Cendrine Browne offre une conférence aux étudiants-athlètes du CSTJ

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

C’est le 25 octobre dernier que la porte-parole du CSTJ et de ses deux centres, Cendrine Browne, a offert aux étudiants-athlètes des différentes équipes des Cheminots une conférence intitulée « Croire en ses rêves ».  Celle-ci a réussi à capter toute leur l’attention en leur parlant notamment, des différentes étapes de son parcours ainsi que des éléments essentiels à la réussite de son sport.

Les débuts dans son sport

Cendrine a commencé sa conférence en racontant ses débuts en ski de fond alors qu’elle pratiquait ce sport avec sa famille de façon récréative: « On allait dans la forêt avec un équipement moyen. Nous avions des skis de fond avec des bottes à 3 trous et des bâtons en bambou. C’était vraiment pour le plaisir! Nous partions la fin de semaine avec un sac à dos rempli de collations et on descendait les côtes à pleine allure, nous faisions ça pour nous amuser! » mentionne cette dernière. En 3e secondaire, un enseignant en éducation physique lui a suggéré de faire le camp de sélection pour les Jeux du Québec et c’est là que tout a commencé. Cendrine est arrivée au Jeux du Québec avec un équipement emprunté et c’est la veille que sa mère lui a montrée à faire du skate, une des techniques de ski de fond. Elle est donc partie de très loin et a réussi depuis ce temps, à gravir les nombreux échelons qui lui ont permis de se tailler une place sur l’équipe nationale sénior pour une 5e année consécutive.

La clé du succès

Persévérance, endurance, technique et puissance sont selon la porte-parole, les éléments qui mènent au succès lorsque l’on pratique un sport de haut niveau. Que ce soit l’été sur des skis à roulettes et l’hiver sur ses skis de fond, tous les entraînements sont importants pour réussir à atteindre ses objectifs. La nutrition et le repos jouent également un grand rôle dans la performance: « Je dors environ 10 h par jour » , mentionne Cendrine.  En plus des périodes de repos, celle-ci indique l’importance des étirements et de la méditation dans sa routine. Bref, volonté et discipline font partie de son quotidien. 

Espoir olympique

L’hiver dernier marquait sa 2e saison en Coupe du monde avec les meilleurs de sa discipline. Celle-ci a indiqué que cela a été plutôt difficile, mais lui aura beaucoup appris et permis de s’améliorer de façon considérable passant, de la 60e place à la 26e, soit les meilleurs résultats de sa carrière. Elle est d’ailleurs passée à deux doigts d’être sélectionnée pour une participation aux prochains Jeux olympiques qui auront lieu cet hiver du 9 au 25 février à Pyeongchang en République de Corée. Malgré le fait qu’elle ne participera pas à l’événement, celle-ci demeure optimiste afin de se qualifier pour les prochains Jeux olympiques de Pékin en Chine à l’hiver 2022.

Étudier et visiter le monde

En plus de pratiquer le ski de fond en tant qu’athlète de haut niveau, Cendrine continue d’étudier à temps partiel. Elle suit actuellement 2 cours à distance en Intervention sportive  avec l’Université Laval. Pour elle, les études sont très importantes et lui permettront de travailler dans un domaine qui la passionne après sa carrière de fondeuse. D’ailleurs, quand elle part en compétitions dans différents pays du monde, Cendrine a toujours ses livres avec elle afin d’étudier quand le temps lui permet.

Le sport, l’école de la vie

Cendrine a terminé sa conférence en offrant un message positif aux étudiants: « Le sport amène des valeurs, ça permet de construire une bonne base pour la suite des choses… C’est l’école de la vie! Je vous raconte cela, ça semble tout beau, mais il y a aussi des moments plus difficiles où il faut se recentrer et penser au moment présent », explique celle-ci. Quand elle est stressée, Cendrine prend le temps de se rappeler pourquoi elle fait tout ça et les réponses l’aident à se détendre.

Par cette conférence cette dernière souhaitait inspirer les étudiants-athlètes et leur montrer qu’il est possible de réaliser ses rêves.