Trois étudiantes reçoivent un prix récompensant leur choix de carrière

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)
Lauréates_chapeau_les_filles_2013_cstj

Nadine Paquette et Marie-Josée Marion (absente sur la photo : Myriam Fortin)

À l’occasion de la cérémonie régionale de remise de prix du concours Chapeau, les filles! qui se déroulait le 16 mai dernier à Laval, trois étudiantes du CSTJ ont été nommées lauréates en plus de recevoir une bourse récompensant l’audace dont elles ont fait preuve en choisissant d’exercer un métier traditionnellement masculin. Ces dernières ont opté pour une formation technique en génie mécanique et en informatique, deux programmes où le masculin l’emporte haut la main dans le ratio gars vs filles!

L’une d’entre elles, Nadine Paquette, étudiante en génie mécanique, a par ailleurs été recommandée au volet national du concours et court ainsi la chance de recevoir l’un des prix variant entre 2 000 $ à 5 000 $. Les prix nationaux seront décernés lors du gala du concours Chapeau, les filles! qui se déroulera le lundi 10 juin 2013 à l’Assemblée nationale de Québec.

« En vous dirigeant vers ces métiers où les femmes sont peu représentées, vous devenez des modèles pour vos petites sœurs, vos filles, pour les générations à venir », a souligné l’humoriste et femme d’affaires Marie-Lise Pilote, porte-parole du concours.

Félicitations à ces jeunes femmes inspirantes :

  • Nadine Paquette Techniques de génie mécanique
    bourse régionale de 1 000 $, bourse de 500 $ d’Emploi‑Québec Laurentides, finaliste pour les prix nationaux Persévérance et Continuité
  • Marie-Josée Marion Techniques de génie mécanique
    bourse régionale de 500 $
  • Myriam Fortin Techniques de l’informatique
    prix de participation de 250 $

Deux médailles du lieutenant-gouverneur pour la jeunesse remises à des étudiants du CSTJ

photo-médaille-lieutenant

Alain Aubuchon, directeur adjoint des études, en compagnie des lauréats : Alexandre Raymond-Desjardins et Jessica Tremblay-Flamand

Le 4 mai dernier, des étudiants du CSTJ étaient nommés récipiendaires de la Médaille du lieutenant-gouverneur pour la jeunesse. Cette récompense a été décernée à Jessica Tremblay-Flamand et Alexandre Raymond-Desjardins, dans le cadre d’une cérémonie de remise présidée par le lieutenant-gouverneur, qui avait lieu à la Polyvalente des Monts à Sainte-Agathe.

Jessica Tremblay-Flamand, finissante en Travail social, a reçu cet honneur en reconnaissance de son engagement communautaire. Son implication au sein de la coopérative Guidon ville, au sein du comité environnemental étudiant ainsi que son dévouement pour la mise en oeuvre et l’animation de conférences sur la santé mentale font d’elle une étudiante hors pair!

Quant à Alexandre Raymond-Desjardins, étudiant en Sciences humaines, son implication au sein des projets de solidarité internationale du CSTJ a été soulignée. En plus d’avoir participé au projet de construction de dix fours à combustion lente au village de Fonakeukeu, il travaille présentement à la mise sur pied d’un atelier communautaire de réparation de vélos en République dominicaine. Il s’implique également dans l’organisation de nombreuses campagnes de financement, destinées à l’aménagement d’un puits au village de Fonakeukeu au Cameroun.

Le CSTJ est très fier de compter dans ses rangs ces deux étudiants engagés, dont les qualités mobilisatrices ne sont plus à prouver!

 


L’ÉTS remet plusieurs bourses à des diplômés du CSTJ

Le Cégep de Saint-Jérôme est heureux d’apprendre que plusieurs diplômés du Collège ont obtenu une bourse d’études universitaires, lors de la cérémonie de remise de bourses de l’École de technologie supérieure (ÉTS), le 26 mars dernier. Vous trouverez ci-dessous la liste des récipiendaires issus du CSTJ :

Hughes Michaud, diplômé du programme Techniques de génie mécanique
Bourse Dassault Systemes de 3 000 $

HuguesMichaud_Dassault

 

 

 

 

 

 


Jérémi Bussières, diplômé du programme Techniques de transformation des matériaux composites

Bourse d’implication parascolaire de 2 000 $

JeremiBussieres_AeroETS-ICIA

 

 

 

 

 

 


Dany Grenier, diplômé du programme Sciences de la nature

Bourse Fondation Samcon de 2 000 $

DanyGrenier_FondationSamcon

 

 

 

 

 

 


Mathieu Noël-Chamberland, diplômé du programme Techniques de génie mécanique

Bourse L-3Mas de 2 000 $

MathieuNoelChamberland_L3Mas

 

 

 

 

 

 


Jonathan Filiatrault Dumas, diplômé du programme Sciences de la nature

Bourse d’implication parascolaire de 2 000 $

 BoursesETS_Global

 

 

 

 

 

 

Félicitations à nos diplômés, aujourd’hui d’excellents ambassadeurs pour le CSTJ!


LE MINISTRE PIERRE DUCHESNE ANNONCE LE PROJET D’AGRANDISSEMENT DU CÉGEP

PierreDuchesnes_FrancinePaquette_JacquesGariepy

M. Pierre Duchesne, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Mme Francine Paquette, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme et M. Jacques Gariépy, président du Conseil d’administration du Cégep de Saint-Jérôme.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, a annoncé aujourd’hui l’agrandissement et le réaménagement du Cégep de Saint-Jérôme. Ce projet a reçu l’autorisation du Conseil du trésor dans le cadre du Plan québécois des infrastructures (PQI). Le ministre a également profité de son passage pour inaugurer les nouveaux locaux destinés aux étudiants du programme Gestion d’un établissement de restauration et pour confirmer une contribution financière servant à l’acquisition de nouveaux équipements pour l’Institut du transport avancé du Québec (ITAQ). Au total, c’est un investissement de plus de 18 M$ qui est annoncé pour soutenir l’offre collégiale à Saint-Jérôme.

Agrandissement du Cégep de Saint-Jérôme
« Ce projet se concrétise au bénéfice des étudiants de la région, tout en contribuant au développement socioéconomique de Saint-Jérôme. Une nouvelle qui, j’en suis sûr, réjouira toute la communauté. La région des Laurentides connaît actuellement une croissance démographique importante. L’agrandissement des locaux du cégep Saint-Jérôme viendra répondre aux besoins en infrastructures scolaires générés par cette situation. Ces travaux permettront aux élèves de pouvoir étudier dans un cadre adapté qui favorisera leur réussite », a déclaré le ministre Duchesne.

Un investissement de 15,3 M$ permettra au Cégep de Saint-Jérôme d’agrandir et de réaménager ses locaux en vue d’accueillir les nouvelles cohortes d’élèves prévues au cours des années à venir. À cet effet, le devis du cégep qui s’élevait à 3 300 élèves a été porté à 4 000 élèves à compter de l’année scolaire 2012-2013.

Le Ministère a aussi alloué au Cégep une allocation de 193 400 $ afin que des locaux modulaires puissent être installés pour accueillir la clientèle additionnelle à compter de l’année scolaire 2012-2013. Ces locaux seront utilisés jusqu’à ce que les travaux d’agrandissement et de réaménagement soient terminés. Le Cégep bénéficiera également d’une allocation annuelle de 264 800 $ liée à la location et à l’exploitation de ces espaces temporaires.

« Nous avons le privilège, mais aussi la responsabilité d’offrir un enseignement supérieur de qualité aux jeunes de la région. Avec cette responsabilité vient le devoir d’offrir à la communauté collégiale un environnement humain et physique accueillant et digne de fierté. C’est précisément ce que l’investissement annoncé aujourd’hui nous permettra de faire », a déclaré M. Jacques Gariépy, président du conseil d’administration du Cégep de Saint-Jérôme.

« À ce stade-ci, le projet est en phase de conceptualisation et nous en sommes à établir le plan directeur qui déterminera ce qui doit être ajouté ou agrandi. Bref, plusieurs scénarios sont sur la planche à dessin pour répondre au mieux à la croissance que nous connaissons. Si le Cégep de Saint-Jérôme n’a jamais été à l’étroit dans ses idées, il ne le sera plus dans ses locaux! », a ajouté la directrice du Cégep, Mme Francine Paquette.

MinistreDuchesne-96Nouveaux locaux pour les étudiants du programme Gestion d’un établissement de restauration
En marge de son annonce, le ministre Pierre Duchesne a procédé à l’inauguration des nouveaux locaux du programme d’études Gestion d’un établissement de restauration. L’aménagement des locaux incluant une cuisine d’application, une cuisine pédagogique et un restaurant-école a été rendu possible par l’octroi d’une aide gouvernementale de 2 117 000 $, à laquelle se sont ajoutés 375 000 $ nécessaires à l’acquisition de nouveaux équipements.

Ce programme technique, qui conduit à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC), accueille une trentaine d’étudiantes et étudiants depuis l’année scolaire 2012-2013 et tient compte des besoins de main-d’œuvre de la région.

Aide financière de 310 162 $ pour l’Institut du transport avancé du Québec (ITAQ)
Le ministre Duchesne a profité de sa présence dans la région pour confirmer une contribution financière de 310 162 $ au projet d’acquisition d’équipements de recherche de l’Institut du transport avancé du Québec associé au Cégep de Saint-Jérome.

L’acquisition des nouveaux équipements permettra de créer et de renforcer des partenariats avec l’entreprise privée. Ceci viendra élargir le champ de recherche du transport léger vers l’électrification ou l’hybridation du transport lourd, et ce, suivant deux axes principaux de recherche. Le premier axe concerne l’amélioration de l’efficacité énergétique et la réduction des émissions polluantes des chaînes de traction. le second, le développement de systèmes de batteries.

« Les équipements spécialisés acquis par l’Institut du transport avancé du Québec serviront de levier pour la recherche et le développement de nouvelles technologies, répondant ainsi à la demande de l’industrie du véhicule lourd, marché porteur au Québec », a mentionné le ministre Duchesne.

La contribution financière de 310 162 $ est versée pour des projets d’acquisition d’équipements dans des collèges et des centres collégiaux de transfert de technologie, dans le contexte du concours du Fonds collège-industrie pour l’innovation 2012 de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI).

« Ces investissements permettent aux étudiants des Laurentides d’avoir accès à des infrastructures de qualité et favorisent l’enseignement supérieur sur notre grand territoire. Avec mes collègues Denise Beaudoin, députée de Mirabel, Claude Cousineau, député de Bertrand, Daniel Goyer, député de Deux-Montagnes et Roland Richer, député d’Argenteuil, je me réjouis de cette nouvelle structurante pour la population de notre région », a déclaré le député de Labelle et responsable gouvernemental de la région des Laurentides, Sylvain Pagé.

Pour plus d’information, consultez le www.mesrst.gouv.qc.ca.

 


Nouveauté à la formation continue: cours de secourisme

Des cours de secourisme sont maintenant disponibles pour les étudiants en soins infirmiers et pour les professionnels de la santé. Pour plus d’information, cliquez sur l’image ci-dessous.

Mail_secourisme


PREMIER ANNIVERSAIRE DE L’AFFILIATION AVEC L’ALLIANCE SPORT-ÉTUDES

À l’hiver 2012, le Cégep de Saint-Jérôme faisait son entrée en piste sur le circuit des établissements affiliés à l’Alliance Sport-Études, un programme dédié à la réussite scolaire des athlètes québécois de haut niveau qui poursuivent des études collégiales ou universitaires. L’adhésion officielle constituait alors une bonne nouvelle pour les sportifs d’élite des Laurentides! Trois sessions plus tard, cette affiliation a célébré son premier anniversaire et les responsables en dressent un bilan positif.

Depuis l’implantation de ce programme au CSTJ, les étudiants-athlètes du campus de Saint-Jérôme et des centres collégiaux de Mont-Tremblant et de Mont-Laurier bénéficient de services d’encadrement pédagogique afin de réussir leurs études collégiales tout en excellant dans leur sport. Concrètement, une ressource d’aide pédagogique individuelle, Audrey Larivière, a été affectée à ces étudiants pour les accompagner dans leur cheminement académique et voir à l’application de mesures accommodantes, leur permettant de réussir sur les deux tableaux.

À ce jour, c’est un total de 23 étudiants-athlètes qui se sont prévalus des services offerts. « Des joueurs de la ligue de hockey junior AAA, de même que des étudiants pratiquant la natation, le cyclisme, le patinage artistique, le hockey sur luge, le ski de fond, le ski alpin, la planche à neige, le taekwondo, l’équitation et l’haltérophilie, se sont inscrits avec le désir de conjuguer performances sportives et académiques, et nous avons travaillé avec eux pour qu’ils atteignent leurs objectifs. Nous savons que trois d’entre eux ont par ailleurs accompli l’exploit de se qualifier et de participer à des championnats mondiaux « , de dire Audrey Larivière, aide pédagogique et répondante de l’Alliance Sport-Études au Cégep de Saint-Jérôme.

« Nous avons vu dans ce programme une excellente façon d’encourager nos étudiants à se dépasser et à vivre leur passion. Nous espérons également pouvoir inciter des jeunes athlètes qui seraient tentés de reporter leur projet d’études à reconsidérer leur position. Ces derniers ont tout à fait leur place dans une salle de classe et, avec les ressources mises en place, la réussite est à portée de main. À la session d’automne 2012, l’Alliance Sport-Études chiffrait le taux de réussite des étudiants inscrits à ce programme à 89,3 %, une donnée fort encourageante, a conclu Mme Francine Paquette, directrice générale du CSTJ.

CA_mai2013-21

De gauche à droite : Carole Rivest Turgeon, directrice des études, Sylvie Lavoie, représentante de la Fondation Desjardins, Cendrine Browne, lauréate, Francine Paquette, directrice générale et Jacques Gariépy, président du conseil d’administration.

Une étudiante du CSTJ lauréate d’une bourse de la Fondation sport-études
Annuellement, la Fondation Sport-Études décerne 31 bourses à l’échelle provinciale à de jeunes athlètes s’étant illustrés en classe et en compétitions sportives. C’est ainsi qu’une bourse de 500 $, offerte par Desjardins, a été allouée à Cendrine Browne, une étudiante en sciences humaines du CSTJ. Cette bourse lui a été remise, le 14 mai dernier, dans le cadre d’une cérémonie tenue devant le conseil d’administration du Collège.

Élève disciplinée et fondeuse de haut niveau, Cendrine fait actuellement partie de l’équipe nationale senior de ski de fond et elle a été nommée athlète nationale par la Fédération québécoise de ski. L’hiver dernier, elle a décroché une 15e place au 5 km style libre des Championnats du monde juniors, soit le meilleur résultat nord-américain à cette course.

À l’entraînement de 8 à 10 heures par semaine, et jusqu’à 18 heures durant l’été, Cendrine mène un rythme de vie accéléré. En s’inscrivant à l’Alliance Sport-Études, elle a trouvé les outils de même que l’appui qui lui étaient nécessaires pour arriver à concilier avec succès les exigences de son entraînement, ses compétitions et ses études. “Depuis mon arrivée au Collège, j’ai toujours pu compter sur le support et la souplesse de mes enseignants et du personnel du cheminement scolaire, ce qui a grandement facilité l’arrimage de mes entraînements et compétitions à mon horaire de cours”, a-t-elle souligné à cet effet.

Même avec un horaire chargé, la jeune fille arrive à s’impliquer dans sa communauté. L’année dernière, elle a pris l’initiative d’organiser un 24 heures de ski de fond avec une coéquipière de son équipe. Tenu au Centre Notre-Dame à Saint-Jérôme, le but de l’événement était d’amasser des fonds pour financer la participation aux Championnats canadiens qui se déroulaient au Mont-Ste-Anne. “Sans cette campagne de financement, plusieurs n’auraient pas pu participer en raison des coûts importants associés à l’événement. Les fonds amassés lors de l’événement-bénéfice ont contribué à payer une partie du voyage à tous les membres du club.”, de préciser Cendrine.

La saison prochaine, ses objectifs seront de participer aux mondiaux U23, monter sur le podium en Coupes Nor-Am et de participer aux épreuves du tour B de la Coupe du monde. Côté académique, l’étudiante en sciences humaines compte poursuivre ses études en kinésiologie à l’Université de Montréal et souhaite bien continuer ses études avec le même élan qu’elle connaît au collégial, sur une bonne note!

Passionnée, disciplinée et déterminée, Cendrine est une fière ambassadrice pour le Collège!

 


GRANDS PRIX LITTÉRAIRES LE NORD

cstj_nouvelles12-13_grandPrixLitteraireFélicitations aux participants, finalistes et lauréats du Collège qui ont répondu à l’appel du concours « Grands Prix littéraires Le Nord » et livré un texte riche et coloré. Les lauréats étaient couronnés dans le cadre d’une cérémonie de remise de prix, tenue le jeudi 9 mai dernier.

C’est Pascal Lambert, étudiant du Club informatique du Cégep de Saint-Jérôme qui a remporté la catégorie collégiale.


Le projet Cameroun de TEE rend une maman heureuse

tirage fete des meres_8 maiLe mercredi 8 mai avait lieu le tirage d’un panier-cadeau d’une valeur de plus de 700 $ pour la fête des Mères. Il s’agissait du résultat d’une campagne de financement pour le projet Cameroun du programme de Techniques d’éducation à l’enfance (TEE) 2013-2014. La grande gagnante est Anne Desormeaux, mère d’une des participantes au projet! Félicitations!

Merci à tous ceux et celles qui ont contribué à cette campagne de financement!


AEC en Coordination d’événements : Un premier module complété

photos Dîner Fin Module 1 AEC Coordination dÉvénements 008C’est le 22 avril dernier que 13 étudiants de l’AEC  en Coordination d’événements ont fêté sur la terrasse d’une brasserie artisanale de Saint-Jérôme la fin de leur premier module. Ils constituent la première cohorte de cette nouvelle attestation d’études collégiales qui a débuté le 11 février 2013.

Ce nouveau programme, offert par la Formation continue et Service aux entreprises du Cégep de Saint-Jérôme, vise à rendre ces étudiants aptes à intervenir dans le secteur événementiel en tenant compte des besoins et des caractéristiques de la clientèle. Ils participeront à la gestion des ressources humaines, financières et matérielles de tout type d’événements.De plus, ils pourront intégrer la gestion des risques et les communications aux moyens des outils appropriés à leurs interventions.

Une fois, leur formation terminée en novembre 2013, ils œuvreront comme coordonnateur d’événements, adjoint à la programmation, adjoint à la logistique, planificateur d’événements spéciaux ou foires commerciales, organisateur de conférences ou travailleur autonome. Leurs futurs employeurs sont : les entreprises ou établissements qui sont actifs dans l’organisation d’événements, les maisons de production, les municipalités, les salles de spectacles, les associations touristiques, les offices de tourisme et de congrès, les associations caritatives, commerciales et professionnelles, les centres de congrès et de conférences ainsi que les promoteurs de spectacles.

Ces étudiants tiennent à souligner l’excellente collaboration de tout le personnel de la Formation continue du Cégep de Saint-Jérôme ainsi que les enseignants suivants : Mmes Véronique Fortin, Isabelle Lavallée, Lise Paradis et MM. Paul Chaddock et Serge Corbeil pour la formation de qualité qu’ils leur ont donnée et leurs encouragements assidus durant ce premier module.


Le CDCQ REÇOIT UNE SUBVENTION DE 347 200 $ DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE CANADA

cdcq-logoLe Centre de développement des composites du Québec (CDCQ), affilié au Cégep de Saint-Jérôme, est fier de recevoir une aide financière de Développement économique Canada (DEC) de 347 200 $. Cette subvention, additionnée à une somme puisée à même les revenus d’opérations du CDCQ, servira à l’acquisition d’équipements d’une valeur totalisant 434 000 $.

Afin de demeurer concurrentielles, les entreprises du secteur des matériaux composites sont en constante recherche de nouvelles techniques de production. À cet effet, la conjoncture environnementale actuelle incite les artisans de l’industrie à se tourner vers des technologies de moulage permettant de réduire les émissions de produits organiques volatils.  Or, le CDCQ travaille activement au développement de solutions innovantes et efficientes en matière de technologies propres, notamment pour la fabrication de pièces par compression en moule fermé.

Grâce à la contribution de DEC, le CDCQ se dotera d’une presse hydraulique de laboratoire d’une capacité de 100 tonnes, équipée de plateaux chauffants (jusqu’à 1200 °F) et refroidissants, des caractéristiques permettant d’optimiser et de rendre plus rapide les cycles de production. Cette presse hydraulique fonctionnera avec un procédé de compression en moule fermé, un procédé beaucoup plus respectueux de l’environnement que ceux des générations précédentes.

Le CDCQ procédera également à la modernisation de son laboratoire de caractérisation des matériaux composites en ajoutant des équipements de pointe à ses installations. Entre autres, une tour d’impact CEAST 9350 viendra enrichir le parc d’équipements spécialisés du Centre. Grâce à ce nouvel équipement, il sera possible d’effectuer les essais d’impact selon les méthodes ASTM D5628 et D7136, essais requis entre autres dans les secteurs des transports et de l’aéronautique.  Un nouvel appareil de traction de 250 kN s’ajoutera à l’appareil de traction actuel de 150 kN qui sera également mis à jour pour assurer une compatibilité entre les deux appareils.

« L’ajout de ces nouveaux équipements au parc technologique du CDCQ s’inscrit dans notre volonté d’optimiser nos activités de recherche et développement et d’offrir une offre de service élargie aux joueurs de l’industrie. », de souligner Mme Janic Lauzon, directrice du CDCQ.  À coup sûr, l’injection de plus 400 000 $ viendra dynamiser la poursuite de la mission du CDCQ qui est de contribuer au développement des entreprises en composites et créer un effet de levier pour améliorer le savoir-faire et la compétitivité de tous les acteurs du secteur.


ÉDUCATEURS À L’ŒUVRE : Les finissants d’éducation spécialisée innovent

Educateuraloeuvre-34_02C’est sous la présidence d’honneur de Dr. Clown, que la cinquième édition de l’événement « Éducateurs à l’œuvre » s’est tenue au Cégep de Saint-Jérôme, le 2 mai dernier. Orchestrée par le personnel et les étudiants du programme Techniques d’éducation spécialisée, l’activité a permis une fois de plus aux étudiants  d’exploiter leur savoir, leur savoir-faire et leur savoir-être, afin de mieux répondre aux besoins des milieux .

Lors de la soirée, les étudiants, les enseignants et les intervenants du milieu ont pu prendre connaissance d’outils innovateurs, développés pour les besoins du domaine de la santé, de l’éducation et de l’intervention sociale. 

Les projets présentés, intégrés aux cours de troisième année, s’adressent aux enfants d’âge préscolaire et primaire, de même qu’aux adolescents et adultes qui peuvent également connaître des difficultés d’adaptation. Cinq projets parmi l’ensemble des travaux présentés aux visiteurs seront d’ailleurs mis en vente au profit de divers milieux d’intervention des Laurentides.

Le rendez-vous annuel d’éducateurs à l’œuvre vise un triple objectif. D’abord, l’activité permet aux étudiants de plonger au cœur de la réalité quotidienne des milieux d’intervention dans l’esprit d’y apporter des solutions créatives et des idées stimulantes. C’est également une façon pour le Département de reconnaître l’importance des partenaires, c’est-à-dire les milieux d’interventions impliqués dans la formation pratique des étudiants. Finalement, les finissants et employeurs trouvent dans cet événement rassembleur une occasion de rencontre ainsi qu’une vitrine unique pour présenter leurs projets et réalisations.

Le choix de Dr. Clown comme président d’honneur à l’occasion de cette soirée s’est fait naturellement. Améliorer la qualité de vie des personnes qu’il visite n’est qu’un des quelques points que celui-ci partage avec les éducateurs spécialisés. En effet, bien que teintées d’humour, ses interventions sont calculées et aucun geste n’est posé au hasard. Il redonne vie à la part d’enfance qui sommeille chez l’enfant, mais aussi chez le personnel adulte qui s’en occupe. Un bel exemple à suivre pour les futurs éducateurs!

La notoriété du programme d’Éducation spécialisée du Cégep de Saint-Jérôme n’est plus à faire. Reconnu comme pionnier dans la formation des éducateurs spécialisés au Québec, le Cégep de Saint-Jérôme a le souci d’offrir à ses étudiants une formation concrète, centrée sur le métier d’éducateur et sur la préparation immédiate au marché du travail.


Concours en entrepreneuriat: le cstj accède à la finale provinciale

cstj_nouvelles1213_entrepreneuriatFinaleProvinciale

C’est le 1er mai dernier, que se déroulait, au Musée contemporain des Laurentides le gala régional de la 15e édition du Concours québécois en entrepreneuriat. Sous la présidence d’honneur de M. Yannick Rudolph-Binette, Laurentides Économique a dévoilé les lauréats du volet étudiants. Une soirée qui a permis aux entrepreneurs du CSTJ de briller.

Après s’être illustré sur la scène locale, le projet collectif « Remplis ton bedon sans casser ton cochon » a remporté les honneurs au niveau collégial. Il représentera donc la région des Laurentides et se mesurera aux 16 autres régions administratives du Québec lors du gala provincial qui aura lieu le 19 juin prochain au Centre des congrès de Québec.

Le projet « Remplis ton bedon sans casser ton cochon » implique des étudiants bénévoles qui mettent, sur une base régulière, cœur et âme pour préparer des plats nutritifs pour les résidents. Les mets mis en vente sont offerts congelés et à prix modique. Pour veiller à la saine alimentation de leur communauté et rendre viable leurs activités, les étudiants ont réussi à convaincre des partenaires externes de les soutenir grâce, notamment, à des commandites en produits.

Mis sur pied voilà 15 ans, le Concours québécois en entrepreneuriat vise à soutenir le développement de l’entrepreneuriat au Québec par la récompense d’initiatives concrètes, tant dans le volet Entrepreneuriat étudiant que dans le volet Création d’entreprise, et cela, sur tout le territoire québécois. Le volet Entrepreneuriat étudiant encourage la création de projets qui contribuent au développement de caractéristiques entrepreneuriales (leadership, sens de l’initiative, etc.) en milieu scolaire, du primaire à l’université. Par son volet Création d’entreprise, le concours encourage des entrepreneurs qui en sont aux premiers stades du démarrage de leur entreprise.

Ce concours se veut une rampe de lancement par excellence pour les entrepreneurs, les gestionnaires, les créateurs et les inventeurs du Québec de demain.