Une délégation d’étudiants se rend à Québec pour le Prix littéraire des collégiens

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Une délégation de 17 étudiants du CSTJ s’est rendue à Québec, les 11 et 12 avril, pour prendre part à la sélection du lauréat du Prix littéraire des collégiens. 

Chaque année, les cégépiens des quatre coins de la province sont invités à sélectionner l’oeuvre qui s’est le plus démarquée parmi une sélection de 5 romans québécois. En lice pour cette prestigieuse distinction se trouvaient les textes Querelle de Roberval, de Kevin Lambert, De synthèse, de Karoline Georges, Les villes de papier, de Dominique Fortier, Ce qu’on respire sur Tatouïne, de Jean-C. Réhel et Créatures du hasard, de Lula Carballo.

C’est ainsi que les étudiants inscrits au cours de littérature, option concours du CSTJ se sont attelés à la tâche et ont lu les 5 romans, les ont analysés, en ont discuté en classe afin de sélectionner leur coup de cœur. 

Si la tradition veut qu’au terme de ce rigoureux exercice, un représentant soit nommé pour représenter le Collège lors des délibérations nationales,  le groupe a plutôt choisi de dépêcher une délégation pour prendre part aux activités du Prix littéraire des collégiens. 

Ainsi, les étudiants ont donc planifié une escapade d’une nuitée dans la capitale pour assister du Salon du livre ainsi qu’à la cérémonie de clôture du concours afin d’en connaître le gagnant. Mention spéciale à Jimmy Guénette, Colin Bruneau-Sauvé, Laurie Guay et Anna-Zakarina Therrien-Lachance qui ont réalisé l’impossible : trouver un logis abordable pour 17 jeunes, en plus d’organiser le transport et les repas pour tout ce beau monde!

Ce voyage a permis de promouvoir le français et le pouvoir de la littérature. Les étudiants ont rencontré les auteurs et ont pu échanger avec eux… en plus de faire dédicacer les livres qui leur ont été offerts par le Prix littéraire des collégiens!

Remerciement

Un remerciement spécial à la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme qui, grâce à son appui financier, a rendu possible ce projet.