Franc succès pour le premier Café des sciences!

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Un panel de scientifiques est venu s’entretenir des changements climatiques, le 9 février. (Photo : Paul Liboiron)

Est-ce que mère Nature est virée « crackpot »? Posée de cette façon, la question peut avoir l’air simpliste. Pourtant, elle réfère à un enjeu complexe : celui des changements climatiques. Pour faire la lumière sur cette problématique ô combien actuelle (pensez aux épisodes de tempête et de redoux des dernières semaines!), le Cégep de Saint-Jérôme a fait appel à un panel d’experts, dans le cadre de son premier Café des sciences, tenu le 9 février dernier.

À quelques heures du début du week-end, l’agora était pleine à craquer! Quelque 150 étudiants s’y sont entassés pour entendre ce qu’avaient à dire les scientifiques Alexandre Parent (Environnement Canada), Dominique Paquin (Ouranos), Mélanie Beaudoin (Institut national de santé publique du Québec) et Normand Mousseau (Université de Montréal). 

Avant de se lancer dans le vif du sujet, M. Parent a expliqué la différence entre les concepts de « météo » et de « climat », afin que tous partent avec des bases communes. Puis, il a illustré les effets des changements climatiques à l’aide d’exemples météorologiques récents. Il a aussi démystifié ce qu’étaient les catastrophes naturelles attribuables aux changements climatiques et celles qui ne le sont pas!

Par la suite, Mme Paquin a présenté les travaux d’Ouranos, le groupe de chercheurs auquel elle collabore, dont la mission consiste à aider la société à faire face aux effets des changements climatiques qui s’amplifient.

L’activité s’est terminée par une période de questions, animée par Patrick Bonin de Greenpeace. (Photo : Paul Liboiron)

Pour sa part, Mme Beaudoin, a entretenu la foule des effets des changements climatiques sur la santé.

Finalement, M. Mousseau, professeur de physique, chercheur et un des initiateurs du collectif « Le climat, l’État et nous » a plaidé en faveur d’un engagement politique et d’une gouvernance cohérente pour lutter contre les changements climatiques. 

L’activité s’est terminée par une période de questions, animée par Patrick Bonin de Greenpeace. Celle-ci a d’ailleurs donné lieu à de riches échanges. 

Mentionnons que les participants à cet événement ont pu déguster des bouchées servies par les étudiants en Gestion d’un établissement de restauration au CSTJ!

 

*** Remerciements ***

(Photo : Paul Liboiron)

Les organisateurs du Café des sciences souhaitent remercier la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme pour son soutien financier qui a rendu possible la tenue de cette activité.