Marc Séguin discute d’agriculture avec la communauté du CSTJ

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

L’artiste Marc Séguin était de passage au Cégep de Saint-Jérôme, le 11 avril, pour s’entretenir de son récent docu-agricole La ferme et son État qui traite « forces vives et des aberrations en agriculture au Québec ».

Quelque 250 étudiants et membres du personnel –  issus de différents programmes (Gestion d’un établissement de restauration, Sciences humaines, Sciences de la nature, Journalisme et communication, etc.) – ont répondu à l’invitation et se sont massés dans l’auditorium pour visionner le film relatant les embûches relatives aux politiques et aux réglementations auxquelles sont confrontés les agriculteurs qui veulent produire différemment (culture biologique, petites surfaces, cultures diversifiées, vente en circuit court, etc.). 

La projection a été suivie d’une causerie avec le cinéaste, qui a fait preuve d’une grande générosité en offrant des réponses à la fois étayées et honnêtes sur cette question. 

 

À propos de Marc Séguin 

Diplômé en beaux-arts de l’Université Concordia, Marc Séguin est un artiste multidisciplinaire, à la fois peintre, romancier et cinéaste.

Dès sa première exposition en 1996, il attire favorablement l’attention des critiques et des collectionneurs. Ses tableaux font partie des collections de plusieurs grands musées, tels que le Musée d’art contemporain de Montréal, le Musée des beaux-arts de Montréal et le Musée national des beaux-arts du Québec.

Son oeuvre comprend également quatre romans et un recueil de poèmes. Le premier long métrage de fiction qu’il a réalisé et écrit, Stealing Alice, est sorti en 2016. En 2017, il a réalisé le documentaire La ferme et son État.