La Fondation du Cégep reçoit une contribution de 24 000 $ de la Banque Nationale

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Luc Marcoux, directeur de succursale pour la Banque Nationale à Saint-Jérôme, Rodrigo Lavin, directeur de comptes, groupe Comptes nationaux – Gouvernements et secteur public, Carole Marchand, présidente du conseil d’administration de la Fondation et Joël Bouchard, directeur de la Fondation. (Photo : gracieuseté)

La Fondation du Cégep de Saint-Jérôme et la Banque Nationale sont fières d’annoncer la signature d’une entente de partenariat de trois ans. Au cours de cette période, la Banque Nationale remettra la somme de 24 000 $ pour supporter la Fondation dans la réalisation de sa mission et de ses activités. Par sa contribution, la Banque Nationale devient membre Platine de la Fondation.

« Nous sommes vraiment reconnaissants de la contribution significative de la Banque Nationale et je remercie plus particulièrement Rodrigo Lavin et Luc Marcoux qui ont joué un rôle de premier plan pour la conclusion de cette entente.  Je remercie également la Banque Nationale de faire confiance à notre Fondation et de nous aider à « Voir grand pour la réussite de nos étudiants »», a mentionné Carole Marchand, présidente du conseil d’administration.

« La Banque Nationale est un fier partenaire de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme.  Nous avons priorisé d’investir dans la réussite scolaire de nos jeunes qui seront la relève de demain.  Par cette contribution nous souhaitons aider les jeunes à réaliser leurs idées », a déclaré Luc Marcoux, directeur de succursale pour la Banque Nationale à Saint-Jérôme.

« La Banque Nationale est fière d’appuyer en tant que commanditaire Platine la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme. Ainsi, nous contribuons à la réalisation des projets, à la réussite scolaire des jeunes fréquentant l’établissement et à leur intégration dans le marché du travail afin d’assurer la relève pour un avenir prospère de notre société ,» a ajouté Rodrigo Lavin, Directeur de comptes, Groupe comptes nationaux – Gouvernements et secteur public.

À propos de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme

La Fondation a remis plus de 4,34 millions de dollars à la communauté du collège depuis 1994. Sa mission est de favoriser et d’encourager la réussite scolaire de l’ensemble des étudiants du Cégep de Saint-Jérôme et des centres collégiaux de Mont-Tremblant et de Mont-Laurier par l’octroi de différentes bourses ainsi que de soutenir des projets spéciaux, afin que les étudiants acquièrent des connaissances et des compétences répondant aux exigences du marché du travail et des différents programmes universitaires.


PRIX PHÉNIX 2018 : LE CSTJ SOULIGNE L’EXCELLENCE DE SES EMPLOYÉS

Les animateurs de la cérémonie, Philippe Lemieux et Janie Coursol. (Photo : CSTJ – Service des communications et du recrutement)

À l’occasion du 25e gala des prix Phénix, le Cégep de Saint-Jérôme a récompensé les membres de son personnel dont l’excellence du travail rejaillit positivement sur l’ensemble de la communauté.

De retour à la barre de l’animation, Philippe Lemieux (enseignant en cinéma) et Janie Coursol (technicienne au Département de langues) ont souligné comment le passage au cégep constitue un véritable voyage pour nos jeunes sur le chemin de la découverte.

« Plusieurs instances au Collège font voyager les étudiants sans pour autant exiger un passeport : on a qu’à penser aux menus culturels de la cafétéria et du restaurant pédagogique N&P, aux activités du Service de l’animation culturelle – comme les troupes de danses et le comité interculturel – et aux profs qui font découvrir le monde par l’entremise d’œuvres d’art, de textes, de musiques, de mœurs et de valeurs philosophiques issus des quatre coins de la planète. »

Ils ont aussi mis en lumière les différentes initiatives menées par le CSTJ à l’étranger, notamment le voyage à Berlin organisé par le Département de sciences sociales, le voyage à Paris réalisé par le club JETAD ou encore, aux projets de la Formation continue – Services aux entreprises et International en Haïti et au Mali !

De retour d’un périple en Chine avec les étudiants inscrits à l’option Langues du programme Arts, lettres et communication, le maître de cérémonie en a profité pour nous dévoiler une vidéo à saveur humoristique réalisée dans l’Empire du Milieu.

Une tape dans le dos

Sur une note plus sérieuse (mais pas trop, quand même!), les animateurs ont dévoilé le nom des récipiendaires et leur ont rendu hommage. Claude Lescan – récipiendaire d’un Phénix lors de la première cérémonie du même nom (en 1993 !) – s’est joint à eux pour remettre un prix.

« Ça fait 25 ans que les Phénix soulignent la contribution de gens exceptionnels dans notre beau Collège; 25 ans que nous remercions les enseignants, les employés, les départements, les services et les cadres de faire du Cégep de Saint-Jérôme et de ses deux centres collégiaux, des endroits merveilleux où il fait bon travailler, étudier et grandir parce que nous sommes… PLUS GRANDS, ENSEMBLE ! », a résumé Philippe Lemieux.

Félicitations aux lauréats et au comité organisateur !

Et les gagnants sont…

Employé relève de l’année 
Ando Ballaman (adjoint à la direction générale)

Enseignante relève de l’année 
Geneviève Desjardins (enseignante en sociologie – Mont-Laurier)

Employée de l’année 
Hélène Perreault

Enseignante de l’année 
Geneviève Paquin (enseignante en mathématiques)

Cadre de l’année 
Isabelle Labrèche (coordonnatrice du personnel enseignant au service des ressources humaines)

Service de l’année 
Service d’aide à l’intégration des étudiants (SAIDE)

Département de l’année 
Département des Techniques d’éducation spécialisée

 

Revivez la cérémonie à travers la lentille de notre photographe!


Marie-Aube Simon nommée directrice des opérations au CDCQ

À la suite de la recommandation unanime du comité de sélection, le comité exécutif du Collège a procédé à la nomination de Mme Marie-Aube Simon à titre de directrice des opérations au Centre de développement des composites (CDCQ).

Sous la gouverne de la directrice générale du CDCQ, Mme Simon aura la responsabilité de l’ensemble des activités du Centre, notamment :  la gestion des ressources humaines, matérielles et financières, la supervision des offres de service et des rapports techniques, la rédaction de demandes de subvention, le développement des affaires et la représentation auprès des entreprises et associations du secteur des composites.

Le parcours professionnel de Mme Simon témoigne d’une solide expertise de près de 20 ans dans l’accompagnement d’entreprises et d’organismes dans la mise en œuvre de leurs projets de démarrage, d’expansion, d’innovation (R-D) et de formation.  De même, Mme Simon a été appelée au cours de sa carrière à gérer des équipes de travail et à mobiliser plusieurs ressources-clés issues de différents milieux, pour la réalisation de mandats d’envergure.

Depuis 2012, Mme Simon œuvrait à Direction de la formation continue, des services aux entreprises et de l’International, comme conseillère aux entreprises.   Ayant notamment contribué à l’élaboration de formations pour le secteur technique, Mme Simon a collaboré avec les enseignants provenant de différents départements ainsi qu’avec les chargés de projets et techniciens travaillant au sein du CDCQ et de l’Institut du véhicule innovant (IVI). 

Mme Simon détient un baccalauréat en bioagronomie ainsi qu’une maîtrise en biologie végétale de l’Université Laval. 

Sa formation scientifique, doublée de sa grande capacité d’analyse lui permettront de cerner rapidement les besoins de développement et de croissance des PME.  De même, sa connaissance du secteur des matériaux composites lui permettra d’épauler efficacement l’équipe et d’appuyer la direction dans la réalisation de nouveaux projets innovants pour le CDCQ. 

Son dynamisme, son pragmatisme, sa capacité d’écoute et d’analyse ainsi que son habileté à établir des relations harmonieuses et productives avec différents intervenants, lui permettront de relever les défis inhérents à ses nouvelles fonctions avec brio.

Son entrée en fonction progressive est prévue pour le 4 septembre.

Toutes nos félicitations!


Rentrée 2018 : une année qui s’annonce « PAS »-sionnante!

Lors de l’accueil du personnel, Nadine Le Gal a revêtu un uniforme de cheerleader pour souligner le retour de cette discipline au sein de la famille des Cheminots. (Photo : CSTJ – Service des communications et du recrutement)

Les vacances d’été sont terminées pour les quelque 7000 étudiants – dont 5000 au secteur régulier – inscrits à l’un des trois campus du Cégep de Saint-Jérôme. En cette journée de rentrée, 4966 étudiants sont attendus à Saint-Jérôme, 300 à Mont-Laurier et 136 à Mont-Tremblant.

Pour marquer le coup, la Direction de la vie étudiante a mis en place une panoplie d’activités d’accueil. Ainsi, le 15 août, un atelier-conférence était proposé aux nouveaux étudiants pour répondre à leurs questions et leur offrir un aperçu des lieux tandis que le 20 août, les membres du personnel seront aux portes du Collège pour accueillir les étudiants qui entreprenaient leur première journée de cours.

Et ce n’est pas tout : un dîner gratuit sera offert à tous lors de la traditionnelle course de boîtes à savon qui se tiendra le mercredi 29 août, en bordure de la rue Fournier. De plus, les étudiants sont invités à célébrer la rentrée à l’occasion du P’tit fest du Nord – un festival d’art mural organisé par la Ville de Saint-Jérôme auquel collabore le Collège –  qui se déroulera les 14 et 15 septembre, à la Place des festivités.

« Nous sommes impatients de commencer cette nouvelle année et j’en profite pour souhaiter une excellente rentrée à tous nos étudiants ainsi qu’aux membres du personnel. Plusieurs beaux projets nous attendent au cours des prochains mois! Le Cégep de Saint-Jérôme continue de se développer, de grandir et de s’illustrer au sein de sa communauté », a fait valoir Nadine Le Gal, directrice générale du CSTJ.

Un bâtiment permanent pour le campus de Mont-Tremblant!

Plus grand, ensemble : cette devise a pris tout son sens, le 6 août dernier, lors de l’annonce de la construction d’un bâtiment permanent pour accueillir le Centre collégial de Mont-Tremblant par la ministre responsable de l’Enseignement supérieur, Hélène David. En effet, ce projet est le fruit de la concertation et de la mobilisation de la communauté locale. Cette nouvelle arrive à point, alors que l’établissement s’apprête à célébrer son 10e anniversaire, cette année!

Le nouveau bâtiment sera construit au cœur de l’Îlot sportif Érik Guay, à Mont-Tremblant. D’une superficie de 1885 mètres carrés (soit près du double des installations actuelles!), il accueillera notamment des laboratoires scientifiques et informatiques, une bibliothèque, une cafétéria ainsi que des aires d’études communes.

Grâce à cette nouvelle infrastructure, le Centre collégial de Mont-Tremblant aura désormais les moyens de ses ambitions et pourra bonifier sa carte de programmes pour mieux répondre aux besoins de la population.

Le CSTJ en pleine transformation

Après avoir dévoilé les grandes lignes de son Plan directeur immobilier (PDI) à l’hiver dernier, le CSTJ a procédé aux premiers travaux de transformation du Collège.

Au printemps et durant les vacances d’été, les résidences du 485, rue Fournier ont été rafraîchies, le local de la Coopsco des Laurentides a été réaménagé, les archives ont été déplacées au sous-sol et la boucle de stationnement aux abords de la porte 4 a été partiellement verdie. De nouveaux laboratoires de physique ont également été aménagés dans l’aile B, au troisième étage, et de nouvelles classes ont été aménagées dans l’aile D.

Le Centre de développement des composites du Québec (CDCQ) – situé dans l’aile J – a lui aussi subi une véritable métamorphose. Les travaux ont notamment permis l’aménagement de laboratoires de caractérisation mécanique et d’essais thermomécaniques ainsi que l’ajout d’une salle blanche et d’une salle d’imprégnation.

D’autres travaux sont prévus dans le cadre du PDI et seront annoncés à l’hiver.  

PAS

À titre de maison d’éducation, le CSTJ s’efforce de sensibiliser sa communauté au concept du développement durable. Celui-ci englobe différentes composantes, dont l’adoption de saines habitudes de vie.

Afin de favoriser la pratique d’activités physiques par les membres de sa communauté (employés et étudiants), le Collège a lancé son nouveau Programme d’activités santé (PAS). Celui-ci propose notamment davantage de plages horaires pour accéder aux différents plateaux sportifs et une bonification du nombre de cours disponibles sur les heures de dîner, le tout au prix ultra-compétitif de 35 $ par année! Avoir un esprit sain dans un corps sain n’aura jamais été aussi accessible!

Pour en savoir plus, on visite le cstj.qc.ca/pas

Une équipe de cheerleading pour les Cheminots!

Dès cet automne, le CSTJ aura son équipe de cheerleading. Le Service d’animation sportive procédera au recrutement d’athlètes pour joindre les rangs de la formation au cours des prochaines semaines.

Pour en savoir plus, on visite le site Internet des Cheminots.

Avec ces nouveaux projets, le Cégep de Saint-Jérôme continue de se développer, de grandir et de s’illustrer au sein de sa communauté. Bonne rentrée à tous!


Nadine Le Gal nommée au CA de l’UQO

Nadine Le Gal. (Photo : CSTJ – Service des communications et du recrutement)

L’Enseignement supérieur, Nadine Le Gal l’a tatoué sur le cœur. Pour preuve, la directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme n’hésite pas à s’engager au sein de différents organismes qui en font la promotion. Elle vient d’ailleurs d’être nommée au conseil d’administration de l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

Elle remplace ainsi Claude Chénier à titre de représentant des collèges. Cette nouvelle fonction s’inscrit en continuité avec son rôle de directrice du Cégep de Saint-Jérôme.

« Je dois m’assurer qu’il y ait un pont entre les différents paliers d’enseignement (secondaire et formation professionnelle, collégial, universitaire) et que l’ensemble soit cohérent, afin que nous répondions à notre mission; c’est ce qui me guide tous les jours. Comme le résume si bien notre slogan : nous sommes plus grands, ensemble », fait valoir la principale intéressée.

Mentionnons que cette nomination a été annoncée par le Conseil des ministres du gouvernement du Québec, sous recommandation de l’UQO.

Le Cégep de Saint-Jérôme tient à féliciter Mme Le Gal pour sa nomination au conseil d’administration de l’UQO.

 

Une femme engagée au sein de sa communauté!

Liste des différentes organisations auprès desquelles Nadine Le Gal s’engage.

Centre d’activités physiques de la Rivière-du-Nord (CAPRDN)
Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Jérôme Métropolitain (CCISJM)
Collecto – Services regroupés en éducation
Commission des services juridiques (CSJ)
Conseil des directions générales de la Fédération des cégeps (Vice-présidence)
Conseil régional des partenaires du marché du travail (CRPMT)
Fondation du Cégep de Saint-Jérôme
Fondation du Centre collégial de Mont-Laurier
Institut du véhicule innovant (IVI)
Musée d’art contemporain des Laurentides (MACL)
Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides (PREL)
Université du Québec en Ouatouais (UQO)


Le Centre collégial de Mont-Tremblant aura un campus à sa mesure!

De gauche à droite: Paul Calce, président du conseil d’administration du Cégep de Saint-Jérôme, Denis Chalifoux, préfet de la MRC des Laurentides, Sylvain Pagé, député de Labelle, Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine, Luc Brisebois, maire de la de la Ville de Mont-Tremblant, Nadine Le Gal, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme et Diane Aitken, directrice du Centre collégial de Mont-Tremblant.

Ça y est! Le Centre collégial de Mont-Tremblant pourra offrir à sa communauté un campus tout neuf! C’est la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine, Mme Hélène David, qui en a fait l’annonce le 6 août dernier lors de son passage à l’hôtel de ville de Mont-Tremblant. 

Près d’une centaine d’acteurs ayant contribué à la création et au développement du Centre collégial de Mont-Tremblant ont reçu avec grande émotion cette nouvelle qui s’inscrira dans l’histoire comme un moment marquant pour le développement régional.

« Que de chemin parcouru depuis notre première rencontre de février 2002. Nous décidions alors de procéder à une étude de faisabilité. Que de réunions, de stratégies et de négociations pour en arriver enfin à cette grande annonce tant attendue. Je ne remercierai jamais assez tous les acteurs qui ont soutenu cette vision d’avenir pour notre développement individuel et collectif : des ministres Jean-Marc Fournier à Hélène David; des préfets Ronald Provost à Denis Chalifoux; des maires Pierre Pilon à Luc Brisebois; des directeurs généraux Serge Tessier à Nadine Le Gal en passant par l’indispensable Paul Calce. Et que dire de l’incroyable mobilisation des membres Richelieu, ils sont exemplaires! Rarement aurais-je été si fier de notre communauté. Bravo à tous et à toutes! », a fait valoir Sylvain Pagé, député de Labelle.

« Aujourd’hui, c’est toute une communauté qui célèbre cette annonce! Je l’accueille avec émotion, car cette réalisation concrète est là pour rester! Elle est en ligne droite avec la mission et la vision de la Ville, c’est-à-dire, l’importance d’assurer l’épanouissement et le sentiment d’appartenance de nos gens et de favoriser le maintien des jeunes sur notre territoire. Cette nouvelle, je l’offre à tous ces jeunes et à leurs parents, ainsi qu’à la population qui, comme nous, ont espéré ce moment », a renchéri Luc Brisebois, maire de la Ville de Mont-Tremblant.

 Là pour rester …. et grandir!

 L’investissement annoncé aujourd’hui par le gouvernement du Québec permettra au Centre collégial d’offrir un environnement stimulant, accueillant et digne de fierté pour sa communauté. Le futur bâtiment de 1885 m2 qui se trouvera sur le terrain déjà acquis par la Ville de Mont-Tremblant, abritera des installations à la mesure d’un véritable campus collégial. 

« Cette nouvelle construction représentant presque le double de la superficie actuelle de notre centre permettra à nos étudiants d’habiter des espaces répondant parfaitement à leurs besoins. On y trouvera notamment des salles de classe, des laboratoires de sciences et des laboratoires informatiques, mais également des espaces de socialisation et d’études (cafétéria, salon étudiant, aires d’études, bibliothèque).  Plus qu’un milieu d’études, les étudiants auront droit à un véritable milieu de vie! », a déclaré fièrement la directrice du Centre collégial, Mme Diane Aitken.

Il faut dire qu’en raison du manque criant d’espace et de locaux mal adaptés, le développement du Centre collégial de Mont-Tremblant avait quelque peu été freiné ces dernières années.  La croissance du Centre collégial avait atteint sa vitesse de croisière et avait créé des attentes légitimes de la part de la communauté qui souhaitait que le Centre puisse développer davantage son offre de services à la population. 

Le développement régional étant au cœur de ses orientations stratégiques, le Cégep de Saint-Jérôme conçoit la présence de ses deux centres d’études en région comme une responsabilité de premier ordre.  « Cette annonce nous permet de voir grand et de diversifier notre carte de programmes, permettant ainsi à nos diplômés de rester dans la région pour dynamiser le milieu dans différents secteurs d’avenir.  On le sait, la scolarité et la qualification de la main-d’œuvre ont des impacts positifs sur une région. J’aimerais remercier les ministres David et St-Pierre pour leur écoute, leur connaissance du dossier et leur ouverture lorsque nous les avons interpellées avec optimisme pour concrétiser cette vision. » a souligné Mme Nadine Le Gal, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme.

Une réussite collective!

Une constante se dégage des 10 années d’existence du Centre collégial :  le partenariat de qualité établi avec le milieu. Celui-là même à la source du projet initial, encore aujourd’hui bien présent pour en assurer le futur. Le Cégep tient à saluer l’engagement de tous les instants des membres du comité consultatif et l’appui indéfectible du député de Labelle, M. Sylvain Pagé, de la Ville de Mont-Tremblant, de la MRC des Laurentides et de ses municipalités, du Club Richelieu de Mont-Tremblant, de la Commission scolaire des Laurentides, de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme ainsi que de la communauté des gens d’affaires de la région. 

« Sans cette mobilisation exceptionnelle, le Centre collégial de Mont-Tremblant ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. Nous avions la conviction profonde que notre richesse collective passait par l’éducation et notre voix unie et forte a trouvé écho!  Comme quoi, on est toujours plus grand ensemble! », de conclure M. Paul Calce, président du conseil d’administration du Cégep de Saint-Jérôme. 

Portés par ce réjouissant dénouement, les différents acteurs s’activeront dans les prochaines semaines pour concrétiser ce rêve collectif. La Ville de Mont-Tremblant, de concert avec le Cégep de Saint-Jérôme, verra à l’élaboration des plans et devis en prévision d’une construction imminente du tout nouveau campus collégial.

Le Centre collégial est l’exemple d’une véritable histoire à succès. À l’échelle de la MRC des Laurentides et de la région, il est devenu un acteur incontournable du développement socioéconomique du milieu. 

À propos

À l’automne 2008, le Centre collégial de Mont-Tremblant, un campus du Cégep de Saint-Jérôme, faisait son entrée sur le circuit des établissements collégiaux. Depuis ce temps, plus de 300 diplômés se sont dirigés avec succès vers l’université ou le marché du travail. Le Centre collégial de Mont-Tremblant favorise l’accessibilité à l’enseignement supérieur en région et permet aux jeunes de demeurer dans leur milieu et d’y obtenir un diplôme de qualité. Le Centre a étendu son offre de formation aux adultes et aux entreprises désireuses de se perfectionner ou de perfectionner leur personnel.

 

Vous pouvez également consulter le communiqué de presse émis par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine ainsi que le ministère des Relations internationales et de la Francophonie.

LES MINISTRES DAVID ET ST-PIERRE ANNONCENT LA RELOCALISATION  DU CENTRE D’ÉTUDES COLLÉGIALES DE MONT-TREMBLANT DANS UN BÂTIMENT NEUF

Mont-Tremblant, le 6 août 2018. Dans le but de permettre à l’établissement de développer davantage son offre de formation et ainsi accueillir un plus grand nombre d’étudiants, le gouvernement du Québec autorise le Cégep de Saint-Jérôme à louer un bâtiment qui sera expressément construit par la Ville de Mont‑Tremblant et ses partenaires pour relocaliser le Centre d’études collégiales de Mont-Tremblant (CCMT) dans des installations permanentes dès l’automne 2019. La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine, Mme Hélène David, en a fait l’annonce aujourd’hui.

La nouvelle infrastructure offrira un milieu d’enseignement attractif, adéquat et de qualité pour les étudiants et les enseignants qui la fréquenteront, notamment grâce à l’ajout d’espaces communs et de laboratoires de sciences. Cette relocalisation dans un bâtiment neuf permettra à l’établissement d’enseignement supérieur d’accentuer ses efforts de développement, tant pour le secteur régulier que pour la formation continue et les services aux entreprises.

Citations :

« L’annonce d’aujourd’hui est le fruit de la vision et des efforts concertés de l’ensemble des partenaires engagés dans ce projet d’envergure. La collaboration des différents acteurs du milieu a grandement favorisé l’aboutissement de ce projet prometteur. Ce dernier offre les conditions propices à la croissance du Centre d’études collégiales de Mont-Tremblant, pour lequel des installations permanentes devenaient une nécessité. Je tiens à tous les remercier. Ils ont su mettre l’enseignement supérieur au cœur de leurs priorités, tout comme le fait notre gouvernement. » 

Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine 

« Je me réjouis de cette bonne nouvelle, qui contribuera à augmenter encore davantage le succès et le rayonnement du Cégep de Saint-Jérôme et du Centre d’études collégiales de Mont-Tremblant, qui permet un accès apprécié à différentes formations d’enseignement supérieur. La construction du nouveau bâtiment contribuera à créer un espace de vie stimulant pour tous et à maintenir l’excellence des services éducatifs dans la région. »

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides

Faits saillants :

  • Rappelons que depuis 2008, le Centre d’études collégiales de Mont-Tremblant occupe des espaces modulaires temporaires.
  • Le bâtiment sera construit au cœur de l’Îlot sportif Érik Guay et sera servi par le transport en commun de la Ville de Mont-Tremblant.
  • En plus du cheminement Tremplin DEC, le Centre d’études collégiales de Mont-Tremblant offre actuellement trois programmes : Sciences humaines, Sciences de la nature et Gestion de commerces.

Liens connexes:

Centre d’études collégiales de Mont-Tremblant :

https://www.cstj.qc.ca/fondation/bourses-et-soutien-a-la-reussite/centre-collegial-de-mont-tremblant/informations-generales/

Cégep de Saint-Jérôme :

https://www.cstj.qc.ca/

Sources : 

Anne Marie Dussault Turcotte
Directrice des communications et attachéede presse de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine
418 266-3255

Jack Roy
Attaché de presse de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie
418 649-2319


Sarah Madgin, lauréate régionale du 16e concours « 1ères Oeuvres ».

Dentalium, l’oeuvre primée de Sarah Madgin. (Photo : Gracieuseté – UQAM)

Sarah Madgin, diplômée en Arts visuels au Cégep de Saint-Jérôme, est lauréate régionale pour le Québec du 16e concours 1ères Oeuvres.

Celle qui étudie désormais au baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) s’est ainsi vue décerner une bourse de 7500 $.  Son oeuvre, quant à elle, sera exposée à la Galerie Justina M. Barnicke de l’Université de Toronto, du 15 novembre au 8 décembre. 

Mentionnons que Sarah a également obtenu le prix Albert-Dumouchel, plus tôt cette année. Celui-ci souligne l’excellence des artistes de la relève en arts imprimés. 

Le Cégep de Saint-Jérôme tient à féliciter Sarah pour cette belle réussite!