24 ÉTUDIANTS EN SCIENCES DE LA NATURE TERMINENT LEUR SESSION D’AUTOMNE AU COSTA RICA!

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)
début

Au total, 24 étudiants en Sciences de la nature ont terminé les cours de biologie et d’éducation physique auxquels ils étaient inscrits à la session d’automne 2016. (Photo : gracieuseté)

C’est au Costa Rica, du 5 au 19 janvier 2017, que 24 étudiants en Sciences de la nature ont terminé les cours de biologie et d’éducation physique auxquels ils étaient inscrits à la session d’automne 2016. Encadrés par deux enseignants, Caroline Aubé (biologie), Jocelyn Leckman (éducation physique) et accompagnés par Julie Carrière (technicienne en biologie), de même que par deux guides costariciens, leur séjour au « pays des gens heureux » s’est avéré aussi enrichissant qu’exaltant !

Lors de la première partie du périple, le groupe était hébergé par des familles de Cuajiniquil, un petit village pittoresque de pêcheurs situé au nord-ouest du pays, au cœur de la forêt tropicale sèche. Puis, pour la seconde moitié du voyage, ils ont séjourné dans une auberge à Bijagua, une localité qui s’étend dans une vallée étroite entre les volcans Tenorio et Miravalles. Les deux dernières journées à Tamarindo leur ont permis de s’initier au surf et observer la ponte de tortues marines.

Se retrouvant hors des sentiers touristiques traditionnels, ils ont eu droit à une expérience authentique incluant des excursions en bateau, des parties de soccer avec les habitants et des visites de fermes biologiques.

Plongé au cœur de l’Amérique centrale, le groupe a visité quatre écosystèmes : la forêt tropicale sèche, la forêt tropicale humide, la mangrove et l’écosystème marin. Dans un cadre pédagogique, les participants ont fait de nombreuses randonnées d’observation, effectué différentes recherches sur le terrain et assisté à des cours sur la plage. Ils devaient relever les principales adaptations des organismes à leur environnement. Ils ont également étudié différents problèmes environnementaux et expliqué la biodiversité par l’évolution. Enfin, pour des fins d’évaluation, les étudiants ont eu à répondre à une douzaine de jeux-questionnaires durant leur séjour et à remettre un travail synthèse à leur retour.

La flore et la faune sauvages faisaient partie intégrante de l’aventure. Ils ont visité des endroits magnifiques, dont la réserve naturelle Cano Negro pour s’adonner à l’observation des oiseaux. Il leur a également été possible de faire une randonnée sur des ponts suspendus dans la canopée de la forêt tropicale humide et de marcher le long de la Rio Celeste, l’une des rivières les plus spectaculaires du pays.

Ils ont aussi eu la chance de côtoyer et d’apercevoir plus de 140 espèces animales : les trois types de singes qu’ils pouvaient potentiellement voir, des paresseux, des grenouilles, des toucans, des pélicans, des colibris, des fourmis, des iguanes, des geckos, des scorpions, des araignées, des termites, des phasmes, des coquerelles, des chauves-souris, des papillons, des crabes, des méduses, etc.

Et ce n’est pas l’activité physique qui manquait ! Ils ont fait plusieurs longues randonnées, de jour comme de nuit, dont une ayant particulièrement mis à l’épreuve leur force cardiovasculaire, mais qui leur a offert la plus belle des récompenses au fil d’arrivée : des eaux thermales sulfureuses, sur le flanc d’un volcan. À cela s’ajoute des séances de plongée en apnée, plusieurs périodes de baignades dans des petits coins de paradis, une balade à cheval, une activité de surf !

En plus de cette programmation étoffée, la délégation étudiante a profité de quelque temps de repos pour tirer le maximum de la pura vida !


L’écrivain Yvon Rivard de passage au CSTJ!

12565385_1093831687317244_8671104393423010726_n

L’écrivain Yvon Rivard sera de passage au CSTJ (Photo : gracieuseté)

Dire qu’Yvon Rivard est passionné de littérature est un euphémisme. Cet ancien professeur de littérature – il a enseigné à l’Université McGill pendant 35 ans (!) – a rédigé une quinzaine d’ouvrages (romans et essais) pour lesquels il s’est vu décerner 6 distinctions et a commenté l’actualité littéraire pendant 10 ans sur les ondes de Radio-Canada. Encore aujourd’hui, il agit à titre de conseiller. Bref, quand il est question de création, il sait de quoi il parle! Il sera de passage au CSTJ pour partager sa passion des mots et de la langue, le 28 février.

À l’invitation d’Élyse Dupras, enseignante au Département de français du CSTJ, M. Rivard s’entretiendra de son parcours d’écrivain, d’éditeur et d’intellectuel engagé avec les étudiants du cours Création littéraire et répondra à leurs questions. Ceux qui souhaiteraient se joindre au groupe pour assister à la présentation du célèbre auteur sont les bienvenus. Places limitées. 

En bref…

Quoi : visite de l’écrivain Yvon Rivard
Quand : 28 février, de 8 h 30 à 10 h 30
Où : local J-304

Pour en savoir plus sur Yvon Rivard:

Raconte-moi un auteur : Yvon Rivard
Biographie de l’auteur


Thomas Lafontaine-Giguère obtient un record collégial en natation!

Thomas-252x300

Thomas Lafontaine-Giguère, en compagnie de son entraîneuse. (Photo : CSTJ)

À l’occasion de la quatrième compétition de natation collégiale, Thomas Lafontaine-Giguère, recrue de l’équipe de natation du CSTJ, a établi un nouveau record collégial au 50 mètres papillon avec un temps de 25,31 secondes, abaissant la marque de 25 centièmes.

« C’est certain qu’un record, c’est une chose!  Mais c’est aussi tellement motivant de réaliser à quel point c’est payant de s’entraîner chaque jour, matin et soir », à fait valoir l’athlète.

Lors de cette compétition, tenue le 27 janvier au Cégep du Vieux-Montréal,  Thomas a également terminé au premier rang du 100 m libre, à un dixième de seconde du record collégial.

Soulignons également que les Cheminots ont réussi à maintenir leur quatrième position, avec un cumulatif de 321 points, au classement général dans la section Sud-Ouest!


Le documentaire d’Alain Vézina dans une télé près de chez vous!

TheCage_Affiche_PRESSFINAL_mai2016_UnisTV_Festival_PRESSLe dimanche 26 février, à 20 h, la chaîne UNIS TV présentera le film La cage : l’histoire de la Corriveau. Ce documentaire, réalisé par Alain Vézina, enseignant de cinéma au CSTJ, retrace l’histoire de Marie-Josephte Corriveau,  l’une des figures populaires du folklore québécois.

Celle que l’on surnommait « La Corriveau » a été condamnée à mort en 1763, après avoir été soupçonnée du meurtre de son deuxième mari. Son destin funeste a marqué la culture populaire et sa légende est devenue plus grande que nature. Celle que l’on dépeint comme une sorcière meurtrière a longtemps inspiré les auteurs.

Le documentaire d’Alain Vézina s’attarde plus particulièrement à la cage où le corps de la femme a été exposé et laissé à pourrir, après sa pendaison. Au fil des recherches du réalisateur, on découvre « l’histoire tragique à l’origine de la fabrication [de cette cage] et la rigoureuse expertise ayant permis son authentification, tout en brossant un portrait exhaustif et vivant de la Corriveau et de tout son héritage culturel », peut-on lire dans le synopsis du film. 

Pour en savoir plus:

La cage : le nouveau documentaire d’Alain Vézina fait parler!
La cage : l’histoire de la Corriveau

 

 

Prévention du suicide : les étudiants en TTS engagés

DSC_0486

Dans la foulée des activités organisées à l’occasion de la Semaine de la prévention du suicide, le comité postvention du Cégep de Saint-Jérôme a convié les étudiants en Techniques de travail social (TTS) à la ciné-conférence Sans toi. (Photo : CSTJ)

Dans la foulée des activités organisées à l’occasion de la Semaine nationale de la prévention du suicide, le comité postvention du Cégep de Saint-Jérôme a convié les étudiants en Techniques de travail social (TTS) à la ciné-conférence Sans toi.

Lors de cette activité, le documentaire Sans toi – qui propose une incursion dans l’univers des victimes collatérales du suicide : ceux qui restent –, a été présenté. La projection a été suivie d’une discussion avec les réalisateurs du film, Mélanie L. Dion et Alexandre Hardy, ainsi que des intervenants du centre de prévention du suicide Le Faubourg, de même que des intervenants psychosociaux du Carrefour d’aide aux étudiants du CSTJ.

Les échanges ont permis de sensibiliser les étudiants à la problématique du suicide et d’augmenter leur compréhension de celle-ci, de démystifier ce qu’est la maladie mentale ainsi que de leur donner les outils pour reconnaître leurs limites professionnelles et personnelles, lors d’interventions.

Rappelons que différentes ressources existent pour venir en aide aux personnes ayant des idées noires ainsi qu’à leurs proches. En cas de besoin, référez-vous à notre bottin de ressources et n’hésitez pas à les contacter. 


Un étudiant « vend » ses livres… perdues!

IMG_0492

Jean-François Rodrique, instigateur du projet, en compagnie de Richard Campeau, coordonnateur des sports au CSTJ et membre du CA du CAPRDN (à gauche) et d’Olivier Morin, enseignant d’éducation physique au CSTJ. (Photo : CSTJ)

Jean-François Rodrigue, étudiant en Soins infirmiers au Cégep de Saint-Jérôme, s’est lancé un défi : perdre 60 livres dans le but d’amasser 5000 $ au profit de l’organisme Opération Enfant Soleil, qui vient en aide aux enfants malades. Pour ce faire, le jeune père de famille a décidé d’adopter de saines habitudes de vie et de « vendre » le poids qu’il a perdu, dans le cadre d’une importante campagne de financement.

« Mon aîné est prématuré, né à 34 semaines de grossesse, Philip a passé un peu plus de 3 semaines en néonatalité au Centre mère-enfant du CHU de Québec. Aujourd’hui, c’est un garçon de 4 ans en pleine santé. […] Je veux […] démontrer que je suis fort, moi aussi, et que je me remettrai en forme. Tant qu’à y être, aussi bien ramasser des fonds pour l’organisme qui a su fournir des équipements pour soigner [mon] fils. Voilà pourquoi je vends mon gras! », écrit le principal intéressé sur le site d’Opération Enfant Soleil

Depuis janvier, M. Rodrigue s’entraîne sous la supervision d’Olivier Morin, professeur au Département d’éducation physique, qui, dans le cadre du projet « En action différemment », lui a concocté un programme sur mesure. Pour l’appuyer dans ses démarches, les Centres d’activités physiques de la Rivière-du-Nord lui offrent gracieusement l’accès aux installations sportives du Collège.

On peut suivre l’évolution de l’entraînement de M. Rodrigue en consultant la page Facebook Opération FonDon, Jean-François Rodrigue. Pour faire un don, on visite son portail sur le site d’Opération Enfant Soleil

Félicitations Jean-François pour cette belle initiative!


Terreur à Saint-Jérôme : dictée de Patrick Senécal

OKPhoto_Senecal_2015_Karine Davidson_Tremblay

Patrick Senécal est l’auteur de nombreux romans à succès, tels que « Sur le seuil », « Le vide », etc. (Photo : gracieuseté)

La grammaire fait-elle de vous des passagers sur le seuil de l’enfer? Exorcisez ce vide avec Patrick Senécal, lors d’une dictée publique où triompheront torture, luxure, lecture… et relecture. Contre Dieu et Malphas, procédez à la grande liquidation des fautes! Sortez de vos casiers carnassiers et présentez l’autre reflet de vous-même! 

Dans le cadre de la Semaine du français, une dictée publique – rédigée par le célèbre auteur québécois – se tiendra à l’agora, le 1er mars, à midi. Cette compétition grammaticale et orthographique est ouverte tant aux étudiants qu’aux enseignants. Mentionnons que les participants auront le droit à un seul ouvrage de référence (dictionnaire, guide de conjugaison ou grammaire). Choisissez-le bien! Malheureusement, les téléphones intelligents ne sont pas autorisés! 

Les formulaires d’inscription seront disponibles au Département de français ainsi qu’auprès des enseignants de français.  Plusieurs prix en argent et en romans de Patrick Senécal, gracieuseté de la Coopsco.

 

En résumé:

Quoi: Dictée publique avec Patrick Senécal, suivie d’une période de questions et d’une remise de prix
Date : mercredi le 1er mars à 12h
Lieu : l’agora du Cégep

Trois catégories participantes :

  1. Un(e) étudiant(e) du cours de Renforcement
  2. Un(e) étudiant(e) non inscrit(e) à un cours de Renforcement
  3. Un(e) employé(e) du cégep

 

 

 


Jérémy Bergeron remporte la finale locale de Cégeps en spectacle!

Jérémy Bergeron a remporté les grands honneurs lors de la finale locale de la 38e compétition Cégeps en spectacle. (Photo: CSTJ)

Jérémy Bergeron, étudiant en Sciences humaines au Cégep de Saint-Jérôme (CSTJ), a remporté les grands honneurs lors de la finale locale de la 38e compétition Cégeps en spectacle, tenue le 26 janvier, ici même, au CSTJ.

Il a charmé le jury et les 175 spectateurs présents avec un numéro portant sur son trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), où l’art du cirque côtoyait l’art oratoire.

Prochain arrêt : la finale régionale

Jérémy représentera le CSTJ lors de la finale régionale du Centre-Ouest du Québec qui se tiendra le 23 mars, au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Lors de cette finale, deux bourses de 750 $, dont une offerte par Desjardins et l’autre par COOPSCO, seront remises à deux gagnants ex aequo.

Remerciements

Mentionnons que la finale locale de la 38e compétition Cégeps en spectacle a été rendue possible grâce au Cégep de Saint-Jérôme, en collaboration avec la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme et le Service de l’animation culturelle. 

Katrine Boulay et Maxime Boulay ont reçu le prix coup de cœur du public, grâce à leur talent naturel et leur aisance sur scène. (Photo : CSTJ)

Le concours Cégeps en spectacle, quant à lui, est une production du Réseau intercollégial des activités socioculturelles du
Québec – dont fait partie le CSTJ – et une présentation de Desjardins.