Trois étudiants organisent un souper-conférence avec Danièle Henkel

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

henkel_nTrois étudiants du programme Techniques de comptabilité et gestion lançaient récemment une invitation toute spéciale à la communauté d’affaires de la région : l’occasion d’assister à un souper-conférence en présence de l’une des femmes les plus influentes du Québec! C’est ainsi que, le 30 octobre dernier, plus de 100 participants se sont réunis à l’hôtel Best-Western de Saint-Jérôme, pour échanger et entendre les précieux conseils de Mme Danièle Henkel.

C’est que, dans le cadre du cours Projet entrepreneurial, Simon Goulet, Jacinthe Ethier-Proulx et  Philippe Gendron ont eu l’idée d’organiser un événement réseautage qui permettrait aux entrepreneurs de consolider des liens avec leurs pairs. En guise d’incitatif, les organisateurs ont poussé le concept jusqu’à inviter la présidente fondatrice des Entreprises médico-esthétique Danièle Henkel, celle-là même qui a été révélée au grand public par l’entremise de l’émission Dans l’œil du dragon. Mme Henkel s’est réjouie de pouvoir s’adresser aux gens d’affaires de la région et a accepté avec empressement le rôle de présidente d’honneur.

Durant la soirée, cette chef d’entreprise a animé une conférence lors de laquelle elle s’est exprimée sur son parcours en tant que femme d’affaires, sur le rôle qu’occupe l’entrepreneuriat au Québec ainsi que sur les défis et les opportunités qui attendent les gestionnaires dans les prochaines années. Très généreuse, elle a répondu à toutes les questions de l’audience et a profité de sa présence pour souligner l’importance de la relève entrepreneuriale et féliciter les organisateurs de l’activité.

cstj_nouvelle_souper-conférence-henkelL’objectif visé par cette soirée était double. Dans un premier temps, les étudiants souhaitaient promouvoir la relève entrepreneuriale et accroître la notoriété du club JETAD (jeunes entrepreneurs en Techniques administratives) auprès des entreprises de la région. La soirée a effectivement permis de braquer les projecteurs sur ce club étudiant qui a pour but de faire valoir l’action entrepreneuriale, en permettant aux membres de développer leurs compétences en gestion de projets, éclaircir leur choix de carrière et d’élargir leur réseau de contacts.

En second lieu, l’événement faisait office d’une soirée-bénéfice. En effet, 1 500$ ont été amassés  afin de financer différents projets du club étudiant au cours de la prochaine année. Cet événement était soutenu par les chambres de commerce de Mirabel et de Saint-Jérôme et commandité par Desjardins, Garde robes Gagnon, Gestess ainsi qu’Auto-propane CL.

souper-conférence-henkelGageons que la soirée a donné lieu à plusieurs échanges enrichissants!


Des fantômes pour sensibiliser les étudiants aux conséquences de la conduite à risque

fantômes-SAAQLa Société de l’assurance automobile du Québec mène une activité de sensibilisation qui s’est arrêtée au Cégep de Saint-Jérôme, le 30 octobre dernier, pour rappeler aux étudiants les conséquences de la conduite à risque. Cette activité pour le moins surprenante faisait appel à un écran trois dimensions, installé dans la salle de bain au 1er étage du bloc-A.

Un concept unique

Le concept est novateur : un écran 3D dissimulé derrière un miroir sans tain et un lavabo sont installés. Lorsqu’une présence est détectée, l’écran surprend l’étudiant en diffusant une vidéo du fantôme d’un jeune qui confesse avoir perdu la vie dans un accident, car il n’a pas osé s’affirmer en tant que passager. Trois personnages traitant de différentes problématiques apparaîtront à tour de rôle. Ils inviteront ensuite les étudiants à visiter le site Web fautledire.com, qui offrira de l’information complémentaire.

« Constamment à la recherche de nouveaux moyens pour joindre et sensibiliser les jeunes, la Société de l’assurance automobile innove avec un concept unique en son genre, souligne le ministre des Transports, M. Sylvain Gaudreault. Cela démontre la volonté d’aller à la rencontre des jeunes dans leur milieu pour les faire réfléchir sur les conséquences de la conduite à risque. »

Conscientiser les passagers

Avec cette activité, la Société désire faire prendre conscience aux passagers de l’influence bénéfique qu’ils peuvent avoir sur le comportement d’un conducteur, en les incitant à exercer cette influence et à dénoncer les mauvais comportements.

« Les passagers ont un rôle crucial à jouer auprès des conducteurs qui prennent des risques, poursuit Mme Nathalie Tremblay, présidente et chef de la direction de la Société. Ils doivent s’exprimer et insister, en demandant au conducteur de ralentir, de ne pas utiliser son téléphone en conduisant ou en l’empêchant de prendre le volant s’il a consommé de l’alcool ou de la drogue. Les passagers doivent également montrer l’exemple en attachant toujours leur ceinture de sécurité ou en refusant de monter avec un conducteur dont les facultés sont affaiblies par l’alcool, la drogue ou la fatigue. »

Une vidéo de l’activité peut être consultée sur le site Web fautledire.com.


L’ÉQUIPE DE FOOTBALL ACCÈDE AUX SÉRIES ÉLIMINATOIRES!

cstj_cheminots_séries_nouvelleLe 27 octobre dernier était jour de match décisif pour les Cheminots. En signant une victoire écrasante de 29-3 aux dépens des Inouk du Cégep Granby-Haute-Yamaska, les Cheminots se sont assuré d’une place en séries éliminatoires pour la première fois de leur jeune histoire!

Avec ce gain, les Cheminots clôturent la saison avec leur meilleure fiche à ce jour, comptabilisant quatre victoires et autant de défaites. Leurs performances en saison régulière leur valent le quatrième rang du classement général en plus du convoité laissez-passer pour les quarts de finale. Une occasion qui avait glissé entre les mains de l’équipe de justesse la saison dernière.

En route vers Rimouski
Nos joueurs iront défendre les couleurs du CSTJ à Rimouski, dimanche prochain, gonflés à bloc et plus déterminés que jamais. Un défi de taille les attend puisqu’ils se mesureront aux Pionniers du Cégep de Rimouski, une équipe qui n’a connu qu’une seule défaite cette saison.

Ce dimanche 3 novembre, dès 13 h, le match sera diffusé sur le web à l’adresse suivante : http://www.ustream.tv/channel/diffusion-productions-martin-perron.

Ils en ont fait du chemin nos Cheminots depuis leurs débuts… Félicitations!
Toute la communauté collégiale est derrière vous!


COCKTAIL DE LA RENTRÉE DE LA FCSE

Le 10 octobre dernier, la Formation continue et Services aux entreprises (FCSE) tenait son cocktail de la rentrée au restaurant pédagogique Neurones & Papilles. En compagnie de madame Francine Paquette, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme, plus d’une quarantaine d’enseignants, de formateurs et de membres du personnel de la FCSE étaient réunis pour célébrer la rentrée 2013.

L’activité, sous la thématique d’une croisière, a été organisée par les étudiants du programme en coordination d’événements. Durant la soirée, le service a été assuré par les étudiants du DEC en gestion d’un établissement de restauration. Cet événement constituait la première collaboration interprogramme. Le succès de cette deuxième édition du cocktail de la rentrée revient de droit à ces derniers ainsi qu’à leurs enseignants qui les ont épaulés.

Les organisateurs tiennent à souligner l’appui et la générosité des commanditaires suivants : ABC Animation Bruno Chalifoux, le pub Le Cerbère, le restaurant U&MI, le Polar Bears’s Club, Store Toile et Cie, Trévi Blainville, Germain Larivière, les finissants de l’ AEC en Assurance de dommages, L’Uni-Café, Groupe HydroSerre ­­inc., le Syndicat des enseignants du Cégep de Saint-Jérôme et le Musée d’art contemporain des Laurentides. Grâce à eux, les participants ont pu bénéficier d’une merveilleuse soirée!

Jean-René Boisclair
Étudiant en coordination d’événements

nouvelle-cocktail_rentrée-fcse


UNE ÉTUDIANTE D’ICI SIGNE LA UNE DU JOURNAL LE NORD

cstj_nouvelle_Le-Nord Le journal régional Le Nord retenait tout récemment les services d’une étudiante en Journalisme et communications, Isabelle Neveu, à titre de collaboratrice. L’un de ses articles fait « la une » de la publication, pour la semaine actuelle, ce qui est fort prestigieux pour une apprentie journaliste.

Les enseignants qui l’encadrent sont très fiers de son talent et de son succès!

Cliquez ici pour lire son article « Planter un arbre pour la bonne cause ».

article_large article_large2

 

 


Tournée des grands espaces artistiques pour les étudiants en arts visuels

cstj_2013_nouvelle_arts_muséeLes étudiants du programme Arts visuels se sont promenés dans les dernières semaines afin d’apprécier un maximum d’ouvrages artistiques.

D’abord, le 4 septembre dernier, les étudiants de deuxième année ont sillonné les rues de Montréal pour une visite de sculptures publiques. Cette activité annuelle s’est effectuée en compagnie de leur enseignant M. Guy Nadeau, un guide tout indiqué pour la journée puisqu’il est lui-même un artiste réputé, derrière de nombreuses sculptures faisant partie intégrante du panorama urbain. Une soixantaine d’œuvres publiques ont pu être appréciées sur un parcours de quinze kilomètres.

Puis, le 15 octobre, dans le cadre de la semaine d’activités pédagogiques, une cinquantaine d’étudiants du programme, accompagnés de sept de leurs enseignants, se sont rendus au Musée des Beaux-Arts de Montréal ainsi que dans plusieurs galeries de la métropole. Ces derniers ont profité de leur visite pour rencontrer la directrice du centre d’artistes Circa au Belgo, Mme Geneviève Goyer-Ouimette, commissaire et ancienne étudiante du CSTJ.

Une visite du Centre d’exposition Circa situé dans l’édifice Belgo était également inscrite au programme afin de s’imprégner d’images d’œuvres contemporaines. Bref, une journée haute en couleur!

Arts_musée_2013_3Voici plusieurs galeries visitées :

Art 45 www.art45.ca 
Galerie René Blouin www.galeriereneblouin.com
Pierre François Ouellette Art Contemporain 

www.pfoac.com
Galerie Hugues Charbonneau
 www.huguescharbonneau.com
Centre des arts actuels Skol

 www.skol.ca
Espace AGAC

 www.agac.qc.ca
Galerie B-312
 www.galerieb-312.qc.ca
Galerie Lilian Rodriguez

 www.galerielilianrodriguez.com
Galerie Laroche/Joncas 

www.larochejoncas.com
Arprim 

www.arprim.org
Centre d’exposition CIRCA 

www.circa-art.com
Optica 

www.optica.ca
Galerie Joyce Yahouda 

www.joyceyahoudagallery.com
Galerie Piccini da Todi

 www.piccinidatodi.com
Galerie Nicolas Robert 
www.galerienicolasrobert.com
Galerie Donald Browne

 www.galeriedonaldbrowne.com


Le réalisateur Bernard Émond visite les étudiants de cinéma

nouvelle_cstj_2013_cinéma_Bernard_ÉmondVendredi dernier, dans le cadre de la tournée des Rendez-vous du Cinéma Québécois, les étudiants du profil Cinéma ont eu la chance de recevoir la visite du réalisateur Bernard Émond (La Neuvaine). Cet atelier de scénarisation a été suivi, en après-midi, par la projection du film de Julien Fréchette (Le prix des mots), en présence du réalisateur.

Organisées avec la collaboration de Cinéma Québec, ces activités ont permis à nos apprentis cinéastes de prendre contact avec des artisans accomplis du 7e art. Une rencontre qui a porté ses fruits, à en juger par l’écoute attentive que l’auditoire portait aux conférenciers et au gain collectif en motivation qui était palpable en fin de rencontre!

En savoir plus sur Bernard Émond
Bernard Émond est né à Montréal en 1951. Anthropologue de formation, il a vécu quelques années dans le Grand Nord canadien, où il a travaillé à la télévision inuit. Documentariste à ses débuts, il est arrivé à la fiction avec un long métrage d’une âpre beauté, La femme qui boit. Invité à participer à la Semaine internationale de la critique au Festival de Cannes en 2001, le film a soulevé l’enthousiasme de la critique au Québec et a fait remporter plusieurs prix à son interprète principale, Élise Guilbault. Le second long métrage de ce réalisateur, 20h17 rue Darling, a lui aussi été sélectionné à la Semaine internationale de la critique, et a valu à Luc Picard le prix de la meilleure interprétation au festival du film francophone de Namur. En 2005, Bernard Émond a retrouvé Élise Guilbault pour son film La Neuvaine, récipiendaire du prix du meilleur long métrage québécois pour l’année 2005, selon l’Association québécoise des critiques de cinéma. En outre, ce film a également remporté trois prix au prestigieux festival de Locarno, dont le prix oecuménique, et a été sélectionné dans une trentaine de festivals internationaux.

Toutes les oeuvres de Bernard Émond sont habitées par ses thèmes de prédilection : la dignité, la fragilité humaine et la perte des repères culturels. Il a réalisé le documentaire Le temps et le lieu (2000), portant sur la disparition de la culture paysanne traditionnelle québécoise, de même que L’épreuve du feu (1997), qui traite de la douleur des sinistrés qui ont tout perdu dans un incendie, gagnant du prix du meilleur moyen métrage documentaire de l’Association québécoise des critiques de cinéma. Dans La terre des autres (1995), Bernard Émond a établi un parallèle entre la situation des Palestiniens et celle des autochtones canadiens. Il a également réalisé L’instant et la patience (1994), tourné dans le foyer de personnes âgées où sa mère est décédée, et Ceux qui ont le pas léger meurent sans laisser de traces (1992), un hommage à un inconnu mort dans un quartier ouvrier de Montréal, film qui a reçu le prix André-Leroux du meilleur moyen métrage.

En 2005, la Cinémathèque québécoise présentait une rétrospective de son oeuvre. À l’automne 2006, Bernard Émond tournait Contre toute espérance, deuxième volet d’une trilogie sur les trois vertus théologales commencée avec La Neuvaine.


Signature d’une entente avec la Chine

cstj_nouvelle_francine_paquette_chineVendredi dernier, à l’invitation du VRIc (Villes et régions innovantes), le directeur général du Cégep de La Pocatière, M. Claude Harvey et la directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme, Mme Francine Paquette, rencontraient à Montréal une délégation chinoise de la ville de Tianjin. Située à 120 kilomètres de Beijing, cette ville compte 14 millions d’habitants.

Les membres de la délégation sont liés à TEDA (Tianjin Economic-technological Area), un parc industriel comptant 5 156 entreprises de classe mondiale. Les échanges ont porté principalement sur des questions technologiques et environnementales. Les deux directeurs de cégep ont présenté les activités de cinq centres collégiaux de transfert technologique (dont l’ITAQ et le CDCQ) qui cadrent bien avec les secteurs de développement de TEDA. En Chine, l’économie circulaire fait partie d’une loi et tous doivent tendre vers une économie 0 déchet et 100% récupération.

À cet effet, le VRIc et TEDA ont paraphé une entente visant à développer des projets communs dans l’année à venir. Le Cégep de Saint-Jérôme et le Cégep de La Pocatière ont agi à titre de témoins pour démontrer l’intérêt de participer à des échanges de nature technologique.

 


« INTERVENTION EN LOISIR » FAIT BONNE IMPRESSION AU CONGRÈS ANNUEL DU LOISIR MUNICIPAL

CSTJ_til_AQLMLes 9 et 10 octobre derniers au Manoir St-Sauveur, 31 étudiants de deuxième année du Département de Techniques d’intervention en loisir, ont brillé au Congrès annuel du loisir municipal à titre de bénévoles. Qu’ils agissaient comme hôtes et hôtesses, monteurs ou démonteurs de stands, accompagnateurs ou autres, ils ont laissé un excellent souvenir de leur passage parmi les quelque 500 participants provenant de partout à travers le Québec.

Le responsable de la logistique de l’événement, monsieur Luc Lavallée, a tenu à les remercier en ces mots : « MERCI aux étudiants pour la qualité de votre travail, pour le sérieux et le dynamisme que vous y avez accordé. Votre implication a permis à près de 500 congressistes de vivre une expérience mémorable et de prouver encore une fois que notre région fait partie d’une classe à part en matière de loisir et d’organisation. Vous avez su vous ajuster au besoin et travailler ensemble tout au long du congrès…UN GROS BRAVO! »

Ces 31 futurs techniciens en loisir auront ainsi pu vivre une expérience unique qu’ils pourront ajouter à leur portfolio professionnel. Cette implication de leur part vient donner une visibilité importante au programme Techniques d’intervention en loisir du Cégep de Saint-Jérôme dans le milieu du loisir municipal.

À noter que le Département de Techniques d’intervention en loisir à Saint-Jérôme en est à sa cinquième année d’existence et les étudiants issus de ce programme sont aptes à travailler dans différents milieux tels que municipal, scolaire, institutionnel, événementiel, camps de vacances, récréotouristique, communautaire ou privé. Pendant leur formation, ces étudiants doivent compléter deux stages en milieu de travail.

Pour en connaître davantage sur le programme ou pour savoir comment accueillir des stagiaires, rendez-vous sur la page web du programme.


Le cégep représenté à Boston pour le plus grand congrès nord-américain de composites

boston_composites_cstj_nouvelleLes 2, 3 et 4 octobre derniers, une délégation d’étudiants du département de matériaux composites, accompagnés de leur enseignante Mme Janique Brault, représentaient fièrement le Cégep lors du plus grand congrès nord-américain de l’industrie des composites. L’objectif de cette mission aux États-Unis était de promouvoir le département auprès des principaux acteurs du secteur des composites et des plus gros joueurs de l’industrie, issus des quatre coins du monde.

En plus de parfaire leur maîtrise de la langue de Shakespeare en tant qu’animateurs de leur stand d’information, les étudiants ont pu assister à de nombreuses conférences présentant les techniques de pointe en matière de composites et rencontrer des dizaines de représentants d’entreprises américaines, européennes et asiatiques.

Sur la photo, on reconnait Yuric Paquette, Dominic Wolford, Alex Nadon-Lalande et Guillaume Forget, ainsi que leur enseignante, Mme Janique Brault.

JECamericas2013_cstj_nouvelle


VISITE AU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL POUR DES ÉTUDIANTS EN SCIENCES HUMAINES

cstj_scienceshumaines_musée des beaux-artsLe 17 octobre dernier, les enseignants d’histoire étaient heureux de renouer avec une activité traditionnelle du programme de Sciences Humaines, en organisant une sortie au Musée des Beaux-Arts de Montréal. Dans le cadre du cours d’Histoire de la civilisation occidentale, une quarantaine d’étudiants ont ainsi participé à un tour guidé de l’exposition temporaire Splendore a Venezia : art et musique de la Renaissance au Baroque à Venise. Cette exposition  est la première à exploiter l’interaction entre les arts visuels et la musique à Venise du début du XVIe siècle jusqu’à la fin du XVIIIe siècle – de Titien à Canaletto, de Willaert à Vivaldi.

Les enseignants ont ensuite sillonné les couloirs de l’exposition permanente afin de retracer les principales formes d’art et courants artistiques dans l’histoire de la civilisation occidentale, de la pièce de monnaie grecque aux paysages de Monet en passant par les incontournables québécois.

Voilà une journée bien investie à découvrir la magnificence de Venise et à contempler les riches collections du Musée!


Le CSTJ s’implique dans la formation en analyses biomédicales en Abitibi-Témiscamingue

TAB-abitibi-cstjC’est avec fierté que le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, en partenariat avec le Cégep de Saint-Jérôme, l’Agence ainsi que les cinq centres de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue, offrira aux étudiants d’Abitibi le programme « Technnologie d’analyses biomédicales ».

La première année de la formation sera offerte dès l’automne 2014, au campus de Val-d’Or. La deuxième sera dispensée au Cégep de Saint-Jérôme et la troisième année du programme sera constituée par des stages dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue. « Dans son plan stratégique de développement, le Cégep souhaite maintenir son patrimoine académique sur l’ensemble du territoire tout en demeurant ouvert à de nouvelles opportunités et, dans cette optique, les besoins de main-d’œuvre comme techniciens en analyses biomédicales dans la région ont été clairement identifiés », soutient le directeur général du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Sylvain Blais. « Le campus de Val-d’Or dispose de laboratoires à la fine pointe de la technologie et de locaux pouvant assurer l’offre de cette toute nouvelle formation. La qualité du programme qui sera offert, combinée à la pénurie de techniciens médicaux subie dans les hôpitaux de la région, laissent présager d’excellentes perspectives d’emploi pour les futurs diplômés du programme », ajoute-t-il.

La volonté de partenariat avec le Cégep de Saint-Jérôme pour offrir cette formation allait donc de soi. « Le Cégep de Saint-Jérôme est très heureux d’offrir une réponse adaptée pour favoriser le développement d’une main-d’œuvre qualifiée en analyses biomédicales en Abitibi-Témiscamingue. Par cette alliance, nous démontrons d’une voix commune que nos institutions respectives ont à cœur de répondre aux besoins de la société actuelle », affirme Francine Paquette, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme. « Ce type de collaboration intercollégiale ne peut qu’être positive et profitable pour tous.  L’échange d’idées, le partage de connaissances et des expertises vont permettre à tout un chacun de tirer profit de cette expérience. Nous sommes très fiers de cette entente avec le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue car nous contribuerons ainsi à la formation d’une relève très attendue de technologistes médicaux pour la région », ajoute Carole Rivest Turgeon, directrice des études du Cégep de Saint-Jérôme.