TGER, ce n’est pas juste de la cuisine!

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)
WEB1

Sara Durand est coordonnatrice junior aux ventes, au prestigieux hôtel L’Estérel Resort. Elle s’occupe notamment de l’organisation des mariages. (Photo : Service des communications CSTJ)

 

Le Cégep de Saint-Jérôme (CSTJ) offre 22 programmes techniques et préuniversitaires. Si certains d’entre eux ne nécessitent plus de présentation, d’autres gagnent à être connus. C’est notamment le cas du programme Techniques de gestion d’un établissement de restauration (TGER). Contrairement à la croyance populaire, celui-ci ne se limite pas à un simple cours de cuisine, mais offre plutôt une solide formation en gestion. Parlez-en à Sara Maisonneuve et Sara Durand, deux diplômées en TGER.

À peine sorties du cégep, les deux jeunes femmes ont rapidement su se tailler une place de choix dans les milieux de la restauration et de l’hôtellerie, en accédant à des postes de gestion. La première travaille à la Maison Courtemanche, où elle cumule les responsabilités, tandis que la deuxième est coordonnatrice junior aux ventes au prestigieux hôtel l’Estérel Resort.

 « Je fais du service traiteur lors d’événements. Sinon, je suis dans les cuisines ou je m’occupe du service à la clientèle en boutique. J’effectue aussi un peu de travail de bureau : je touche à la comptabilité, à la facturation et je gère la page Web ainsi que les réseaux sociaux de l’entreprise », énumère Sara Maisonneuve, qui a gradué en 2015.

 « [Pour ma part,] je suis responsable de l’organisation des événements de groupe (colloques, congrès, etc.), des réceptions et des mariages. Je rencontre les clients, je leur fais visiter les lieux et je leur présente nos services ainsi que nos tarifs. Quand le contrat est signé, je coordonne le tout : je construis un agenda selon leurs demandes et je suis en constante communication avec eux », indique Sara Durand, qui a terminé sa formation en 2016.

Quand on leur demande à quoi elles attribuent leur ascension fulgurante dans leur milieu de travail respectif, les deux principales intéressées sont unanimes : TGER!

«  Sans cette formation, je ne serais pas rendue où je suis aujourd’hui. J’aurais pu y arriver, mais ça m’aurait pris des années », fait valoir celle qui œuvre à la Maison Courtemanche.

« Il y a tellement de choses que j’ai apprises durant ma technique que j’applique au quotidien!  C’est sûr que sans ces notions, je n’aurais pas pu décrocher un poste comme ça », renchérit Sara Durand.

Une vue d’ensemble pour mieux comprendre

Sara Maisonneuve travaille désormais à la Maison Courtemanche, où elle cumule les fonctions  derrière le comptoir, en cuisine et dans les bureaux. (Photo : Services des communications CSTJ)

Sara Maisonneuve travaille désormais à la Maison Courtemanche, où elle cumule les fonctions derrière le comptoir, en cuisine et dans les bureaux. (Photo : Services des communications CSTJ)

Parlons-en, des notions! Le programme TGER offre un éventail de cours permettant de survoler les différents aspects du métier.  

« Contrairement aux autres formations en restauration où tu te spécialises uniquement dans une discipline (pâtisserie, boulangerie, etc.), TGER te permet de toucher à  tout. Environ 50 % des cours sont en lien avec la gestion (ressources humaines, ressources matérielles, opérations, comptabilité, etc.) tandis que le reste, ce sont des cours de cuisine et de service (sommellerie, mixologie, etc.). C’est d’ailleurs cette diversité qui m’a attirée », soutient Sara Maisonneuve.

Cette approche « touche-à-tout » fait en sorte que les finissants en TGER possèdent une compréhension globale de ce qui se passe dans un restaurant, un hôtel, une auberge, un bar ou encore, un café. Cette capacité à avoir une « vue d’ensemble » est essentielle pour prendre des décisions éclairées.

« Ç’a vraiment ouvert mes horizons. La technique en TGER m’a permis de voir plein de notions très spécifiques, de les travailler, de les étudier… Même les choses que j’aime moins – comme la comptabilité! –, je suis capable de les comprendre et de savoir ce que ça implique », plaide Sara Durand.

Une gestion à l’échelle humaine!

Tous les employeurs vous le diront : si le savoir-faire est important, le savoir-être l’est davantage! S’il faut avoir de l’assurance et du bagout, il faut aussi veiller à ne pas écraser l’autre! Bref, tout est une question d’équilibre… et de communication!

« Pour certains, être un leader, c’est de donner des ordres. Or, ce n’est pas la place que tu occupes dans la hiérarchie qui va faire en sorte que les gens vont t’écouter, mais plutôt la façon dont tu dis les choses. On a beaucoup, beaucoup, beaucoup travaillé la communication et les relations humaines. Avant, j’étais plus du type solitaire. Maintenant, je fais plus confiance, je délègue… Grâce à TGER, je fonctionne aussi bien de manière autonome qu’en équipe! », témoigne Sara Maisonneuve.

 «  Ce programme-là m’a aussi appris le sens de l’organisation et la patience! Ça m’a aidée à développer ma confiance en moi, mon esprit d’initiative et mon raisonnement logique. Au début, je n’étais pas trop sûre lorsque venait le temps de prendre des décisions. Maintenant, je sais que je dois me faire confiance et foncer », ajoute-t-elle.

Son ancienne collègue de classe abonde dans le même sens.

« Avant d’étudier en TGER, je n’étais pas forcément très patiente… […]Aussi, j’ai appris à être plus structurée, même si – à la base – je l’étais déjà. Finalement, j’ai découvert que j’étais une bonne leader. Je ne me serais jamais doutée que j’étais capable de rassembler les gens ainsi », confie la jeune coordonnatrice de l’Estérel Resort.

TGER, c’est plus que de la cuisine, c’est une formation complète et surtout… humaine! Pour en savoir plus, visite le cstj.qc.ca/tger

Que pensent les employeurs de la formation TGER ? Découvre-le en lisant notre entrevue avec Karine Brodeur, conseillère en ressources humaines à l’hôtel l’Estérel Resort.

TGER, un programme pour toi!

Tu devrais envisager des études en TGER au CSTJ si :

  • Tu es passionné
  • Tu es curieux
  • Tu es créatif
  • Tu es aventureux
  • Tu es du type « touche-à-tout »
  • Tu aimes l’action
  • Tu aimes relever des défis

cstj_carrousel_techJur_admissionA2016_accueil