di Oliva Bedros.

« Je pense qu’il devrait y avoir un centre comme celui-là dans chaque ville pour encourager la relève entrepreneuriale », a renchéri Marie-Ève Cloutier.

Pour en savoir plus sur le programme Comptabilité et gestion au Cégep de Saint-Jérôme, on visite le site Internet du cégep ou on consulte sa page Facebook.