Ludvic Moquin-Beaudry au micro de Catherine Perrin, le 2 février

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Ludvic Moquin-Beaudry, enseignant de philosophie au Cégep de Saint-Jérôme, sera au micro de Catherine Perrin, le 2 février, dans le cadre de l’émission Médium large diffusée sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première (95,1), de 9 h à 11 h 30. Lors de son intervention dans le segment « le lavage de la semaine », il commentera l’actualité récente.

Un rendez-vous radiophonique à ne pas manquer!

 

 


Session d’hiver 2018 : plusieurs nouveautés pour la rentrée!

C’était jour de rentrée au Cégep de Saint-Jérôme, vendredi dernier (19 janvier). Toujours aussi populaire, le Collège a maintenu son taux d’attraction pour l’ensemble de ses trois campus. Au total, 4818 étudiants se sont inscrits pour la session qui débute (4403 à Saint-Jérôme, 279 à Mont-Laurier et 136 à Mont-Tremblant).

L’AUDITO-JOURNAL, UNE VÉRITABLE TRADITION

Fidèle à la tradition, le Collège a accueilli les membres de son personnel avec son Audito-journal. Cette cérémonie qui marque le début de la nouvelle session se veut une occasion de souhaiter la bienvenue aux anciens employés et aux nouvelles recrues, en plus d’annoncer les projets à venir au CSTJ.

Année après année, le succès de cette activité ne se dément pas. Pour preuve, plus de 300 membres du personnel se sont entassés dans un auditorium plein à craquer pour assister à cet événement haut en couleur.

Le coup d’envoi a été donné par l’équipe de direction qui – appuyée par le Service des communications – a concocté un sketch humoristique présentant les principales réalisations et orientations du Collège.

Au cours d’une saynète parodiant la célèbre émission « Décore ta vie », la directrice générale du CSTJ, Nadine Le Gal, et le directeur des Ressources matérielles du Collège, Stéphane Marcoux, ont donné la réplique à une animatrice télé et deux architectes plus grands que nature! Il a notamment été question des grandes orientations qui guideront la transformation du CSTJ au cours des prochaines années. Par la suite, l’Audito-journal a offert un survol des dossiers qui retiendront l’attention en 2018 :

• Un plan directeur immobilier pour le CSTJ

Au cours des derniers mois, les différentes directions du Collège ont élaboré un Plan directeur immobilier (PDI) identifiant les besoins en aménagement et en immobilisations au CSTJ, pour les 10 prochaines années.

Ce rigoureux exercice de réflexion a permis de développer une vision cohérente, concertée et adaptée qui tient compte d’une multitude de facteurs (évolution de notre clientèle étudiante, offre de notre carte de programmes, ressources financières disponibles, etc.), dans le but d’optimiser nos interventions et d’en minimiser les coûts.

Cette démarche a aussi eu pour but de réaffirmer notre volonté de placer l’étudiant au centre de nos préoccupations, afin de mieux répondre à ses besoins.

Mentionnons qu’une première phase de travaux du PDI est en cours. Il s’agit du déplacement des archives au sous-sol ainsi que du réaménagement du Centre de développement des composites du Québec (CDCQ).

• Clavardage en direct

À l’approche du 1er mars – date limite pour soumettre une demande d’admission au cégep – le CSTJ a décidé de tenir une séance de clavardage en direct, le 30 janvier, de 19 h à 20 h 30, pour répondre aux questions des futurs étudiants et de leurs parents. Il s’agit d’une première pour le Collège, mais aussi pour le réseau collégial!

Lors de cette activité, des représentants des différents services du Collège répondront aux interrogations qui leurs seront soumises par le biais de commentaires sur notre page Facebook. C’est un rendez-vous!

• Finie l’eau embouteillée au CSTJ

Depuis janvier, le CSTJ a cessé la vente et la distribution d’eau embouteillée. Les membres de la communauté doivent désormais apporter une bouteille réutilisable qu’ils peuvent remplir à l’une de nos 16 stations d’eau filtrée!

• 34e Intercollégial de danse

Le CSTJ accueillera le 34e Intercollégial de danse, du 13 au 15 avril. Lors de cet événement, quelque 400 jeunes issus des cégeps des quatre coins du Québec convergeront vers Saint-Jérôme pour partager une passion commune : la danse.

Le chorégraphe Ismaël Mouaraki agira à titre de porte-parole et offrira des ateliers de perfectionnement aux jeunes participants.

Dans le cadre de ce rendez-vous, un spectacle sera présenté, le samedi 14 avril, au théâtre Gilles-Vigneault par la troupe professionnelle Destins croisés, dirigée par M. Mouaraki. Information et achat de billets sur le site du théâtre (www. http://theatregillesvigneault.com).

GALA DE RECONNAISSANCE DES ANNÉES DE SERVICES

L’Audito-journal a été suivi du gala de reconnaissance des années de services. Lors de cette cérémonie, le professionnalisme et le dévouement de 53 employés du CSTJ – cumulant 10, 20, 25 ou encore 30 ans de service – ont été soulignés.

Pour l’occasion, Nadine Le Gal, directrice générale du CSTJ, et Chantal Henri, directrice des Ressources humaines, nous ont expliqué en quoi la quête de l’emploi idéal ressemble à celle du grand amour!


34e Intercollégial de danse : près de 400 danseurs seront réunis au Cégep de Saint-Jérôme

Du 13 au 15 avril 2018, le Cégep de Saint-Jérôme aura le plaisir d’accueillir le 34e Intercollégial de danse. Au programme : plusieurs styles allant de la danse contemporaine, au jazz, au popping jusqu’au hip-hop avec des chorégraphies variées qui seront présentées par près de 400 danseuses et danseurs provenant de 29 collèges différents.

Le Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ) est fier de compter sur Ismaël Mouaraki à titre d’artiste invité de l’événement. D’origine franco-marocaine, Ismaël Mouaraki découvre les danses urbaines à l’âge de douze ans dans sa région natale, à Nancy en France. Il découvre le langage chorégraphique contemporain au contact du chorégraphe Xavier Lot avec qui il collabore comme interprète pendant plus de trois ans.

Depuis 2003, c’est au sein de la compagnie Destins Croisés, dont il est fondateur, qu’Ismaël Mouaraki poursuit son travail. Artiste et entrepreneur de corps et d’esprit, Ismaël Mouaraki s’entoure de collaborateurs artistiques dont les talents et l’expertise lui inspirent sa fougue et sa vision. Pour lui, la danse est un vecteur des phénomènes sociaux et de la condition humaine. Depuis ses premiers pas de hip-hop jusqu’à la présentation de ses oeuvres dans des espaces de renoms internationaux tels que l’Agora de la danse à Montréal, le Lincoln Center for the Arts à New York, aux PAMS de Séoul ou l’Internationale Tanzmesse nrw à Düsseldorf, Ismaël Mouaraki a su prendre des risques artistiques et créatifs.

À la fois chorégraphe, danseur et enseignant, Ismaël travaille à l’essor de la danse à travers des commandes chorégraphiques au Canada et en Europe. À l’aube des quinze ans de sa compagnie Destins Croisés, Ismaël Mouaraki écrit une page nouvelle de son oeuvre, toujours à la poursuite du renouvellement des langages urbains et contemporains.

Pour les étudiantes et étudiants, cet événement est une chance d’explorer davantage l’univers de la danse. En effet, en plus d’échanger avec l’artiste invité, ils bénéficieront d’une vingtaine d’ateliers de formation animés par des professionnels du milieu de la danse. De plus, un spectacle professionnel sera présenté samedi soir par la compagnie Destins Croisés.

Pour ceux qui ne pourront être présents lors de l’événement, ne manquez pas la diffusion des spectacles en différé par l’entremise de la page Facebook et du site Web du RIASQ. Il est aussi possible de suivre les actualités de l’Intercollégial de danse par le biais de Twitter et d’Instagram au #Intercodanse.

L’Intercollégial de danse est une production du RIASQ, une présentation de Desjardins, une réalisation du Cégep de Saint-Jérôme avec le soutien financier de la fondation evenko, en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, le ministère de la Culture et des Communications, COOPSCO, la Fabrique culturelle et Télé-Québec.


Une enseignante publie les résultats de ses recherches dans une prestigieuse revue scientifique!

Un article portant sur des travaux de recherches réalisés par une enseignante du CSTJ vient tout juste de paraître dans la prestigieuse Revue canadienne de l’éducation

 Annie Denoncourt, enseignante en Soins infirmiers et coordonnatrice du Centre de simulation haute fidélité ainsi que des stages, s’intéresse depuis des années à la question de l’identité professionnelle des infirmières. C’est pourquoi elle s’est engagée dans un projet de recherche interordres, en collaboration avec des collègues du Cégep de Saint-Laurent et l’Université du Québec en Outaouais, visant à créer le site devenirinfirmière.org où l’on retrouve des outils pour favoriser le développement de l’identité professionnelle des futures infirmières.

L’article La pertinence des stages de formation pratique pour le développement de l’identité professionnelle d’étudiantes infirmières au Québec, qu’elle a rédigé avec ses partenaires sous la direction de la chercheuse Dominique Houle (UQO), traite des résultats de ses travaux de recherche.

Félicitations Annie pour ce bel accomplissement! 


Le forum international Science et société : un franc succès!

Samuel Bourgeois, un étudiant du CSTJ, a été invité à monter sur scène pour donner ses impressions sur l’atelier sur la physique quantique. (Photo : gracieuseté)

Une douzaine d’étudiants du Cégep de Saint-Jérôme ont pris part au 18e forum international Science et société, organisé par l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), du  3 au 5 novembre. Lors de ce rendez-vous, ils ont pu explorer différents domaines tels que la génétique, la physique et le fonctionnement du cerveau.

Par le biais d’un sondage, les participants ont témoigné de leurs impressions et de ce qu’ils ont retenu de cette expérience :

« Une plus grande connaissance des sciences, la possibilité de discuter avec des personnes spécialisées et une expérience incroyable. »

« Un choix plus éclairé pour mon avenir […] »

« Mon intérêt pour d’autres sujets et un désir encore plus grand pour apprendre. »

« Des connaissances approfondies sur le cerveau, sur la physique et sur les méthodes de recherche en général. »

Les participants sont unanimes : tous recommandent cette activité. Nous pouvons donc conclure que cet événement a été un franc succès!

 ** Remerciements **

Le Service du développement pédagogique tient à remercier les enseignants accompagnateurs, Nadine St‑Pierre et Marc-André Durand, ainsi que la Fondation du CSTJ pour leur contribution.