« Une moufette qui voulait manger du réconfort » présentée devant plus de 1400 spectateurs

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

nouvelle_cstj_theatre_laMoufette_51En novembre dernier, les finissants du profil Scène et performances ont présenté la pièce « Une moufette qui voulait manger du réconfort », écrite par les enseignants Jacques Beaudry et Patrice Joly. Présentée devant 1 400 spectateurs à l’auditorium du Collège, la pièce a soulevé l’enthousiasme de son auditoire lors des quatre représentations, lesquelles affichaient complet.

C’est aux côtés d’un trio musical composé d’enseignants du Collège (Vincent Julien à la guitare, Jacques Beaudry au piano et Marie-Neige Lavigne au violon) que la troupe de Patrice Joly s’est exécutée. Le groupe de comédiens s’est attaqué à ce conte avec le plus grand des sérieux. Ils ont œuvré pendant toute la session afin de livrer les textes avec justesse et présenter un jeu d’acteur convaincant. Qui plus est, quelques segments chantés ont donné lieu à de brillantes interprétations de grands classiques dont « Moi j’mange », « Les ailes d’un ange » et « Évangéline ».

Bien que parents et amis étaient au rendez-vous, la salle était majoritairement composée d’étudiants du cours de français 100 et du grand public, spécialement conviés pour l’occasion. L’audience n’était donc pas conquise d’avance. Le défi a cependant été relevé avec brio!

Une moufette qui voulait manger du réconfort
Ce conte nous donne ici l’occasion de convoquer sur scène certains personnages de nos contes et légendes traditionnels comme Rose Latulippe, La Corriveau, Alexis le Trotteur, Jos Montferrand, Évangéline, Bozo les Culottes et le yâbe en personne. Ceux-ci partagent la scène avec certaines figures historiques ayant marqué notre histoire collective comme Wolfe et Montclam, Lord Durham et de Lorimier, Louis Cyr, Maurice Richard, et quelques personnages plus contemporains.

Introduite par un conteur et protégée par un essaim de lucioles, l’héroïne principale, Moufette, part en quête de réconfort à travers la Belle Province. Ce périple, qui prend place dans un récit anachronique, fait voyager les spectateurs de 2013 à la révolte des Patriotes (1837-38) en passant par 1760 pendant la fameuse bataille des Plaines d’Abraham où le sort de l’Amérique française se joua.

L’amour et le « bon manger », le pouvoir et la force physique, le merveilleux comme le mal, concourront-ils au mieux-être de Moufette? La libèreront-ils d’un mal qui la ronge? Elle, qui fut abandonnée par sa mère, France. Où trouvera-t-elle ces denrées rares que sont le soutien, la consolation et le secours? Le compagnonnage de ces personnages marquants de notre imaginaire collectif aura-t-il raison du mal-être de l’héroïne? C’est ce que les spectateurs découvrent en assistant à cette pièce ludique et déjantée!

 

Nous souhaitons féliciter les acteurs qui terminent leur session sur une belle note de succès!
Merci également à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cette pièce originale!

 


Annik-Corona Ouellette et Alain Vézina publient un livre qui a du mordant!

20131211_lancementLivre_Alain_Annick_1Le 11 décembre dernier, deux enseignants du Collège procédaient au lancement de leur plus récent livre : «Le vampire : anthologie des textes fondateurs », publié aux éditions Beauchemin. Annik-Corona Ouellette (enseignante en français) et Alain Vézina (enseignant en cinéma) ont travaillé conjointement à l’étude des œuvres historiques ayant contribué à façonner les traits de cette créature mythique. Plongé dans l’univers fantastique, le couple était d’ailleurs accompagné de leur petit vampire, Anthony, à l’occasion du lancement qui se tenait devant collègues et amis à la salle André-Surprenant.

20131211_lancementLivre_Alain_Annick_2Afin de tracer la genèse de ce personnage légendaire, les auteurs ont choisi de présenter un recueil de textes mettant en scène les premières apparitions du vampire dans la culture populaire. C’est donc à travers l’analyse des œuvres de Dumas, Mérimée, Hoffmann, Byron, Baudelaire, Le Fanu et, bien sûr, Stoker, que le couple expose l’évolution du vampire et son impact sur le grand public. À la lecture de cet ouvrage, ils nous feront notamment découvrir comment cette créature est devenue l’incarnation de nos angoisses et nos désirs les plus inavouables. Bref, un livre qui a du mordant!

Il faut savoir que le tandem n’en est pas à leur première publication commune. En 2009, ils publiaient le résultat de leurs études sur les contes et légendes du Québec de même que l’analyse du roman de Mary W. Shelley « Frankenstein ou le Prométhée moderne ».

Le vampire : anthologie des textes fondateurs
Être complexe qui à la fois fascine et répugne, le vampire traverse les époques sans se démoder. S’affranchissant des limites de la condition humaine, libre de toute entrave morale, il personnifie la subversion. Son existence même contredit l’inéluctabilité de la mort et du retour à la poussière primordiale. Né du croisement du folklore et de la littérature romantique, le vampire a d’abord été ce mort-vivant que la soif du sang pousse à s’extirper du tombeau. Sous la plume d’écrivains comme Goethe ou encore Théophile Gautier, c’est son ardent désir d’être aimé qui explique sa présence parmi les vivants. Même s’il en est dépourvu, le vampire permet bien étrangement de mieux comprendre l’âme humaine.

Merci à la Coopsco des Laurentides qui a parrainé l’événement! Vous pouvez dès maintenant vous procurer le livre à la librairie du Collège.


GUIGNOLÉE « JUSTE POUR NOS ÉTUDIANTS » : LES CHEMINOTS RÉCOLTENT 2 845$

IMG_2196C’est jeudi dernier qu’avait lieu la Guignolée « Juste pour nos étudiants », parrainée par les Cheminots. Pour une deuxième année consécutive, nos équipes sportives se sont unies pour récolter des fonds afin de venir en aide à leurs pairs. Grâce à leurs efforts et à la générosité de la communauté collégiale , c’est une somme totale de 2 845 $ qui a été glissée dans les petites banques de dons!

IMG_2207En début de journée, une trentaine de joueurs se sont montrés volontaires pour accueillir les étudiants et membres du personnel à leur arrivée au CSTJ. Dès 7 h 15, ils arboraient leur plus beau sourire afin de solliciter les dons en argent. Puis, pendant l’heure du dîner, une véritable vague rouge a déferlé sur les aires communes, alors qu’une chorale constituée de membres du personnel chantonnait les plus beaux classiques des fêtes. Enfin, en après-midi, plus de 45 Cheminots se sont joints au mouvement de solidarité, tous vêtus aux couleurs de l’équipe, afin de poursuivre la collecte de dons.

IMG_2216Alors que la journée de cours se terminait, les étudiants-athlètes étaient attendus au Café étudiant pour partager un repas soulignant la fin de la session et le début de la période des fêtes. Bien que le souper leur était offert, les Cheminots ont tous fait un don, amassant ainsi plus de 500 $ pour la cause.

Les joueurs se rendaient ensuite au gymnase, afin d’encourager l’équipe de basketball féminin qui disputait un match contre les Spartiates du Cégep du Vieux Montréal.  Les spectateurs étaient invités à faire un don en argent ou en denrées non périssables.  C’est au terme d’une chaude lutte, qui n’a laissé personne indifférent, que la foule endiablée s’est dissipée, après avoir passé une agréable soirée.

Le comité organisateur et l’équipe du Service d’animation sportive tiennent à remercier sincèrement les étudiants-athlètes de leur générosité et de leur implication. Grâce à vous, cette journée a connu un succès fracassant. C’est avec beaucoup de fierté que nous pouvons affirmer, encore une fois cette année, que les Cheminots ont la volonté de faire une différence!

Merci à tous ceux qui ont donné!


UNE CENTAINE D’ÉTUDIANTS S’ENGAGENT DANS UNE SIMULATION D’ENTREPRISE

simaction_1

Les gagnants de Saint-Jérôme en compagnie de leurs enseignantes

Cet automne, les étudiants des profils en administration du Collège ont été initiés à la gestion d’une entreprise grâce à une expérience de simulation. En effet, plus d’une centaine de participants ont été mis au défi de produire et de commercialiser des kayaks de mer, via le logiciel SimAction. Répartis dans six groupes différents et chapeautés par quatre enseignantes, ces derniers devaient mettre en marché cet équipement sportif à travers une saine compétition entre collègues de classe.

simaction-CCMT

Les gagnants de Mont-Tremblant en compagnie de leur enseignante

Formant 40 équipes, les étudiants de Saint-Jérôme en Sciences humaines profil administration et en Techniques de comptabilité et gestion, de même que ceux du programme Gestion de commerces du campus de Mont-Tremblant se sont  lancés dans l’administration virtuelle de cette compagnie, bien décidés à faire valoir leur savoir-faire entrepreneurial!

Sachant que les quatre équipes ayant pris les meilleures décisions d’affaires seraient proclamées gagnantes, une petite rivalité s’est installée. C’était à qui obtiendrait le meilleur score!

Afin de tirer leur épingle du jeu, les participants ont dû réfléchir aux meilleures approches en matière de ressources humaines, adapter leurs stratégies marketing et veiller au balancement de leurs finances. Ceci, en plus de faire des choix judicieux pour la production de leurs kayaks, notamment au chapitre des matériaux utilisés.

Sur la base de l’analyse de performance de leur entreprise respective, quatre équipes se sont démarquées du lot. Elles ont ainsi mérité un chèque-cadeau de 425 $ chez Future Shop.

Félicitations à tous!

Cette activité faisait figure de première dans le réseau collégial!

C’est l’entreprise Praxem, qui produit la simulation d’entreprise, qui a gracieusement offert les prix remis aux gagnants afin de souligner l’initiative qu’a eue le CSTJ d’organiser une compétition intracollégiale. Merci!

 

 


Les étudiants en Techniques d’intervention en loisir distribuent plus de 5 000 $ à des organismes régionaux

TIL_nouvelle_groupe2Dans le cadre du cours « Autofinancement » de leur programme, les finissants en Techniques d’intervention en loisir du CSTJ ont amassé plus de 5 000 $ pour venir en aide à leur communauté. C’est en organisant une série d’activités-bénéfice durant la session d’automne que ces derniers ont pu recueillir des fonds pour soutenir une œuvre de charité, une association ou une cause qui leur tenait à cœur. Le 28 novembre dernier, les étudiants ont d’ailleurs eu le plaisir de distribuer le fruit de leur travail en remettant six chèques à six fondations : la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme, la Fondation Tremblant, le Centre prévention suicide le Faubourg, la Maison des parents d’enfants handicapés des Laurentides, Moisson Laurentides et le Centre Marie-Ève.

Tenu à la salle André-Surprenant du Collège, le cocktail de bienfaisance, lors duquel on a procédé à la remise officielle des chèques, réunissait les ambassadeurs des fondations choisies, tous les étudiants de la cohorte, les enseignants du programme, de même que la directrice des études du Cégep, Mme Carole Rivest Turgeon.

Afin d’atteindre leurs objectifs en matière de campagne de financement, les étudiants ont sollicité les dons du grand public pendant tout le mois de novembre. Grâce à leurs approches créatives, la communauté étudiante, la population de Saint-Jérôme, les institutions financières des Laurentides et les commerçants se sont montrés généreux!

Tout au long de leur parcours académique, la cohorte de finissants a cherché à faire une différence. Ayant un souci environnemental, plusieurs se sont tournés vers des solutions vertes en événementiel. Puis, ils ont multiplié les initiatives afin de sensibiliser la collectivité à une panoplie de causes sociales. Enfin, ce plus récent projet leur a permis de mettre de l’avant leur talent en organisation d’événements pour appuyer les organismes à but non lucratif qui apporteront une aide significative à des personnes dans le besoin.

Félicitations à ces jeunes engagés dans leur milieu!


Deux étudiantes en arts visuels mettent leur oeuvre à l’encan pour la fondation

20131127_fondationCepages_32Le 27 novembre dernier, deux étudiantes en arts visuels ont mis leur talent à contribution pour une bonne cause, celle de la Fondation du Cégep. En effet, Jade Cormier et Rebecca Lavoie ont généreusement accepté de réaliser une création en direct devant les invités de la soirée « Cépages du monde », tenue à l’agora du Collège. Témoins privilégiés du travail créatif de ces deux étudiantes, les convives ont pu apprécier le savoir-faire et l’imaginaire de nos jeunes artistes.

En plus d’être mises à l’encan silencieux, les œuvres de Jade et Rebecca ont ajouté une touche colorée à cette soirée de dégustation de vins et fromages. Les enchères étaient ouvertes toute la soirée et c’était à qui allait offrir la plus haute mise.  Les deux gagnants des lots sont repartis avec leur tableau et, grâce à cette initiative, c’est un total de 320 $ qu’on a pu ajouter à la somme des bénéfices de l’événement. Les fonds ont d’ailleurs été entièrement versés à la Fondation qui favorise et encourage la réussite scolaire des étudiants du CSTJ.

Bravo aux étudiantes qui ont l’art d’aider!

 

20131127_fondationCepages_5720131127_fondationCepages_53

 

 

 

 


Cépages du monde : 20 000$ pour le 20e anniversaire de la fondation!

20131127_fondationCepages_37La Fondation du Cégep de Saint-Jérôme est fière d’avoir présenté une toute nouvelle formule pour la soirée des Cépages du monde, édition spéciale 20e anniversaire. L’événement se déroulait à l’agora du Collège, sous la présidence d’honneur de monsieur Pierre Durand, de Gestess.

Les convives ont pu assister à une soirée des plus dynamiques en compagnie de plusieurs étudiants impliqués. Nous remercions Le Cerbère, Services Master des Laurentides, Journal Le Nord TC média, Industrielle Alliance – bureau de Saint-Jérôme et Chartwells, commanditaires de tournées générales ainsi que la SAQ et la Banque Nationale pour leur importante contribution.

Les étudiants en Techniques de gestion d’un établissement de restauration (TGER), sous la supervision de Mme Danielle Gagnon, enseignante et sommelière, ont livré une magnifique prestation. Cette année, c’est sous le thème accord vins et fromages, préparé par Yannick Fromagerie et Mme Gagnon, que les participants se sont vu offrir une soirée distinctive. Lors de cette soirée, deux étudiantes en arts visuels ont également participé à la soirée en créant une oeuvre artistique sur place. D’autres étudiants se sont également impliqués avec beaucoup d’intérêt dans cet événement et la Fondation tient à souligner l’engagement de tous les bénévoles qui ont de près ou de loin contribué au succès de cette édition spéciale.

La Fondation tient à remercier très chaleureusement tous ses partenaires qui ont collaboré à cette activité de financement, grâce à qui la somme de 20 000 $ a pu être récoltée!

Information et source :
Fondation du Cégep de Saint-Jérôme
fondationducegep@cstj.qc.ca
450 436-1580, poste 5832

20131127_fondationCepages_52 20131127_fondationCepages_49 20131127_fondationCepages_28 20131127_fondationCepages_11


Colloque à arundel pour les étudiants en Techniques d’intervention en loisir

colloque_arundel_tilLes 24 et 25 novembre derniers, les étudiants de deuxième année en Techniques d’intervention en loisir (TIL) participaient à la 2e édition du colloque du programme. C’est donc dans un esprit rassembleur que toute la cohorte inscrite au cours « Tendances en tourisme, loisir et plein air » s’est déplacée vers le Centre de la nature et des sciences d’Arundel pour deux jours de conférences et d’activités formatrices.

Dans le cadre du cours « Encadrement de projets en loisir et tourisme », la planification et la coordination du colloque avaient été prises en charge par une équipe de finissants en TIL. Eh oui, ces derniers se sont acquittés de la lourde tâche d’organiser un événement pour un groupe d’organisateurs d’événements! Voilà un défi qui avait de quoi les rendre nerveux! Les attentes étaient élevées, mais grâce à leur souci logistique et une programmation bien ficelée qui a suscité la participation active de tous, on peut dire mission accomplie!

L’idée derrière ce séjour était de consolider les liens d’équipe. Par ailleurs, les étudiants en ont profité pour se mettre au parfum des concepts originaux et des idées au goût du jour qui font actuellement fureur dans le monde de l’événementiel.

Par exemple, ces derniers avaient au programme une séance de capoeira, une activité qui, à travers la musique et le rapport aux autres, contribue à l’apprentissage de la discipline et de la sociabilité en plus de stimuler la sensibilité et de développer la coordination motrice. Également, un atelier sur le Yoga du rire présentait la thèse selon laquelle l’action entraîne l’émotion.

Le comité organisateur, Sarah Chollet, Alexandre Varin, Marc-André Larose et Francis Brisebois, tiennent à remercier les participants qui ont se sont montrés ouverts, énergiques et très collaborateurs!


Soccer : cinq de nos cheminots sur les équipes d’étoiles

Le temps est aux honneurs pour nos équipes de soccer extérieur. Côté féminin, trois étudiantes-athlètes ont été sélectionnées sur l’équipe d’étoiles grâce à leur performance lors de la saison automne 2013 : Camille Dion, Mélissa Delisle et Caroline Doyon. L’équipe masculine a quant à elle remporté la bannière de l’éthique sportive, en plus de voir deux de ses joueurs nommés sur l’équipe d’étoiles : Mohamed-Amine Semrouni et Frédéric Hamel. Avec l’obtention de cette mention honorifique, décernée par le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), ces athlètes sont comptés parmi les joueurs d’élite de la ligue de soccer extérieur, conférence Sud-Ouest, division B. 

Portraits de nos joueurs étoiles :

Camille DionCamille Dion

Camille fait partie des recrues des Cheminots. Ayant fait ses preuves en tant que demi latéral depuis le début de la saison, cette jeune joueuse, originaire de Saint-Jérôme, a choisi le CSTJ pour faire ses études en Techniques de comptabilité et de gestion. Derrière cette athlète d’exception, on trouve aussi une étudiante brillante et consciencieuse.

Selon les dires de son entraîneur, Sylvain Hamel : « Camille est une joueuse redoutable possédant un sens inné des techniques offensives. Son approche lui permet de se démarquer et d’être une buteuse formidable. Enfin, sa rapidité doublée d’une technique irréprochable font de cette sportive une pièce maîtresse de l’équipe. »

 

 

 

 

Mélissa DelisleMélissa Delisle

Pour une deuxième année consécutive, Mélissa se voit honorer par la ligue. C’est sans grande surprise que la première marqueuse de l’équipe a été sélectionnée sur l’équipe d’étoiles. Cette étudiante-athlète en Techniques d’intervention en loisir conjugue aussi les études et le sport avec beaucoup d’aisance. De plus, à titre de capitaine de l’équipe, Mélissa amène ses coéquipières à se dépasser match après match.

« Jouant à la  position de demi-central, Mélissa doit faire preuve d’un sens aigu pour déceler chaque opportunité d’attaque, en plus de veiller à la défensive. Elle possède plusieurs qualités footbalistiques telles qu’un excellent contrôle de balle et une maîtrise des stratégies de feintes qui déculottent plus d’un adversaire. Ne faisant pas dans la demi-mesure, elle fait preuve d’un dynamisme débordant qui a pour résultat de pousser l’équipe à se surpasser », de dire Sylvain Hamel.

 

Caroline DoyonCaroline Doyon

Suivant de près sa coéquipière, Caroline a fait preuve de beaucoup de détermination et a connu une saison exceptionnelle. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu de terminer au deuxième rang des marqueuses de l’équipe. Malheureusement, à la suite d’une blessure, elle n’a pu terminer la saison avec les Cheminots. Grâce à son leadership naturel, Caroline a su, malgré sa blessure, soutenir son équipe à chaque entraînement et à chaque match. Au terme de sa troisième saison avec les Cheminots, elle quitte le CSTJ un diplôme en sciences humaines en poche. 

Selon son entraîneur Sylvain Hamel : « Jouant à la position d’attaque, elle est une menace constante pour l’adversaire grâce à sa grande rapidité et ses habiletés offensives. Ces qualités intrinsèques font que l’adversaire doit porter une attention particulière à cette redoutable attaquante. »

 

 

 

_DSC1479Mohamed-Amine Semrouni

En plus de se hisser au deuxième rang des marqueurs de la ligue, ce joueur voit aujourd’hui reconnaître  son grand talent en étant nommé joueur étoile. Mohamed-Amine a été un joueur clé tout au long de la saison, en se démarquant constamment sur le terrain. À la fin de cette session, le capitaine de l’équipe masculine quittera le CSTJ diplômé du programme de sciences humaines.

Selon son entraîneur-chef, Justin Perreault : « En tant qu’entraineur, on souhaite tous pouvoir compter sur un joueur tel qu’Amine. Avant d’être un joueur aux qualités indéniables, Amine est un athlète intègre, impliqué et tout un leader silencieux. Amine est le genre de joueur qui peut faire basculer un match à lui seul. De la façon dont il a été dominant cette saison et surtout avec les gros buts qu’il a marqué pour nous, il ne faisait aucun doute qu’il avait sa place sur l’équipe d’étoiles.»

 

 

 

_DSC1640Frédéric Hamel

Après avoir signé une saison pratiquement sans failles, il était tout naturel que Frédéric obtienne sa place au match des étoiles de la ligue. Cette étudiant-athlète en Sciences humaines œuvre comme gardien de but des Cheminots depuis maintenant deux ans.

« Gardien de but calme et très en contrôle de sa technique, Fréderic est aussi un incontournable facteur de succès de l’automne. Il a offert de solides prestations tout au long de la saison nous donnant une chance supplémentaire de gagner à tous les matchs. Avoir Fred  à l’arrière donne définitivement confiance aux 10 autres joueurs devant lui. Il mérite pleinement d’être nommé le meilleur gardien de la ligue », souligne son entraîneur-chef Justin Perreault.

 

 

 

 

Félicitations à tous!
Une mention spéciale à l’ensemble des joueurs de l’équipe masculine pour l’obtention de la bannière de l’éthique sportive!