Les étudiants en théâtre inaugureront le théâtre Gilles-Vigneault

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Les étudiants en « théâtre » du Cégep de Saint-Jérôme auront l’honneur d’inaugurer le nouveau théâtre Gilles-Vigneault en présentant un extrait de la pièce L’Homme de la Mancha. (Photo : CSTJ – Service des communications et du recrutement)

Les étudiants de l’option « théâtre » du programme Arts, lettres et communication du Cégep de Saint-Jérôme auront l’honneur d’inaugurer le nouveau théâtre Gilles-Vigneault en présentant un extrait de la pièce L’Homme de la Mancha, à l’occasion des portes ouvertes qui s’y tiendront samedi (25 novembre).

« On va être les premiers à offrir une prestation dans le théâtre Gilles-Vigneault. C’est merveilleux! On est extrêmement content! On va être dans le fantastique hall tout vitré qui accueillera un espace cabaret pouvant accueillir une centaine de personnes », s’enthousiasme Patrice Joly, enseignant en théâtre au Cégep de Saint-Jérôme.

Pour cet événement, le metteur en scène et ses jeunes comédiens nous ont préparé une sélection de chansons issues de l’œuvre de Dale Wasserman.

« Ça va être 30 minutes de chant, avec une courte introduction de la part de « notre » Miguel Cervantes. Il va nous présenter Don Quichotte, Sancho Panza et tous les autres personnages », annonce M. Joly.

L’enseignant se réjouit de la vitrine dont bénéficieront ses étudiants et salue l’ouverture de l’organisme En Scène qui les a invités à vivre cette belle aventure.

« On donne une chance à des jeunes qui se dévouent corps et âme de se produire dans une installation hi-tech, même si ce ne sont pas des professionnels. Ce sont des jeunes comme tous les autres qui se consacrent à quelque chose de merveilleux, qui réalisent un rêve. D’ailleurs, il y a un lien à faire avec l’histoire de Don Quichotte : c’est de croire en nos espoirs, de mettre un baume – une grâce – sur ce monde qui nous est souvent présenté comme quelque chose de sale, méchant et cynique », fait valoir M. Joly qui espère se voir renouvelée l’occasion de collaborer avec le diffuseur En Scène.

Ceci n’est pas une comédie musicale!

En plus de l’extrait présenté au théâtre Gilles-Vigneault lors des portes ouvertes, les étudiants en théâtre du CSTJ offriront six représentations de L’Homme de la Mancha à la salle Germaine-Guèvremont, jusqu’au 24 novembre.

« Au fil des ans, nous avons toujours intégré des chansons dans nos différents spectacles. Toutefois, cette année, nous avions envie de nous attaquer à un véritable théâtre musical (et non à une comédie musicale) et l’œuvre de Wasserman se prêtait bien à cela. Dans notre production, nous retrouvons 17 chansons qui ne sont pas des numéros à part, mais bien des chansons qui s’intègrent totalement à l’action et contribuent au développement de l’histoire », mentionne M. Joly.

Sur scène, les comédiens-chanteurs seront accompagnés par des musiciens issus du corps professoral du Cégep de Saint-Jérôme.

« On a Vincent Julien et Alexis Vaillancourt qui sont à la fois guitariste, pianiste, accordéoniste et batteur. De plus, ils ont des voix de rêve! Ce sont eux qui font tous nos arrangements musicaux pour nos solistes, mais aussi pour le chœur. Ces deux-là étaient tellement enthousiasmés par le projet qu’ils ont décidé de nous accompagner sur scène, plutôt que d’enregistrer une bande sonore », souligne le metteur en scène.

Et pourquoi accorder une place si importante aux chansons? Pour permettre aux étudiants d’entrer en contact avec leur vulnérabilité.

 « Ces jeunes-là, ce ne sont pas des chanteurs… Ils ont tous une crainte, ils se mettent en danger. Parce que des fois, on peut être sur la note et avoir l’impression qu’on est faux! Et à l’inverse, on peut chanter faux et être juste dans notre interprétation de l’émotion!

« Grâce à la musique, on est plus près de la fragilité des êtres. La chanson fait ressortir des émotions très profondes, très intérieures… peut-être plus que le jeu dramatique. La chanson est une porte d’entrée vers l’intimité. Lorsqu’ils sont vulnérables, les étudiants sont plus à même de comprendre la fragilité de leur personnage. On entend plein de choses sur le milieu du théâtre où des gens travaillent dans la souffrance. Or, au contraire, moi j’aime travailler dans la douceur, la beauté et la confiance. Quand justement on est en confiance, on peut ouvrir toutes sortes de portes », estime M. Joly.

Nul doute que les étudiants sauront nous toucher et nous transmettre toutes les émotions vécues par les personnages de L’Homme de la Mancha!

Rappelons que la pièce L’Homme de la Mancha est présentée au grand public à la salle Germaine-Guèvremont du Cégep de Saint-Jérôme (455, rue Fournier) jusqu’au 24 novembre. Billets et information : pjoly@cstj.qc.ca.

La population est aussi invitée à assister gratuitement à la présentation d’un extrait de la pièce, le 25 novembre, à 11 h, au théâtre Gilles-Vigneault (
118, rue de la Gare).