Des fantômes pour sensibiliser les étudiants aux conséquences de la conduite à risque

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

fantômes-SAAQLa Société de l’assurance automobile du Québec mène une activité de sensibilisation qui s’est arrêtée au Cégep de Saint-Jérôme, le 30 octobre dernier, pour rappeler aux étudiants les conséquences de la conduite à risque. Cette activité pour le moins surprenante faisait appel à un écran trois dimensions, installé dans la salle de bain au 1er étage du bloc-A.

Un concept unique

Le concept est novateur : un écran 3D dissimulé derrière un miroir sans tain et un lavabo sont installés. Lorsqu’une présence est détectée, l’écran surprend l’étudiant en diffusant une vidéo du fantôme d’un jeune qui confesse avoir perdu la vie dans un accident, car il n’a pas osé s’affirmer en tant que passager. Trois personnages traitant de différentes problématiques apparaîtront à tour de rôle. Ils inviteront ensuite les étudiants à visiter le site Web fautledire.com, qui offrira de l’information complémentaire.

« Constamment à la recherche de nouveaux moyens pour joindre et sensibiliser les jeunes, la Société de l’assurance automobile innove avec un concept unique en son genre, souligne le ministre des Transports, M. Sylvain Gaudreault. Cela démontre la volonté d’aller à la rencontre des jeunes dans leur milieu pour les faire réfléchir sur les conséquences de la conduite à risque. »

Conscientiser les passagers

Avec cette activité, la Société désire faire prendre conscience aux passagers de l’influence bénéfique qu’ils peuvent avoir sur le comportement d’un conducteur, en les incitant à exercer cette influence et à dénoncer les mauvais comportements.

« Les passagers ont un rôle crucial à jouer auprès des conducteurs qui prennent des risques, poursuit Mme Nathalie Tremblay, présidente et chef de la direction de la Société. Ils doivent s’exprimer et insister, en demandant au conducteur de ralentir, de ne pas utiliser son téléphone en conduisant ou en l’empêchant de prendre le volant s’il a consommé de l’alcool ou de la drogue. Les passagers doivent également montrer l’exemple en attachant toujours leur ceinture de sécurité ou en refusant de monter avec un conducteur dont les facultés sont affaiblies par l’alcool, la drogue ou la fatigue. »

Une vidéo de l’activité peut être consultée sur le site Web fautledire.com.