«La cage : l’histoire de la Corriveau » porté au grand écran par le FCVQ

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

 TheCage_Affiche_PRESSFINAL_mai2016_UnisTV_Festival_PRESSLe documentaire La cage : l’histoire de la Corriveau du cinéaste et auteur Alain Vézina, enseignant au programme de cinéma, a été sélectionné pour figurer à la programmation du Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ).

Le documentaire portant sur ce personnage au destin funeste retrace le périple de la cage devenu un artefact unique, relate l’histoire tragique à l’origine de sa fabrication et se penche sur bon nombre des légendes qui ont assuré à la Corriveau sa postérité dans l’imaginaire collectif des Québécois. 

Le Collège est fier de voir le travail de M. Vézina reconnu par ce festival qui en est à sa 6e édition.  Le FCVQ se déroulera du 14 au 24 septembre et proposera une kyrielle de premières québécoises dont plusieurs sélections cannoises.

Alain Vézina a également interpellé plusieurs membres de la communauté CSTJ qui ont mis leur talent à contribution pour la réalisation de ce projet d’envergure :

  • Affiche : Maxime Lévesque
  • Narration principale : Marie-Christine Busque
  • Narration additionnelle : Patrice Joly et Marie-Ève Dubé
  • Enregistrement de la narration : Sylvain Paquin
  • Participation aux entrevues : Monique Pariseau

Dans une même lignée de succès, le plus récent film d’Alain Vézina, Le Scaphandrier, sera projeté au Festival international du cinéma d’horreur de Pologne.

Bravo et félicitations !


Prix Phénix 2016

Le 18 août dernier, le gala des prix Phénix récompensait les membres du personnel dont l’excellence du travail rejaillit positivement sur l’ensemble de notre communauté. Un encouragement par les pairs qui soulignait les qualités professionnelles et humaines des employés méritants.

La coanimation de cet événement avait été confiée à Annie Dupré, technicienne en administration, et Patrice Joly, enseignant en théâtre. Tous deux ont livré une performance teintée d’humour et d’émotion. Un quiz sur des moments marquant l’histoire du Collège a permis de mettre en lumière, tout le chemin parcouru depuis les deux dernières décennies.

De même, le public a pu se régaler de la prestation musicale de Linda Ulrich, enseignante au département de Techniques d’éducation à l’enfance qui a présenté deux pièces au piano et à la voix, dont une adaptation humoristique d’un classique d’Aznavour dans laquelle elle exprime les aléas d’une aspirante au prix Phénix qui passe par une gamme d’émotions, de l’espoir au désespoir !  

« Engagement », « amitié », « qualité du travail », « efficacité », « capacité d’écoute », « humour », « professionnel », « attachant », « authentique », « persévérant », « visionnaire », ce sont autant de mots qui ont été employés pour décrire les membres du personnel honorés à cette occasion. Le jury a eu la lourde tâche de faire le choix d’un gagnant par catégorie parmi les 67 nominations reçues cette année.

Si le Collège est devenu ce qu’il est au fil des ans, c’est grâce à l’engagement, à la vision et aux valeurs du personnel qui soutient avec conviction sa mission d’éducation. Il fait bon reconnaître leur apport si précieux au CSTJ !

Félicitations à tout le comité organisateur !

Et les gagnants sont…

Employée relève de l’année
Éva Mavros (Service des ressources humaines)

Enseignante relève de l’année
Isabelle Lavallée (Techniques d’intervention en loisir)

Cadre de l’année
Benoît Léonard (Service de gestion des ressources pédagogiques et gestion de programmes)

Service de l’année
Cheminement scolaire

Département de l’année
Techniques d’intervention en loisir

Employée de l’année
Catherine Richard-McMahon (Service du registrariat)

Enseignante de l’année
Annie Denoncourt (Soins infirmiers)

 


L’heure de la rentrée a sonné pour plus de 5000 collégiens!

rentrée-pommesCe sera jour de rentrée pour plus de 5 000 étudiants, vendredi 19 août, au Cégep de Saint-Jérôme. Sur ce nombre, 2 000 feront leurs premiers pas dans le milieu collégial. Une année riche en savoirs et découvertes les attend !

« Le Cégep a des allures de véritable fourmilière ces jours-ci. Nous sommes prêts à accueillir les étudiants et à les accompagner vers la réussite, dans un environnement favorable à leur épanouissement. », de souligner Mme Nadine Le Gal, qui vit sa première rentrée automnale à titre de directrice générale du Collège.

Population étudiante
Toujours aussi populaire, le Collège a maintenu son taux d’attraction pour l’ensemble de ses trois campus. Au total, 5535 se sont inscrits pour la session qui débute (5064 à Saint-Jérôme, 345 à Mont-Laurier et 126 à Mont-Tremblant). Ces étudiants se répartissent parmi les 22 programmes préuniversitaires et techniques offerts au CSTJ.

Les travaux d’agrandissement se poursuivent
Plus que jamais, les efforts du Collège pour répondre à la croissance fulgurante qu’il a connue dans les dernières années prennent forme. En effet, les travaux d’agrandissement sont maintenant bien avancés.

L’équipe du chantier s’affaire actuellement à ériger les murs du « pavillon K », installer les revêtements extérieurs et veiller à la mise en service conforme des différents systèmes.

Ultimement, ce projet se traduira par l’ajout de 4 500 m2, répartis sur quatre niveaux, ainsi que par un réaménagement majeur des locaux dans les ailes déjà existantes. Le nouveau bâtiment, dont la fin des travaux est prévue à l’hiver 2017, permettra ainsi à la communauté étudiante d’évoluer au sein d’un environnement physique à sa mesure.

Techniques juridiques – démarrage de la toute première cohorte
Après une phase d’implantation de deux ans, le Département de Techniques juridiques est fin prêt à accueillir ses tout premiers étudiants. Réclamée par les employeurs de la région, c’est une formation actuelle, développée sur mesure pour répondre aux besoins de relève qualifiée, qui démarre cette semaine.

Certains cours tel que « Clinique juridique » permettront aux étudiants de participer activement à l’évolution de différents dossiers légaux. De même, grâce à la proximité avec le Palais de justice de Saint-Jérôme, qui dessert 58 villes et municipalités, une observation privilégiée des activités judiciaires du territoire pourra être effectuée.

Campagne copier-couler
Ecran_CopierCoulerSouhaitant accompagner les collégiens dans le développement de leur discernement et les inviter à faire preuve d’intégrité intellectuelle, le Cégep de Saint-Jérôme lancera avec la rentrée une opération de communication signée « copier-couler ». Cette campagne originale a été pensée pour trouver écho chez les étudiants des trois campus, mais aussi dans l’optique de proposer aux enseignants une série de mesures préventives.

Lancée simultanément avec la Politique institutionnelle sur la fraude, le plagiat et la tricherie par les étudiants, l’offensive s’appuie sur le déploiement d’outils complémentaires qui allient sensibilisation et information. L’idée est d’éveiller la population étudiante au concept du plagiat, d’en souligner les implications et d’éviter toutes situations ambiguës.

Le visuel éloquent de la campagne fera l’objet d’un affichage entre les murs de l’établissement et d’une diffusion grand public sur le Web. Par ailleurs, un guide d’application de la politique mettra en relief les responsabilités de chacun de même que les règles à respecter. Enfin, dans le même esprit, trois capsules ludiques ont été développées, sur le cyberplagiat, le plagiat d’idée et l’utilisation d’image.

40e anniversaire des Cheminots
L’année scolaire 2016-2017 marquera le 40e anniversaire du programme sportif des Cheminots. Depuis 1977, c’est un peu plus de 4 000 étudiants-athlètes qui ont représenté le Cégep de Saint-Jérôme, à travers le Québec.

Qu’ils évoluent pour l’équipe de football, soccer, volleyball, natation ou basketball, les jeunes sportifs sont des modèles de citoyenneté à bien des égards. Les célébrations entourant cet anniversaire viseront donc à mettre en lumière l’histoire riche de la structure sportive déployée au CSTJ, de même que toute la portée sociale de cette dynastie.

Le CSTJ, engagé dans la voie du développement durable
Le Cégep de Saint-Jérôme adoptera dans les prochaines semaines sa Politique en développement durable. Pour marquer le coup d’envoi de cette dernière, une campagne numérique braquera les projecteurs sur les trois dimensions interdépendantes du concept : le volet environnemental, le volet social et le volet économique. Chiffres à l’appui, on y révèlera les impacts positifs des gestes éthiques et écologiques opérés par le Cégep. Ayant à cœur de former des citoyens responsables, le CSTJ mettra ainsi en lumière les nombreuses initiatives mises en place pour améliorer le milieu de vie de tous.

 « La plus grande menace pour notre planète, c’est de croire que quelqu’un d’autre va la sauver. » Ces paroles de Robert Swan – l’explorateur britannique devenu le premier homme à avoir marché jusqu’aux pôles Nord et Sud -, ont inspiré la signature de la campagne : agir maintenant. En effet, le Collège souhaite que tous les membres de sa communauté deviennent sans attendre des agents de changement.

Abolition de la vente d’eau embouteillée
Dans la même lignée, le comité de direction du Collège a annoncé sa volonté de procéder, sur un horizon de trois ans, au retrait de la vente d’eau embouteillée sur le campus. Déjà, les étudiants remarqueront un nouvel habillage des fontaines d’eau, destiné à attirer leur attention sur cette source d’abreuvement. En effet, avec l’objectif d’encourager la consommation d’eau via les 13 stations d’eau filtrée du bâtiment principal, des applications murales ont été installées cet été pour les mettre en valeur. Cette alternative à l’eau embouteillée constitue une option gratuite, nettement plus écologique et, qui plus est, d’une pureté égale, voire supérieure.

La communauté est donc invitée à apporter son propre contenant pour le remplir aux différents points de ravitaillement. En outre, des bouteilles réutilisables de bonne qualité – en tritan, sans BPA et produites en Amérique du Nord – seront en vente au prix de lancement de 4 $ à la cafétéria.

À terme, cet effort collectif permettra au Collège de réduire significativement la quantité de matières résiduelles générées par la vente d’une moyenne de 760 bouteilles, sur une base hebdomadaire.

Bonne rentrée à tous !